Votre panier est vide

Rubriques :
News

Iron & Wine envoie du bois

Par Max Dembo |

Le folk mélancolique de Sam Beam rentre au bercail du label Sub Pop...

Quinze ans après la sortie de The Creek Drank The Cradle, le superbe premier album virginal d'Iron & Wine, Sam Beam est devenu un songwriter reconnu qui a embarqué son Americana dans de multiples directions. Un musicien qui a su faire évoluer son folk nu vers un instrumentarium plus dense. Pourtant, c’est souvent dans l’épure et une certaine forme de production dépouillée qu’il est le plus convaincant.

Pour preuve Beast Epic, paru le 25 août, qui ressemble à une sorte de retour aux sources de ses premiers disques (Our Endless Numbered Days). Sensation amplifiée par le fait que Beam retrouve ici le label qui l’a lancé : Sub Pop. Mélancolique sans être plombant, romantique sans être collant, voilà un album qui ausculte l’intime avec beaucoup de grâce. A se demander si Iron & Wine n’avait pas été autant à l’essentiel depuis bien longtemps. Welcome home !

A l'occasion de la sortie de Beast Epic, Iron & Wine offrait une belle session live au site Pitchfork. Un concert enregistré le 18 août dans les studios de Condé Nast du One World Trade Center de New York :



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article