Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Pink Martini - Splendor in the Grass

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Splendor in the Grass

Pink Martini

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Le groupe se considère comme une troupe d’archéologues inspirés par les thèmes de comédies musicales des années 1940 et 1950, passés au tamis d’influences multiculturelles qui peuvent les transporter d’une plage de Rio à un boui-boui de la butte Montmartre : c’est donc dans un emballage vintage (et une musique qui ne l’est pas moins), reprenant l’iconographie des plus belles pochettes de l’immédiate après-guerre, que les onze lutins de Pink Martini offrent leur quatrième album.

On sait ces Américains célébrés à Paris (et partout en Europe), et Splendor in the Grass ne devrait qu’encore davantage enfoncer le clou au cœur du microsillon. Enregistré à la maison (Portland, Oregon), ces nouvelles sessions déclinent en effet les préceptes majeurs de la nostalgie, sur la base de neuf compositions originales, et quatre nouvelles versions de standards : délicatesse, grâce et sophistication répondent donc présentes au rendez-vous.

En outre, le grand écart reste un exploit coutumier du combo, qui, à la fois invite sur un thème Courtney Taylor-Taylor (guitariste des Dandy Warhols), ou Chavela Vargas, figure emblématique et nonagénaire de la chanson mexicaine ranchera, à la fois investit des thèmes de Tchaïkovsky ou de Franz Schubert, ou visite le « New Amsterdam » de Moondog, génie new-yorkais de la musique underground. Après une ouverture en napolitain (« Ninna Nanna »), l’album déroule ses fastes nostalgiques, en s’appuyant sur des tempi jazzy, un cha cha millésimé (« Où est ma tête »), ou l’adjonction d’une section de cuivres, de choristes, et d’une petite famille de percussions (« Bitty Boppy Betty »).

Les deux classiques les plus prééminents de la party restent un « Piensa en Mi » chevillé au cœur du cinéaste espagnol Pedro Almodovar, ainsi qu’un emprunt au répertoire des Carpenters : « Sing » rutile d’un rythme nonchalant, en marque breveté d’un easy-listening parfaitement accompli. Interprété en anglais, français, espagnol, ou italien, Splendor in the Grass donne effectivement l’envie de s’allonger dans l’herbe. Mais en galante compagnie.  
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2016

Plus d'informations

Splendor in the Grass

Pink Martini

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Ninna Nanna
00:04:42

China Forbes, FeaturedArtist - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Producer - 0, MusicPublisher - Alba Clemente, Composer - Massimo Audiello, Composer

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

2
Ohayoo Ohio
00:04:47

Dan Faehnle, Composer - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Producer - 0, MusicPublisher

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

3
Splendor in the Grass
00:03:40

China Forbes, FeaturedArtist - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Composer, Producer - 0, MusicPublisher - Alex Marashian, Composer

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

4
Ou Est Ma Tete?
00:04:12

China Forbes, Composer, FeaturedArtist - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Composer, Producer - 0, MusicPublisher - Alex Marashian, Composer

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

5
And Then You're Gone
00:02:43

China Forbes, Composer, FeaturedArtist - Derek Rieth, Composer - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Composer, Producer - 0, MusicPublisher - Alex Marashian, Composer

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

6
But Now I'm Back
00:03:01

Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Composer, Producer - 0, MusicPublisher - Alex Marashian, Composer - Ari Shapiro, FeaturedArtist

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

7
Sunday Table
00:04:31

China Forbes, Composer, FeaturedArtist - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Composer, Producer - 0, MusicPublisher

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

8
Over the Valley
00:04:40

China Forbes, Composer, FeaturedArtist - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Composer, Producer - 0, MusicPublisher

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

9
Tuca Tuca
00:02:50

China Forbes, FeaturedArtist - Franco Pisano, Composer - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Producer - 0, MusicPublisher - GIANDOMENICO BONCOMPAGNI, Composer

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

10
Bitty Boppy Betty
00:02:43

China Forbes, FeaturedArtist - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Producer - 0, MusicPublisher - Alex Marashian, Composer

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

11
Sing
00:04:10

Joe Raposo, Composer - China Forbes, FeaturedArtist - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Producer - 0, MusicPublisher - Emilio Delgado, FeaturedArtist

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

12
Piensa En Mi
00:04:00

AGUSTIN LARA, Composer - María Teresa Lara, Composer - Chavela Vargas, FeaturedArtist - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Producer - 0, MusicPublisher

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

13
New Amsterdam
00:04:51

Moondog, Composer - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Producer - 0, MusicPublisher

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

14
Ninna Nanna Reprise
00:03:18

China Forbes, FeaturedArtist - Pink Martini, MainArtist - Thomas M. Lauderdale, Producer - 0, MusicPublisher - Alba Clemente, Composer - Massimo Audiello, Composer

(C) 2009 Heinz Records (P) 2009 Heinz Records

Descriptif de l'album

Le groupe se considère comme une troupe d’archéologues inspirés par les thèmes de comédies musicales des années 1940 et 1950, passés au tamis d’influences multiculturelles qui peuvent les transporter d’une plage de Rio à un boui-boui de la butte Montmartre : c’est donc dans un emballage vintage (et une musique qui ne l’est pas moins), reprenant l’iconographie des plus belles pochettes de l’immédiate après-guerre, que les onze lutins de Pink Martini offrent leur quatrième album.

On sait ces Américains célébrés à Paris (et partout en Europe), et Splendor in the Grass ne devrait qu’encore davantage enfoncer le clou au cœur du microsillon. Enregistré à la maison (Portland, Oregon), ces nouvelles sessions déclinent en effet les préceptes majeurs de la nostalgie, sur la base de neuf compositions originales, et quatre nouvelles versions de standards : délicatesse, grâce et sophistication répondent donc présentes au rendez-vous.

En outre, le grand écart reste un exploit coutumier du combo, qui, à la fois invite sur un thème Courtney Taylor-Taylor (guitariste des Dandy Warhols), ou Chavela Vargas, figure emblématique et nonagénaire de la chanson mexicaine ranchera, à la fois investit des thèmes de Tchaïkovsky ou de Franz Schubert, ou visite le « New Amsterdam » de Moondog, génie new-yorkais de la musique underground. Après une ouverture en napolitain (« Ninna Nanna »), l’album déroule ses fastes nostalgiques, en s’appuyant sur des tempi jazzy, un cha cha millésimé (« Où est ma tête »), ou l’adjonction d’une section de cuivres, de choristes, et d’une petite famille de percussions (« Bitty Boppy Betty »).

Les deux classiques les plus prééminents de la party restent un « Piensa en Mi » chevillé au cœur du cinéaste espagnol Pedro Almodovar, ainsi qu’un emprunt au répertoire des Carpenters : « Sing » rutile d’un rythme nonchalant, en marque breveté d’un easy-listening parfaitement accompli. Interprété en anglais, français, espagnol, ou italien, Splendor in the Grass donne effectivement l’envie de s’allonger dans l’herbe. Mais en galante compagnie.  
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2016

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Deloused in the Comatorium

The Mars Volta

Ommadawn

Mike Oldfield

Ommadawn Mike Oldfield

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull
À découvrir également
Par Pink Martini

The Lemonade Song

Pink Martini

The Lemonade Song Pink Martini

Sympathique

Pink Martini

Sympathique Pink Martini

Hang on Little Tomato

Pink Martini

Hang on Little Tomato Pink Martini

Hey Eugene!

Pink Martini

Hey Eugene! Pink Martini

Je dis oui!

Pink Martini

Je dis oui! Pink Martini

Playlists

Dans la même thématique...

I Still Have Faith In You / Don't Shut Me Down

Abba

Random Access Memories (Hi-Res Version)

Daft Punk

Chemtrails Over The Country Club

Lana Del Rey

Reprise

Moby

Reprise Moby

...‘Til We Meet Again - Live

Norah Jones

Les Grands Angles...
Et Nirvana tua le rock

En 1987 naissait Nirvana, l’embardée punk la plus inattendue de la fin du XXe siècle. Carrière éclair, tubes éternels, engouement planétaire et épilogue tragique : et si la bande de Kurt Cobain n’était autre que le dernier grand groupe de l’histoire du rock ? A l’occasion des 30 ans de leur album culte “Nevermind”, retour sur l’histoire d’un phénomène générationnel sans pareil.

Joni Mitchell, la période bleue

Chef-d’œuvre immaculé du folk des 70’s, ‘Blue’ fête ses 50 ans sans avoir pris une seule ride. Mais pourquoi ce quatrième album que la Canadienne a conçu comme un journal intime mis en musique fascine toujours autant les songwriters de la Terre entière ?

Le Prince des années 80

Dans la famille funk, Prince Rogers Nelson, qui a nous a quittés il y a cinq ans, en avril 2016, fut un genre à lui seul. En presque 40 ans de carrière, il a réussi à mêler l’héritage des pères fondateurs (James Brown, Sly Stone et George Clinton) à des influences aussi bien rock’n’roll qu’électroniques voire jazz. Un groove exubérant et bluffant qui brilla essentiellement entre 1978 et 1988…

Dans l'actualité...