Catégories :

Jake Runestad, l'as du chœur

Les partitions chorales ont ce pouvoir d'ouvrir l'espace sonore et de suspendre le temps. L'homogénéité des timbres de l'ensemble Conspirare, particulièrement fondus dans cet enregistrement, est mise en valeur par la grande clarté harmonique des œuvres de Jake Runestad. Un album dont la pochette invite à un voyage sur la face lumineuse de la terre.

Par Elsa Siffert | Vidéo du jour | 17 août 2019
Réagir

Né en 1986, Jake Runestad, originaire de l'État de l'Illinois aux États-Unis, a étudié avec des personnalités aussi importantes que Bernard Rands, David Lang, Tania León, Christopher Rouse ou Jake Heggie – des compositeurs aux esthétiques très diverses. Runestad a de toute évidence choisit la voie de la simplicité harmonique et du classicisme dans les textures, empruntés à Heggie, Lang, ou Rands dans une moindre mesure. Son moteur en tant que compositeur d'œuvres vocales ? « Un désir de beauté ». The Hope of Loving en est un exemple convaincant. La musique est un viatique à des textes inspirés du poète Todd Boss (grand ami du compositeur et rencontre marquante) qui racontent des histoires authentiques autour d'expériences profondément humaines, qu'accueille une écriture immédiate, séduisante, célébrant la communion avec autrui. Why the Caged Bird Sings fait écho à la difficulté d'être libre après la guerre de Sécession – qu'on peut entendre ici dans une belle captation de concert :




Les œuvres ici présentes, dont la très belle pièce intitulée Waves en ouverture de cet album, sont magistralement interprétées, dans toute leur splendeur harmonique, et non sans la naïveté qui s’impose parfois, par l’ensemble Conspirare de Craig Hella Johnson, habitué des musiques d’aujourd’hui et auteur d’autres albums magnifiques sur le label harmonia mundi. Jeux de vagues grâce aux effets de masses sonores du double chœur dans Waves. Magie enveloppante des voix et des harmonies transparentes dans Let My Love Be Heard, d’où s’échappent de très lointains échos de l'Adagio (ou Agnus Dei) de Barber ? Enfin, connexion à la nature grâce à trois voix de la poésie américaine qui nous orientent d'est en ouest : Henry David Thoreau, Wendell Berry et John Muir.


Plongez dans la fabrique de la musique de Jake Runestand, entre poésie, quotidien et action : visite guidée par le compositeur himself !




Écoutez THE HOPE OF LOVING de JAKE RUNESTAD sur QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur QOBUZ, rejoignez-nous sur FACEBOOK


À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters