Votre panier est vide

Rubriques :
News

Bashung, bête de scène

Par Nicolas Magenham |

Deux live essentiels de 1985 et 1992 sont enfin réédités en Hi-Res 24Bit...

Sorti d’abord chez Philips sous forme de vinyle simple, puis double, Live Tour 1985 de Bashung est désormais disponible dans une édition impeccablement remixée et, surtout, agrémentée d’un nombre impressionnant d’inédits puisque la playlist complète de la tournée répond à l’appel (neuf titres supplémentaires par rapport à la version originale). Sa collaboration avec Serge Gainsbourg est plutôt bien représentée puisque pas moins de six titres du tandem figurent dans la présente édition. On retiendra notamment le délicieusement sombre Lavabo et surtout le surprenant J’croise aux Hébrides, dans lequel il évoque frontalement et avec une voix absolument déchirante son mal-être de chanteur à succès. A ce propos, les grands classiques de Boris Bergman ne sont naturellement pas oubliés, en particulier Gaby dans une version particulièrement énergique, ainsi qu’un Junge Männer de plus de neuf minutes – l’un des joyaux de l’album au vu de cette infatigable grosse caisse binaire et ces guitares psychédéliques effrénées. A signaler également une reprise de Hey Joe de Billy Roberts, ainsi que l’inévitable SOS Amor, qui est le grand tube de Bashung en cette année 1985. Enregistré lors de concerts à Reims, Rueil-Malmaison ou Clichy, ce Live Tour 1985 est souvent considéré par les spécialistes comme l’un des fleurons du rock à la française.

Enregistré en 1987 et 1990, le second album live d’Alain Bashung fraîchement réédité date de 1992. Intitulé Tour Novice 92, il est agrémenté de 11 titres bonus. On y retrouve avec plaisir les classiques du tandem Bergman/Bashung comme Gaby oh Gaby et Vertige de l’amour, dans des versions plus pêchues que sur les enregistrements studio. Ce qui permet de souligner l’une des qualités essentielles de ces concerts : l’énergie. C’est la vitalité du rock ‘n’ roll qui transpire avant tout, dans le sens le plus classique – voire rétro – du terme puisque certains titres flirtent avec le rockabilly, parmi les premières amours musicales de Bashung (Douane Eddy).

A cet égard, il faut souligner le rôle primordial des batteurs et percussionnistes (Jean-My Truong, François Causse et Michel Billès). Ces magiciens du tempo jonglent à la fois avec des boîtes à rythme et des percussions acoustiques, ce qui donne une ampleur saisissante à des morceaux comme Scènes de manager (paroles et musiques de Gainsbourg) ou Les Européennes. Tout en sublimant les guitares rock les plus pures qui soient (interprétées par Toxy, Olivier Guindon et Bashung lui-même), ces versions live montrent aussi l’attirance du chanteur pour une certaine couleur synthétique proche du krautrock (Reviens va-t’en, Imbécile). Le concert permet à Bashung de se libérer pleinement des carcans musicaux, ce que ce Tour Novice démontre avec une force et un dynamisme inébranlables.





ÉCOUTEZ LIVE TOUR 85 D'ALAIN BASHUNG SUR QOBUZ


ÉCOUTEZ TOUR NOVICE 92 D'ALAIN BASHUNG SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !