Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Cat Stevens - Teaser And The Firecat

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Teaser And The Firecat

Cat Stevens

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, subscribe to Sublime+

Accompagné par une formation plus étoffée que sur l’opus précédent, Cat Stevens passe à un rythme plus soutenu et une interprétation plus mordante. En plus de la formation pop, un orchestre bouzouki vient renforcer l’instrumentation.

Teaser and the Firecat contient son lot de mélodies inaltérables qui font la force du chanteur : « Moon Shadow », le majestueux « Morning Has Broken », et le fameux « Changes IV » qui a fait les beaux jours des radios FM. Deux autres titres moins connus se sont imposés comme des compositions majeures au fil des ans : « Tuesday’s Dead » et « Peace Train ».

Cat Stevens fait une nouvelle fois montre d’une grande habileté dans l’écriture et dans l’équilibre d’un album qui laisse quelque place à des titres plus discrets mais très réussis comme « How Can I Tell You » et « If I Laugh ». Un degré en dessous de l’inspiration du disque précédent, Teaser and the Firecat n’en possède pas moins un charme particulier et attachant.
© ©Copyright Music Story Jamila Wahid 2017

Plus d'informations

Teaser And The Firecat

Cat Stevens

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
The Wind
00:01:42

Paul Samwell-Smith, Producer - Cat Stevens, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1971 Island Records, a division of Universal Music Operations Limited

2
Rubylove
00:02:37

Paul Samwell-Smith, Producer - Cat Stevens, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1971 Island Records, a division of Universal Music Operations Limited

3
If I Laugh
00:03:20

Paul Samwell-Smith, Producer - Cat Stevens, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1971 Island Records, a division of Universal Music Operations Limited

4
Changes IV
00:03:32

Paul Samwell-Smith, Producer - Cat Stevens, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1971 Island Records, a division of Universal Music Operations Limited

5
How Can I Tell You
00:04:27

Paul Samwell-Smith, Producer - Cat Stevens, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1971 Island Records, a division of Universal Music Operations Limited

6
Tuesday's Dead
00:03:36

Paul Samwell-Smith, Producer - Cat Stevens, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1971 Island Records, a division of Universal Music Operations Limited

7
Morning Has Broken
00:03:19

Paul Samwell-Smith, Producer - Traditional, ComposerLyricist - Cat Stevens, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - ROB MATHES, Arranger, Work Arranger

℗ 1971 Island Records, a division of Universal Music Operations Limited

8
Bitterblue
00:03:12

Paul Samwell-Smith, Producer - Cat Stevens, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1971 Island Records, a division of Universal Music Operations Limited

9
Moonshadow
00:02:52

Paul Samwell-Smith, Producer - Cat Stevens, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1971 Island Records, a division of Universal Music Operations Limited

10
Peace Train
00:04:11

Paul Samwell-Smith, Producer - Cat Stevens, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1971 Island Records, a division of Universal Music Operations Limited

Descriptif de l'album

Accompagné par une formation plus étoffée que sur l’opus précédent, Cat Stevens passe à un rythme plus soutenu et une interprétation plus mordante. En plus de la formation pop, un orchestre bouzouki vient renforcer l’instrumentation.

Teaser and the Firecat contient son lot de mélodies inaltérables qui font la force du chanteur : « Moon Shadow », le majestueux « Morning Has Broken », et le fameux « Changes IV » qui a fait les beaux jours des radios FM. Deux autres titres moins connus se sont imposés comme des compositions majeures au fil des ans : « Tuesday’s Dead » et « Peace Train ».

Cat Stevens fait une nouvelle fois montre d’une grande habileté dans l’écriture et dans l’équilibre d’un album qui laisse quelque place à des titres plus discrets mais très réussis comme « How Can I Tell You » et « If I Laugh ». Un degré en dessous de l’inspiration du disque précédent, Teaser and the Firecat n’en possède pas moins un charme particulier et attachant.
© ©Copyright Music Story Jamila Wahid 2017

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Absence Melody Gardot
Blue Train John Coltrane
Chopin : Piano Concertos Benjamin Grosvenor
À découvrir également
Par Cat Stevens
Tea For The Tillerman Cat Stevens
Mona Bone Jakon Cat Stevens
Bitterblue Cat Stevens

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Boris Vian, la zizique avant tout

Boris Vian n’a pas seulement donné son nom à des établissements scolaires et des médiathèques. Il fut un artiste et créateur quasi complet, et la musique, qu’il composait, produisait, écrivait et parfois chantait, a rythmé sa vie fulgurante, conclue à l’âge de 39 ans dans une salle de cinéma en 1959. Pour fêter en fanfare les 100 ans de sa naissance, Qobuz vous propose une partition biographique.

Dans l'actualité...