Brandt Brauer Frick, Berlinois et francophiles

Avec "Echo", le trio allemand reste expert en mix d'instruments classiques et de sons électro. Avec en guest, une certaine Catherine Ringer...

Par Smaël Bouaici | Vidéo du jour | 16 juin 2019
Réagir
Qobuz

Dix ans après, l’entreprise de déconstruction de la dance music de Brandt Brauer Frick ne connaît pas la crise. Même si l’effet de surprise est passé, et que d’autres se sont engouffrés avec succès dans leur sillon (Cabaret Contemporain, Magnetic Ensemble…), le trio allemand, dont l’originalité consiste à mixer instruments classiques et sons électroniques, continue de trouver de nouvelles pistes à explorer, alors qu’on pensait qu’ils avaient atteint les limites de l’exercice avec Joy en 2016, qui visitait d’autres contrées entre indie rock et post-punk.



Sur leur nouvel album baptisé Echo, Daniel Brandt, Jan Brauer et Paul Frick reviennent aux bases : “Ce disque, c’est un retour au concept de départ. Quand on avait juste un micro et un piano cassé pour faire notre premier album.



Oubliés les featurings glorieux comme sur Miami (2013), la seule invitée du disque s’appelle Catherine Ringer des Rita Mitsouko, révérée par ces Berlinois francophiles (Encore).

Le reste d'Echo démontre que le trio est toujours capable d’intersections audacieuses (Reste) et d’émouvantes mélodies (Masse). Et puis ce piano qui ne vole jamais la vedette mais reste toujours dans la tête…

ECOUTEZ ECHO DE BRANDT BRAUER FRICK SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters