Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

The Supremes|Where Did Our Love Go

Where Did Our Love Go

The Supremes

Disponible en
24-Bit/192 kHz Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Le deuxième album des Supremes est une perfection formelle. Un pur bijou de 30 minutes réunissant tous les canons de Motown, cette usine musicale où se tuent à la tâche des compositeurs enfermés du matin au soir dans des bureaux à cracher du tube, du tube et encore du tube, et des interprètes triés sur le volet, experts en chant, capables de porter ces chansons à bout de voix. Chorégraphies réglées à la pince à épiler, looks contrôlés de la tête aux pieds, paroles jamais engagées et uniquement centrées sur les préoccupations adolescentes (je l’aime, il ne m’aime pas ; pourquoi m’as-tu quitté ; quand reviendras-tu ; tu es ma raison de vivre ; etc.), productions soignées et instrumentations rythmées redoutables, tout est là pour accoucher du son Motown. Un son si symbolique au cœur duquel le beat est souligné par des handclaps ou, péché mignon de Berry Gordy, un simple tambourin. Même si le nom de Diana Ross n’apparaît pas encore sur la pochette, c’est bien sa voix qui mène les débats. Débats principalement écrits et produits par un triumvirat infernal : Holland-Dozier-Holland. Un trois contre trois voulu par Gordy, sans doute la meilleure et plus fructueuse idée des premières années de son label. Pour atteindre cette perfection pop, la voix de Diana Ross rebondit comme dans un rêve sur celles de ses complices Mary Wilson et Florence Ballard. Même s’il est davantage une compilation de singles, Where Did Our Love Go se déguste aussi comme un album avec un début, un milieu et une fin. Un court roman de pop soul inégalable. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Where Did Our Love Go

The Supremes

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 100 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 100 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,49€/mois

1
Where Did Our Love Go
00:02:32

Edward Holland Jr., ComposerLyricist - Lamont Dozier, Producer, ComposerLyricist - Brian Holland, Producer, ComposerLyricist - Diana Ross, Vocals, AssociatedPerformer - The Supremes, MainArtist

℗ 1964 UMG Recordings, Inc.

2
Run, Run, Run
00:02:15

Edward Holland Jr., ComposerLyricist - Lamont Dozier, Producer, ComposerLyricist - Brian Holland, Producer, ComposerLyricist - Diana Ross, Vocals, AssociatedPerformer - The Supremes, MainArtist

℗ 1964 Motown Records, a Division of UMG Recordings, Inc.

3
Baby Love
00:02:37

Lamont Dozier, Producer, ComposerLyricist - Eddie Holland, ComposerLyricist - Brian Holland, Producer, ComposerLyricist - Diana Ross, Vocals, AssociatedPerformer - The Supremes, MainArtist - Mary Wilson, Vocals, AssociatedPerformer - Florence Ballard, Vocals, AssociatedPerformer

℗ 1964 UMG Recordings, Inc.

4
When The Lovelight Starts Shining Through His Eyes
00:03:03

Edward Holland Jr., ComposerLyricist - Lamont Dozier, Producer, ComposerLyricist - Brian Holland, Producer, ComposerLyricist - Diana Ross, Vocals, AssociatedPerformer - The Supremes, MainArtist - Mary Wilson, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Florence Ballard, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1964 UMG Recordings, Inc.

5
Come See About Me
00:02:43

Lamont Dozier, Producer, ComposerLyricist - Eddie Holland, ComposerLyricist - Brian Holland, Producer, ComposerLyricist - The Supremes, MainArtist

℗ 1964 UMG Recordings, Inc.

6
Long Gone Lover
00:02:25

SMOKEY ROBINSON, ComposerLyricist - Lamont Dozier, Producer - Brian Holland, Producer - The Supremes, MainArtist

℗ 1964 Motown Records, a Division of UMG Recordings, Inc.

7
I'm Giving You Your Freedom
00:02:39

Lamont Dozier, Producer, ComposerLyricist - Eddie Holland, ComposerLyricist - Brian Holland, Producer, ComposerLyricist - The Supremes, MainArtist

℗ 1964 Motown Records, a Division of UMG Recordings, Inc.

8
A Breathtaking Guy
00:02:25

William Robinson, Jr., Producer - SMOKEY ROBINSON, ComposerLyricist - The Supremes, MainArtist

℗ 1964 Motown Records, a Division of UMG Recordings, Inc.

9
He Means The World To Me
00:01:58

Lamont Dozier, Producer - Brian Holland, Producer - Norman Whitfield, ComposerLyricist - The Supremes, MainArtist

℗ 1964 Motown Records, a Division of UMG Recordings, Inc.

10
Standing At The Crossroads Of Love
00:02:26

Edward Holland Jr., ComposerLyricist - Lamont Dozier, Producer, ComposerLyricist - Brian Holland, Producer, ComposerLyricist - The Supremes, MainArtist

℗ 1964 Motown Records, a Division of UMG Recordings, Inc.

11
Your Kiss Of Fire
00:02:45

Lamont Dozier, Producer - Brian Holland, Producer - Berry Gordy, ComposerLyricist - HARVEY FUQUA, ComposerLyricist - The Supremes, MainArtist

℗ 1964 Motown Records, a Division of UMG Recordings, Inc.

12
Ask Any Girl
00:03:00

Edward Holland Jr., ComposerLyricist - Lamont Dozier, Producer, ComposerLyricist - Brian Holland, Producer, ComposerLyricist - The Supremes, MainArtist

℗ 1964 UMG Recordings, Inc.

Chronique

Le deuxième album des Supremes est une perfection formelle. Un pur bijou de 30 minutes réunissant tous les canons de Motown, cette usine musicale où se tuent à la tâche des compositeurs enfermés du matin au soir dans des bureaux à cracher du tube, du tube et encore du tube, et des interprètes triés sur le volet, experts en chant, capables de porter ces chansons à bout de voix. Chorégraphies réglées à la pince à épiler, looks contrôlés de la tête aux pieds, paroles jamais engagées et uniquement centrées sur les préoccupations adolescentes (je l’aime, il ne m’aime pas ; pourquoi m’as-tu quitté ; quand reviendras-tu ; tu es ma raison de vivre ; etc.), productions soignées et instrumentations rythmées redoutables, tout est là pour accoucher du son Motown. Un son si symbolique au cœur duquel le beat est souligné par des handclaps ou, péché mignon de Berry Gordy, un simple tambourin. Même si le nom de Diana Ross n’apparaît pas encore sur la pochette, c’est bien sa voix qui mène les débats. Débats principalement écrits et produits par un triumvirat infernal : Holland-Dozier-Holland. Un trois contre trois voulu par Gordy, sans doute la meilleure et plus fructueuse idée des premières années de son label. Pour atteindre cette perfection pop, la voix de Diana Ross rebondit comme dans un rêve sur celles de ses complices Mary Wilson et Florence Ballard. Même s’il est davantage une compilation de singles, Where Did Our Love Go se déguste aussi comme un album avec un début, un milieu et une fin. Un court roman de pop soul inégalable. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?