Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Serge Gainsbourg - Vu de l'extérieur

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Vu de l'extérieur

Serge Gainsbourg

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Guère évident de faire suite au fascinant Melody Nelson… Surtout après avoir fait une crise cardiaque. Ça n’est évidemment pas ce genre de péripétie qui ébranlera l’inspiration de Serge Gainsbourg qui signe avec Vu de l’extérieur un album essentiel de sa discographie. Rien que pour le renversant Je suis venu te dire que je m’en vais qui ouvre le bal, ce dixième opus est un nouveau sommet d’écriture et de raffinement musical. Sur des arrangements signés Alan Hawkshaw et Alan Parker – assez différents de la partition de Jean-Claude Vannier pour Melody Nelson – le beau Serge jongle brillamment avec les mots, avec l’amour, le sexe, la mort et une certaine fascination scatologique un brin régressive (Panpan Cucul, Titicaca, Pamela Popo, Des vents, des pets, des poums…). Sans oublier sa dose nécessaire d’humour qui débute dès la pochette du disque sur laquelle la petite photo centrale de l’intéressé est entourée d’une dizaine de clichés de singes ! Comme souvent chez Gainsbourg, le texte et les jeux de mots sautant souvent en premier à la gueule, on en oublierait presque la musique, vraiment essentielle sur Vu de l’extérieur. Une partition classieuse mêlant astucieusement jazz, rhythm’n’blues, soul, blues, pop et rock et dans laquelle Gainsbourg incruste ses bons (gros) mots. © MZ/Qobuz

Plus d'informations

Vu de l'extérieur

Serge Gainsbourg

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Je suis venu te dire que je m'en vais
00:03:24

Serge Gainsbourg, Composer, Author, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Alain Hortu, Producer

℗ 1973 Mercury Music Group

2
Vu de l'extérieur
00:03:41

Alan Hawkshaw, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Serge Gainsbourg, Composer, Author, MainArtist - Alain Hortu, Producer

℗ 1973 Mercury Music Group

3
Panpan cucul
00:02:45

Serge Gainsbourg, Composer, Author, MainArtist - Alain Hortu, Producer

℗ 1973 Mercury Music Group

4
Par hasard et pas rasé
00:02:30

Serge Gainsbourg, Composer, Author, MainArtist - Alain Hortu, Producer

℗ 1973 Mercury Music Group

5
Des vents des pets des poums
00:02:56

Alan Hawkshaw, Music Director & Conductor, AssociatedPerformer - Serge Gainsbourg, Composer, Author, MainArtist - Alain Hortu, Producer

℗ 1973 Mercury Music Group

6
Titicaca
00:02:59

Serge Gainsbourg, Composer, Author, MainArtist - Alain Hortu, Producer

℗ 1973 Mercury Music Group

7
Pamela popo
00:02:25

Serge Gainsbourg, Composer, Author, MainArtist - Alain Hortu, Producer

℗ 1973 Mercury Music Group

8
La poupée qui fait
00:03:03

Serge Gainsbourg, Composer, Author, MainArtist - Alain Hortu, Producer

℗ 1973 Mercury Music Group

9
L'hippopodame
00:01:45

Serge Gainsbourg, Composer, Author, MainArtist - Alain Hortu, Producer

℗ 1973 Mercury Music Group

10
Sensuelle et sans suite
00:03:02

Serge Gainsbourg, Composer, Author, MainArtist - Alain Hortu, Producer

℗ 1973 Mercury Music Group

Descriptif de l'album

Guère évident de faire suite au fascinant Melody Nelson… Surtout après avoir fait une crise cardiaque. Ça n’est évidemment pas ce genre de péripétie qui ébranlera l’inspiration de Serge Gainsbourg qui signe avec Vu de l’extérieur un album essentiel de sa discographie. Rien que pour le renversant Je suis venu te dire que je m’en vais qui ouvre le bal, ce dixième opus est un nouveau sommet d’écriture et de raffinement musical. Sur des arrangements signés Alan Hawkshaw et Alan Parker – assez différents de la partition de Jean-Claude Vannier pour Melody Nelson – le beau Serge jongle brillamment avec les mots, avec l’amour, le sexe, la mort et une certaine fascination scatologique un brin régressive (Panpan Cucul, Titicaca, Pamela Popo, Des vents, des pets, des poums…). Sans oublier sa dose nécessaire d’humour qui débute dès la pochette du disque sur laquelle la petite photo centrale de l’intéressé est entourée d’une dizaine de clichés de singes ! Comme souvent chez Gainsbourg, le texte et les jeux de mots sautant souvent en premier à la gueule, on en oublierait presque la musique, vraiment essentielle sur Vu de l’extérieur. Une partition classieuse mêlant astucieusement jazz, rhythm’n’blues, soul, blues, pop et rock et dans laquelle Gainsbourg incruste ses bons (gros) mots. © MZ/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Serge Gainsbourg

Playlists

Dans la même thématique...
Grand Prix Benjamin Biolay
Âme fifties Alain Souchon
Johnny Johnny Hallyday
Brol La Suite Angèle
Brol Angèle
Les Grands Angles...
Melody Nelson vue de l’intérieur

Le 2 avril 2018, Serge Gainsbourg aurait eu 90 ans. L’occasion de revenir sur la conception et la carrière atypiques d’un de ses plus grands albums, « Histoire de Melody Nelson », conçu avec son complice Jean-Claude Vannier au tout début des années 70.

Bashung, les pensées d'Alain

Il malaxait les mots et les lettres, hypnotisait l’érudit comme le néophyte, touchait la plèbe comme les experts. Du rock ? De la chanson ? Juste du Bashung !

Le musée imaginaire de Christophe

Au fil de sa carrière, Christophe, qui a nous a quittés le 16 avril dernier, s’est construit une sorte de petit musée intérieur, étincelant et hors d’âge, dans lequel il errait la nuit. Entre l’amour de la musique et la cinéphilie, Christophe y dévoile ses fétiches, ses obsessions, ses passions, sans jamais perdre de vue son émerveillement enfantin.

Dans l'actualité...