Les albums

21,49 €
14,99 €

Folk - Paru le 15 février 2019 | Verve Forecast

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Qobuzissime
L’American dream est un sujet inépuisable. On l’aborde frontalement, de biais, par-derrière, dessus ou dessous, c’est le carburant ultime de hordes de songwriters ; même lorsqu’ils ne sont pas nés là-bas, aux Amériques. Comme J.S. Ondara. Ce jeune Kenyan que son label qualifie de « trait d'union entre Tracy Chapman et Michael Kiwanuka » (facile mais pas faux) y va donc de son petit essai personnel. En 2013, Ondara jette l’ancre chez sa tante à Minneapolis. Les bars, les clubs et même la rue, celui qui n’avait jusqu’ici connu que son Nairobi natal promène ses chansons portées par une simple guitare acoustique dans l’espoir de devenir un Bob Dylan du troisième millénaire peut-être. Le Dylan de The Freewheelin’, son disque fétiche ; avec Nebraska de Springsteen… Mais se limiter à cloner de tels géants n’aurait pas grand intérêt. Et Tales of America évite cela. Déjà, J.S. Ondara a sa propre voix. Ce ton plaintif un brin androgyne qui marque sa différence. Côté instrumentarium, il ose quelques ajouts de goût avec l’aide notamment du grand Andrew Bird, de Griffin Goldsmith de Dawes ou encore de Joey Ryan du duo Milk Carton Kids. Dans une Amérique divisée et un monde secoué comme jamais, les chansons de J.S. Ondara sont plus que de simples pansements. Plutôt de puissants baumes qui pénètrent la peau et réchauffent le cœur. Un Qobuzissime nécessaire en quelque sorte… © Marc Zisman/Qobuz
19,49 €
13,99 €

Folk - Paru le 1 janvier 2013 | UMC (Universal Music Catalogue)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Il fut comme une apparition. Brève donc. Mais une apparition dont l’ombre plane encore aujourd’hui toujours aussi majestueusement sur la musique actuelle. Trois albums et vingt-six années passées sur terre suffiront à Nick Drake pour chambouler la face du mouvement folk… Paru en septembre 1969 sur le label Island, ce premier album de Nick Drake embarque pourtant d’entrée de jeu le folk britannique vers des cieux de poésie et de mélancolie rarement atteints. Une scène folk pourtant aux côtés du jeune songwriter pour le soutenir dans cet enregistrement (Richard Thompson de Fairport Convention et Danny Thompson de Pentangle sont notamment là) porté par des cordes sublimes orchestrées par Robert Kirby. Est-ce encore du folk ? Du folk chambriste peut-être ? Qu’importe… Avec cet alliage onirique, Nick Drake impose son style mais pas encore son nom : les critiques d’alors, sans être négative, ne trouvent cette première copie qu’intéressante et sympathique. Le temps donnera heureusement raison au jeune garçon… © MZ/Qobuz
20,49 €
17,49 €

Folk - Paru le 23 janvier 2007 | Rhino - Warner Bros.

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Parmi la vingtaine d’albums de Joni Mitchell, Blue est un vrai sommet. Dépouillé à l’extrême, ce disque d’une grande pureté publié en juin 1971 symbolise à la perfection la singularité de sa voix dans la scène folk des 70's. Sur dix thèmes, la Canadienne âgée de 28 ans embarque son art dans des harmonies virginales, sur les rives d’une poésie désabusée mais jamais plombante. Joni, pleine de grâce, évite l’introspection ridicule ou gênante grâce à son ton juste pour chanter la solitude, la désillusion, la perte ou l’amour déçu (elle vient de quitter Graham Nash). La guitare et la voix de son complice d’alors James Taylor, la basse de Stephen Stills mais aussi la pedal steel impressionniste de Sneaky Pete Kleinow des Flying Burrito Brothers viennent enrichir avec finesse un disque qui laisse entrevoir quelques inflexions jazz vers lesquelles Joni Mitchell (qui joue également ici du dulcimer des Appalaches) tendra par la suite sur d’autres albums. Rarement une œuvre n’aura dégagé une telle puissance avec si peu de moyens… © Marc Zisman/Qobuz
19,49 €
13,99 €

Folk - Paru le 1 janvier 2013 | UMC (Universal Music Catalogue)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Une simple guitare acoustique, quelques notes de piano, des cordes parfois… En trois albums, Nick Drake – disparu à seulement 26 ans – a construit l’œuvre la plus essentielle de la musique folk. Comme un éden climatique, minimaliste d’aspect et harmoniquement dément. Sa voix d’ange n’avait plus qu’à embarquer cette mélancolie toujours solaire vers des éthers bouleversants et dont ce Pink Moon reste LE grand chef d’œuvre. © MD/Qobuz
13,99 €

Folk - Paru le 1 janvier 2010 | Virgin Records

Distinctions 5/6 de Magic - Sélection du Mercury Prize
9,99 €

Folk - Paru le 10 juillet 2012 | Smithsonian Folkways Recordings

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
9,99 €

Folk - Paru le 19 septembre 2011 | V2 Records Benelux

Distinctions 3F de Télérama - Sélection Les Inrocks
13,99 €

Folk - Paru le 24 janvier 2011 | 4AD

Distinctions 4F de Télérama - Sélection Les Inrocks
Cerveau d’Iron & Wine, Sam Beam est l’un des songwriters les plus doués de sa génération. Fils spirituel de Nick Drake et Simon & Garfunkel, l’Américain ouvre ici son folk virginal à une riche instrumentation. Kiss Each Other Clean, solidement ancré dans le rock solaire des 70’s, est surtout l’album qui fait grandir Iron & Wine.
13,99 €

Folk - Paru le 23 mai 2011 | Matador

Distinctions 3F de Télérama - Sélection Les Inrocks
Produit par Beck, Demolished Thoughts est le quatrième album solo de Thurston Moore, guitariste et bassiste des Sonic Youth. C’est véritablement la première fois que l’artiste propose un album aussi abouti, qui donne paradoxalement l’impression d’écouter la galette d’un jeune premier. Thurston Moore, candide, apaisé comme jamais délivre une musique folk et contemplative, magnifiée par des arrangements d’une grande pureté, et qui n’est pas sans rappeler celle d’un certain Nick Drake.
13,49 €
8,99 €

Folk - Paru le 9 février 2018 | Alela Diane

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
En 2007, The Pirate's Gospel imposa son folk drogué à l'âme du gospel. Son premier album, Alela Diane le portait de sa voix renversante. Les fans de Cat Power et de Karen Dalton apprécièrent… Une décennie plus tard, la Californienne installée à Portland s’est isolée dans une maison, en pleine forêt, histoire sans doute de se ressourcer après avoir mis au monde sa fille deux ans plus tôt… Là, la songwriter a troqué sa guitare acoustique pour un grand piano sur lequel sont nées les chansons de Cusp, cinquième album d’une femme décidée à faire un bilan tant personnel qu’artistique. Son rapport à la féminité mais aussi son regard sur la maternité (sur Song for Sandy, Alela Diane rend hommage à Sandy Denny (grande prêtresse du folk britannique des sixties au sein de Fairport Convention, qui mourut à seulement 31 ans peu de temps après être justement devenue mère) ou sur ses contemporains (Emigré sur la crise des migrants) nourrissent un disque d’une rare densité littéraire. Musicalement, son habituelle sensibilité mélodique et son approche épurée du folk se mêlent à un instrumentarium plus sophistiqué qu’à l’accoutumée. De quoi évoquer Carole King, Joni Mitchell et les grands noms de la scène de Laurel Canyon. De charismatiques influences qui ne bâillonnent pas pour autant l’originalité du style d’une Alela Diane plus maîtresse de son art que jamais. © MD/Qobuz
14,49 €
12,49 €

Folk - Paru le 24 février 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret Distinctions Qobuzissime
T-Bone Burnett n’y va pas par quatre chemins : « Rhiannon est la suivante dans la longue lignée de chanteurs qui inclut Marian Anderson, Odetta, Mahalia Jackson et Rosetta Tharpe. ». Après avoir entendu Tomorrow Is My Turn, son premier album solo paru en 2015 et sur lequel elle revisitait des merveilles signées notamment Elizabeth Cotten, Dolly Parton, Hank Cochran et même Aznavour, l’avis du célèbre producteur résonnait comme une évidence. Le voyage dans l’Amérique éternelle du folk, du jazz, du gospel, du blues, de la soul et de la country se poursuit pour l’ancienne membre du groupe Carolina Chocolate Drops avec ce Freedom Highway dont le titre est celui d’un hymne du mouvement des droits civiques composé par les Staple Singers pour les fameuses marches de Selma à Montgomery en Alabama en mars 1965. Un album bien moins ancré dans le passé qu’il n’y parait, à l’heure où l’Amérique vit justement des instants on ne peut plus chahutés. De sa voix vraiment renversante, Rhiannon Giddens agite donc les fantômes de la lutte pour les droits civiques mais aussi ceux de l’esclavagisme, et les rend plus modernes et vivants que jamais. Même lorsqu’elle entonne Birmingham Sunday de Joan Baez, on jurerait entendre un air de 2017 ! La force de Rhiannon Giddens est de ne jamais faire de la taxidermie. Superbement produit et interprété, Freedom Highway n’est pas un beau joujou sépia juste là pour décorer le salon, la conscience et les esprits. Non ! Voilà un disque fort et magnifique qui perpétue une tradition musicale, spirituelle et idéologique qui ne pourra jamais mourir ; surtout lorsqu’elle est interprétée de la sorte. © MZ/Qobuz
16,99 €
14,49 €

Folk - Paru le 19 janvier 2018 | Columbia

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
Lorsqu’elles publient The Big Black and the Blue en 2010, Johanna et Klara Söderberg n’ont respectivement que 20 et 23 ans. Rapidement, le nom des deux sœurs suédoises va s’installer tout en haut de l’affiche grâce à leurs relectures boisées de chansons signées Fleet Foxes, Lorde, Jack White ou bien encore Black Sabbath... Mais, dans la foulée, First Aid Kit impose surtout son style. Une sorte de folk rêveur aussi frais qu’envoûtant et au cœur duquel scintillent des harmonies vocales resplendissantes… Pour leur quatrième album, les Söderberg se sont envolées sur la côte Ouest des Etats-Unis. Ecrit en Californie (Los Angeles) et enregistré dans l’Oregon (Portland), Ruins est sans doute leur plus bel accomplissement. Le plus solide fil tiré entre leur Suède natale et l’Amérique de leurs rêves. Produit par l’excellent Tucker Martine, expert en country classe et racée, voilà surtout un disque qui puise son inspiration dans le vaste patrimoine de l’americana (de l’époque Gram Parsons/Emmylou Harris aux plus récents Fleet Foxes) pour ressembler avant toute chose à ses auteurs. Arrangements chatoyants, rythmiques moelleuses, harmonies vocales intenses et invités de renom (Peter Buck de R.E.M., Glenn Kotche de Wilco et McKenzie Smith de Midlake), tout est là pour rendre leur folk-rock encore plus luxueux que sur The Lion's Roar (2012) et Stay Gold (2014). Difficile de ne pas déballer la formule très cliché : pour les Suédoises, voilà l’album de la maturité. © MD/Qobuz
16,99 €

Folk - Paru le 1 janvier 1988 | Elektra Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Tracy Chapman s’inscrit fermement dans la tradition des chanteurs-compositeurs classiques, son son semblant enregistré au début des années 70, à condition de n’écouter que l’aspect sonore de sa musique, car les chansons de Tracy sont clairement le résultat de la révolution reaganienne. Même les chansons d'amour et les lamentations sont soulignées par une vision concrète de la vie moderne : les paroles de "Fast Car" en sont la preuve. La musique de Tracy Chapman est habitée par son activisme véhément en faveur des défavorisés et la résonnance de ses émotions donne vie à ses chansons. La juxtaposition de thèmes contemporains et d’une production classique est justement ce qui fait la particularité de l’album : il amène les traditions dans le présent. ~ Stephen Thomas Erlewine
16,99 €
14,49 €

Folk - Paru le 24 novembre 2014 | Columbia

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Dans le New York folk des années 60, Paul Simon et Art Garfunkel apportent une voix autre. Loin de l’engagement dylanien, le duo propose un folk plus chambriste au cœur duquel règnent les harmonies vocales. Paru en janvier 1966, Sounds Of Silence est essentiellement composé de chansons enregistrées par Simon sur son premier opus solo Paul Simon Songbook mais réarrangées et réorchestrées pour l’occasion. Les années passent et ces Sons du silence conservent leur belle mélancolie ravageuse et leur spiritualité de tous les instants. Un classique. © MD/Qobuz
14,49 €

Folk - Paru le 24 août 2004 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
19,49 €
13,99 €

Folk - Paru le 1 janvier 2013 | UMC (Universal Music Catalogue)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
14,99 €
9,99 €

Folk - Paru le 10 février 2015 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
Suite au lyrique Birds On A Wire, la délicate Rosemary Standley dévoile Love I Obey, du titre d’une mélodie de William Lowes, compositeur anglais du XVIIème siècle. Il représente bien l’esprit de l’opus, entre interprétations de Purcell, composition d’Henry VIII, ballades oubliées et chants traditionnels américains ; Rosemary Standley s’est pour cela entourée de l’ensemble de Bruno Helstroffer, guitariste et luthiste, qui collabore avec des musiciens spécialistes des instruments anciens (théorbe, viole de gambe, clavecin…). Un projet salutaire qui fait revivre un répertoire vieux de 400 ans dans une modernité surprenante. © HR/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Folk - Paru le 16 février 2018 | New Rounder

Hi-Res Livret Distinctions Songlines Five-star review
Derrière ce nom de I’m With Her se cache en fait l’union de trois expertes du folk, du bluegrass et de l’americana : Sara Watkins, Sarah Jarosz et Aoife O’Donovan. Des amies aux carrières déjà denses (une dizaine d’albums solo à elles trois) ayant décidé d’unir leurs forces le temps de ce See You Around. Enregistrée dans le studio Real World de Peter Gabriel à Bath en Angleterre avec Ethan Johns à la production, cette orgie d’harmonies vocales cristallines et sobres est composée de onze titres originaux et d’une chanson de Gillian Welch (Hundred Miles).  La complicité sincère et d’un grand naturel entre les trois femmes accouche d’une BO aux teintes sépia, symphonie intimiste jamais monotone d’une Amérique oubliée qui ressuscite avec la grâce qu’elles confèrent à leurs interprétations. Fiddle et ukulélé pour Watkins, mandoline et banjo pour Jarosz et piano et synthé pour O’Donovan, ces trois-là manipulent leurs armes de prédilection avec leur finesse habituelle, privilégiant la narration à la pyrotechnie instrumentale. Magique. © MZ/Qobuz
14,99 €

Folk - Paru le 2 novembre 2018 | Universal-Island Records Ltd.

Distinctions Songlines Five-star review
13,49 €
8,99 €

Folk - Paru le 7 septembre 2018 | Ear Trumpet Music

Hi-Res Distinctions Songlines Five-star review

Le genre

Folk dans le magazine