Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Giant Steps a 60 ans !

Par Marc Zisman |

Ce soir à 22h, pour fêter l'anniversaire du chef d'oeuvre de John Coltrane, Qobuz et Rhino organisent une table ronde exceptionnelle à regarder en livestream avec Archie Shepp, Shabaka Hutchings, Lakecia Benjamin et Melissa Aldana. L'événement jazz de la rentrée !

Il y a 60 ans, John Coltrane signait sur Atlantic et entamait sa collaboration avec le label des frères Ertegun par un chef d'oeuvre total : Giant Steps. A l'occasion de la réédition de ce disque incontournable de l'histoire du jazz, Qobuz et le label Rhino organise une table ronde en livestream avec quatre saxophonistes de renom. Mercredi 23 septembre à 22h00, heure française, Archie Shepp, Shabaka Hutchings, Lakecia Benjamin et Melissa Aldana évoqueront l'héritage de Giant Steps, en direct sur les réseaux sociaux de Qobuz.

L’événement sera animé par Ashley Kahn, historien, professeur à l'université de New York et auteur de deux livres sur Coltrane, et par l'écrivain/musicien Greg Tate, membre fondateur du collectif Black Rock Coalition, et leader du groupe Burnt Sugar.



Personnage phare et mythique de la scène avant-gardiste jazz des sixties, Archie Shepp sera le mieux placé pour évoquer Coltrane avec qui il a souvent croisé le fer. Sorte de leader de la nouvelle scène anglaise actuelle, Shabaka marche sur les brisée de ses aînés et évolue même désormais chez Impulse!, le label indissociable de Coltrane. Nouvelle génération toujours et encore avec la Chilienne Melissa Aldana qui a été la première instrumentiste féminine, en 2013, à remporter le prestigieux concours international Thelonious Monk, et sa consoeur Lakecia Benjamin, qui s'est produite lors de l'inauguration du président Barack Obama et a joué avec Alicia Keys, Stevie Wonder et les Roots, et dont le dernier album Pursuance rend hommage à John et à sa femme, Alice Coltrane.



Entre ses premières années Prestige et ses dernières années Impulse!, John Coltrane a donc enregistré pour Atlantic quatre albums comptant parmi ses plus importants : Giant Steps (1960), Coltrane Jazz (1961), My Favorite Things (1961) et Olé (1961). En 2020, le premier d’entre eux souffle ses 60 bougies en habits de lumière avec une édition Super Deluxe de 35 titres (le disque d’origine n’en comptant que sept, regroupés ici au début). Tout a été évidemment remastérisé et l’ensemble inclut de passionnantes alternative takes, certaines déjà publiées dans des versions précédentes, d’autres inédites.

Dès l’arrivée du saxophoniste sur leur label Atlantic, les frères Ertegun lui donnent carte blanche et pour la première fois, Coltrane peut passer plus de temps qu'à son habitude en studio pour peaufiner ses prises. Autre nouveauté, il est l’unique auteur de toutes les pièces du disque. La complexité de ce qu’il joue ici est fascinante car elle n’entrave jamais son obsession première : la musique et la mélodie. Comme son fils Ravi Coltrane (né en 1965) le dira des années plus tard : « Les gens aiment parler de Giant Steps comme d’un test pour les jeunes souffleurs et la façon dont il innove sur certains titres. Mais c’est l’accessibilité qui ressort avant tout pour moi. L'accessibilité, malgré la difficulté de certaines pièces. Tout ça reste très écoutable et très joyeux. La musique de John est une joie à étudier et à jouer. Et à écouter aussi. »



Publié en février 1960, le disque a été enregistré dans les studios Atlantic de New York lors de quatre séances réparties sur l’année précédente et réunissant autour du saxophoniste le contrebassiste Paul Chambers, le pianiste Tommy Flanagan et le batteur Art Taylor. A peine deux semaines se sont écoulées entre le mythique Kind of Blue de Miles Davis auquel John Coltrane a participé et la première session de Giant Steps. Aussi révolutionnaire l’un que l’autre, ces deux chefs-d’œuvre n’ont pourtant rien à voir. L’éponyme Giant Steps d’ouverture est une course renversante où le saxophoniste casse des codes que ses sidemen continuent plus ou moins à perpétuer en filigrane. Face à de tels tremblements de terre harmoniques, la beauté mélancolique du thème Naima, l’une des plus belles compositions de Coltrane dédiée à sa première femme Juanita Naima Grubbs, prouve l’étendue de la sémantique hard bop du saxophoniste, entre virtuosité stratosphérique et lyrisme. Enfin, sur le court Countdown, ses phrases laissent entrevoir les prémices du free qu’il développera plus tard. Bref, avec un tel titre, tous ces Pas de géant sont ceux que le jazz effectue en cette année 1960. Des pas qui, soixante ans après, continuent à impressionner.

ÉCOUTEZ "GIANT STEPS - 60TH ANNIVERSARY SUPER DELUXE EDITION" DE JOHN COLTRANE SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article