Rubriques :
Vidéo du jour

Dunford et Rondeau sont dans un bateau

Par François Hudry |

Rencontre au sommet pour Jean Rondeau et Thomas Dunford, les deux jeunes maîtres du clavecin et de l'archiluth, autour d'un programme de musique française des XVIIe et XVIIIe siècles...

Des barricades sans frontières et sans mystères pour l'album Barricades célébrant juste le plaisir de jouer ensemble et de sceller l’amitié de deux musiciens dont la nature et le répertoire de leur instrument respectif sont peu faits pour être joués ensemble. Iconoclastes, voire insolents, les deux jeunes hommes s’autoproclament « flibustiers de la joie » dans un disque s’éloignant de la routine et de l’ennui.

Jean Rondeau au clavecin et son compère Thomas Dunford à l’archiluth proposent une promenade à travers un programme de musique française des XVIIe et XVIIIe siècles presque exclusivement composé de… rondeaux (!) signés Couperin, de Visée, Lambert, Marin Marais ou encore Rameau, dans des arrangements originaux pour les deux instruments, auxquels viennent parfois répondre la viole de gambe de Myriam Rignol et les voix de Lea Desandre et Marc Mauillon.





En 2015, Jean Rondeau recevait Qobuz à l'occasion de la sortie de son premier album consacré à Bach, Imagine. Une rencontre pour en savoir plus sur son besoin d’éclectisme, son rapport à Bach justement et son militantisme pour l’endormissement en concert. Séance de rattrapage :



ÉCOUTEZ "BARRICADES" DE THOMAS DUNFORD & JEAN RONDEAU SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article