Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Shai Maestro - The Dream Thief

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

The Dream Thief

Shai Maestro

Livret Numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24 bits / 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Après quatre albums pleins de grâce ayant imposé son nom sur la scène jazz contemporaine, Shai Maestro franchit un cap en intégrant l’écurie ECM. Toujours en trio avec son complice contrebassiste Jorge Roeder et le batteur Ofri Nehemya (remplaçant l’habituel Ziv Ravitz), le pianiste israélien s’engage une fois de plus sur le sentier de sublimes narrations à tiroirs. Des mélodies aussi bien héritées du répertoire jazz que de la musique traditionnelle orientale voire de la musique classique occidentale. Qu’il soit introspectif au possible (My Second Childhood de l’Israélien Matti Caspi) ou ouvertement provocateur (étonnante relecture du standard These Foolish Things), celui qui débuta aux côtés du contrebassiste Avishai Cohen conserve ce même toucher souple et cette même langue épurée. Depuis 2012 et la parution de son premier disque en tant que leader, c’est cette esthétique totalement personnelle qui impressionne. Une grande force narrative qui ne l’empêche pas de garder les pieds ancrés dans son temps comme sur la composition finale, What Else Needs to Happen ?, au cœur de laquelle Shai Maestro immisce, avec beaucoup de subtilité, la voix de Barack Obama prononçant un discours sur le contrôle des armes à feu. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'info

The Dream Thief

Shai Maestro

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois gratuit puis 9,99€ / mois.

1
My Second Childhood 00:04:39

Manfred Eicher, Producer - Shai Maestro, Arranger, Piano, Work Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer - Jorge Roeder, Double Bass, AssociatedPerformer - Ofri Nehemya, Drums, AssociatedPerformer - Matti Caspi, Composer - Stefano Amerio, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
The Forgotten Village 00:06:21

Manfred Eicher, Producer - Shai Maestro, Composer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Jorge Roeder, Double Bass, AssociatedPerformer - Ofri Nehemya, Drums, AssociatedPerformer - Stefano Amerio, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
The Dream Thief 00:08:29

Manfred Eicher, Producer - Shai Maestro, Composer, Arranger, Piano, Work Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer - Jorge Roeder, Arranger, Double Bass, Work Arranger, AssociatedPerformer - Ofri Nehemya, Arranger, Drums, Work Arranger, AssociatedPerformer - Stefano Amerio, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

4
A Moon’s Tale 00:02:36

Manfred Eicher, Producer - Shai Maestro, Composer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Jorge Roeder, Double Bass, AssociatedPerformer - Ofri Nehemya, Drums, AssociatedPerformer - Stefano Amerio, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
Lifeline 00:03:54

Manfred Eicher, Producer - Shai Maestro, Composer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Jorge Roeder, Double Bass, AssociatedPerformer - Ofri Nehemya, Drums, AssociatedPerformer - Stefano Amerio, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
Choral 00:03:50

Manfred Eicher, Producer - Shai Maestro, Composer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Jorge Roeder, Double Bass, AssociatedPerformer - Ofri Nehemya, Drums, AssociatedPerformer - Stefano Amerio, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

7
New River, New Water 00:06:59

Manfred Eicher, Producer - Shai Maestro, Composer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Jorge Roeder, Double Bass, AssociatedPerformer - Ofri Nehemya, Drums, AssociatedPerformer - Stefano Amerio, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

8
These Foolish Things (Remind Me Of You) 00:04:24

Jack Strachey, ComposerLyricist - Holt Marvell, ComposerLyricist - Manfred Eicher, Producer - Shai Maestro, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Jorge Roeder, Double Bass, AssociatedPerformer - Ofri Nehemya, Drums, AssociatedPerformer - Stefano Amerio, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

9
What Else Needs To Happen? 00:06:56

Manfred Eicher, Producer - Shai Maestro, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Jorge Roeder, Double Bass, AssociatedPerformer - Ofri Nehemya, Drums, AssociatedPerformer - Stefano Amerio, Mixer, Mastering Engineer, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2018 ECM Records GmbH, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

Après quatre albums pleins de grâce ayant imposé son nom sur la scène jazz contemporaine, Shai Maestro franchit un cap en intégrant l’écurie ECM. Toujours en trio avec son complice contrebassiste Jorge Roeder et le batteur Ofri Nehemya (remplaçant l’habituel Ziv Ravitz), le pianiste israélien s’engage une fois de plus sur le sentier de sublimes narrations à tiroirs. Des mélodies aussi bien héritées du répertoire jazz que de la musique traditionnelle orientale voire de la musique classique occidentale. Qu’il soit introspectif au possible (My Second Childhood de l’Israélien Matti Caspi) ou ouvertement provocateur (étonnante relecture du standard These Foolish Things), celui qui débuta aux côtés du contrebassiste Avishai Cohen conserve ce même toucher souple et cette même langue épurée. Depuis 2012 et la parution de son premier disque en tant que leader, c’est cette esthétique totalement personnelle qui impressionne. Une grande force narrative qui ne l’empêche pas de garder les pieds ancrés dans son temps comme sur la composition finale, What Else Needs to Happen ?, au cœur de laquelle Shai Maestro immisce, avec beaucoup de subtilité, la voix de Barack Obama prononçant un discours sur le contrôle des armes à feu. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Distinctions : Indispensable JAZZ NEWS (01/11/2018)

Distinctions : L'album du mois JAZZ NEWS (01/11/2018)

Distinctions : 5 Sterne Fono Forum Jazz (01/11/2018)

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Shai Maestro

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée quarante-cinq ans après sa sortie.

Frank Zappa, pour le meilleur et pour le rire

Plus les années passent depuis la disparition de Frank Zappa le 4 décembre 1993, plus son absence se fait cruellement sentir dans le panorama musical actuel. Non pas qu'on l'ait oublié, mais on cherchera en vain ceux qui peuvent prétendre l’égaler. Le génie aussi cosmique que comique de Frank Zappa n'a aucun équivalent aujourd'hui, car personne, depuis près de trois décennies, n’a été capable comme lui de conjuguer la plus grande exigence musicale avec un humour totalement décomplexé.

ECM en 10 albums

Le plus beau son après le silence. C’est la formule qui colle à la peau d’ECM depuis cinquante ans. Manfred Eicher, le charismatique fondateur du label munichois, ne vit pas « hors du temps » mais plus précisément dans « un temps parallèle » à celui de la société, faisant d’ECM une planète de toute beauté où le jazz résonne autrement. Et c’est souvent pour ECM que Keith Jarrett, Charles Lloyd, Jan Garbarek, Chick Corea et tant d’autres ont enregistré leurs disques les plus intenses. Plus encore que pour Blue Note ou Impulse!, se limiter à 10 albums pour raconter toute l’histoire de ce label hors-norme est mission impossible. Aussi, les 10 sélectionnés raconteront « une » histoire d’ECM.

Dans l'actualité...