Rubriques :
Vidéo du jour

Deuxième Dan

Par Max Dembo |

Pour son second disque en solo, Dan Auerbach des Black Keys fait appel au grand John Prine...

Dans son emploi du temps de ministre, Dan Auerbach s’est réservé un créneau pour s’occuper de son deuxième album solo qu’il publie sur son nouveau label, Easy Eye Sound Records. Huit ans après Keep It Hid, le cerveau des Black Keys, très actif comme producteur (Lana Del Rey, Pretenders, Valerie June, Ray LaMontagne, Bombino), a conçu ce disque intitulé Waiting On A Song comme « une lettre d’amour à Nashville. » Logique puisque Auerbach a quitté sa ville natale d’Akron dans l’Ohio pour s’installer à Music City en 2010 et y ouvrir son propre studio d’enregistrement, Easy Eye. Ce deuxième disque solo accueille de nombreux invités parmi lesquels John Prine, l’ex-Dire Straits Mark Knopfler, Duane Eddy, Jerry Douglas, Pat McLaughlin mais aussi Bobby Wood et Gene Chrisman des Memphis Boys. Un John Prine jouant un rôle majeur puisque co-compositeur de sept des dix chansons de ce disque ! Grand songwriter peu célébré de ce côté-ci de l’Atlantique mais culte et adulé sur ses terres, Prine fut à ses débuts un protégé de Kris Kristofferson, loin d'être un sous-Dylan. Mixant causticité et émotion pure avec un talent rare, il s'est même imposé au fil des ans comme l'un des portraitistes les plus sous-estimés de sa génération. Et si son humour grinçant l’éloigne toujours de toute tentation neuneu, il sait aussi viser et toucher au cœur… Comme Father John Misty, Dan Auerbach semble ici nostalgique de ces années 70 qui mêlaient rock, pop, country, blues, soul et folk sans jamais trancher. Ce qui donne un album assez insaisissable, passant de chansons assez solaires à des ballades plus mélancoliques. Dans une ère où tout avance à 1000 à l’heure, Waiting On A Song prend son temps et se contrefiche de plaire dès la première écoute à la va-vite. Le leader des Black Keys et ses complices d’un jour sont là pour faire de l’artisanat et enregistrer des chansons destinées à durer. En cela, cet album mérite d’être dégusté comme on apprécie une sieste salvatrice ou une parenthèse enchantée…







Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !