Votre panier est vide

Rubriques :
News

John Williams à Vienne

Par Pierre-Yves Lascar |

Sur la scène mythique du Musikverein, le compositeur préféré de Steven Spielberg dirige ses plus grandes partitions pour le 7e Art...

On peut difficilement résister à une affiche aussi prestigieuse. Au mois de janvier 2020, John Williams, 87 ans, se rendait à Vienne pour diriger les Wiener Philharmoniker dans la Goldener Saal du Musikverein de Vienne. Dans d’autres époques, le son de l’album John Williams in Vienna publié par Deutsche Grammophon aurait été à la hauteur de l’événement, spectaculaire, grandiose et rayonnant, et fourmillant de détails. Il n’empêche, entendre des musiques aussi bien troussées, orchestrées magistralement, dans un luxe de couleurs (Rencontres du troisième type, 1977, Spielberg, ou Les Dents de la mer, 1975, Spielberg toujours) reste un plaisir de tous les instants.



Galvanisée dans la Danse du diable issue des Sorcières d'Eastwick (George Miller, 1987), la violoniste Anne-Sophie Mutter déploie toute sa virtuosité, et son violon d’une densité inouïe, ici sans crainte de la faute de goût qui lui est souvent reprochée ! On rêverait maintenant que les Wiener Philharmoniker poursuivent leur exploration discographique de la musique hollywoodienne avec assiduité, en osant aborder les Bernard Herrmann, Erich Wolfgang Korngold, Copland et autres.



ÉCOUTEZ "JOHN WILLIAMS IN VIENNA" DE JOHN WILLIAMS SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !