Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Leonard Cohen - Songs Of Love And Hate

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Songs Of Love And Hate

Leonard Cohen

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Publié en mars 1971, ce troisième album de Leonard Cohen est assez bien résumé dans son titre : Chansons d’amour et de haine. Sauf que cette fois, la fascinante mélancolie du troubadour canadien revêt des habits un peu moins austères que précédemment. Cohen n’a certes pas opté pour une section de cuivres funky ou du ukulélé, mais son folk nu lorgne ici vers des ambiances country (Diamonds In The Mine) qui lui vont à merveille. Son désenchantement intérieur comme le ton monocorde de sa voix si singulière font d’Avalanche, de Joan Of Arc ou de Famous Blue Raincoat des cathédrales folk de l’intime, des bâtisses de tristesse alors inédite. Au sortir d’un tel disque, on comprend mieux l’influence du bonhomme sur nombre de ses cadets… © MZ/Qobuz

Plus d'informations

Songs Of Love And Hate

Leonard Cohen

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Avalanche
00:05:07

Leonard Cohen, Associated Performer, Composer, Lyricist, Main Artist, Associated Performer, Composer, Lyricist - Bob Johnston, Producer

Originally released 1970 All rights reserved by Sony Music Entertainment

2
Last Year's Man
00:06:02

Leonard Cohen, Associated Performer, Composer, Lyricist, Main Artist, Associated Performer, Composer, Lyricist - Bob Johnston, Producer

Originally released 1970 All rights reserved by Sony Music Entertainment

3
Dress Rehearsal Rag
00:06:12

Leonard Cohen, Associated Performer, Composer, Lyricist, Main Artist, Associated Performer, Composer, Lyricist - Bob Johnston, Producer

Originally released 1970 All rights reserved by Sony Music Entertainment

4
Diamonds in the Mine
00:03:52

Leonard Cohen, Associated Performer, Composer, Lyricist, Main Artist, Associated Performer, Composer, Lyricist - Bob Johnston, Producer

Originally released 1970 All rights reserved by Sony Music Entertainment

5
Love Calls You By Your Name
00:05:44

Leonard Cohen, Associated Performer, Composer, Lyricist, Main Artist, Associated Performer, Composer, Lyricist - Bob Johnston, Producer

Originally released 1970 All rights reserved by Sony Music Entertainment

6
Famous Blue Raincoat
00:05:15

Leonard Cohen, Associated Performer, Composer, Lyricist, Main Artist, Associated Performer, Composer, Lyricist - Bob Johnston, Producer

Originally released 1970 All rights reserved by Sony Music Entertainment

7
Sing Another Song, Boys
00:06:17

Leonard Cohen, Associated Performer, Composer, Lyricist, Main Artist, Associated Performer, Composer, Lyricist - Bob Johnston, Producer

Originally released 1970 All rights reserved by Sony Music Entertainment

8
Joan of Arc
00:06:29

Leonard Cohen, Associated Performer, Composer, Lyricist, Main Artist, Associated Performer, Composer, Lyricist - Bob Johnston, Producer

Originally released 1970 All rights reserved by Sony Music Entertainment

Descriptif de l'album

Publié en mars 1971, ce troisième album de Leonard Cohen est assez bien résumé dans son titre : Chansons d’amour et de haine. Sauf que cette fois, la fascinante mélancolie du troubadour canadien revêt des habits un peu moins austères que précédemment. Cohen n’a certes pas opté pour une section de cuivres funky ou du ukulélé, mais son folk nu lorgne ici vers des ambiances country (Diamonds In The Mine) qui lui vont à merveille. Son désenchantement intérieur comme le ton monocorde de sa voix si singulière font d’Avalanche, de Joan Of Arc ou de Famous Blue Raincoat des cathédrales folk de l’intime, des bâtisses de tristesse alors inédite. Au sortir d’un tel disque, on comprend mieux l’influence du bonhomme sur nombre de ses cadets… © MZ/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
So Peter Gabriel
Peter Gabriel 1: Car Peter Gabriel
Us Peter Gabriel
Plays Live Peter Gabriel
À découvrir également
Par Leonard Cohen
Thanks for the Dance Leonard Cohen
You Want It Darker Leonard Cohen
Songs Of Leonard Cohen Leonard Cohen
Live In Dublin Leonard Cohen

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Know your Lemmy

Le 24 décembre 2017, Lemmy Kilmister aurait fêté ses 72 ans, dont plus de 40 à la tête de Motörhead, le groupe de rock'n'roll le plus bruyant de l'histoire. Un cancer foudroyant a finalement emporté celui qui était devenu une icône que l'on croyait immortelle, tant sa disparition avait été maintes fois annoncée puis démentie. Motörhead, qui s'est logiquement éteint avec lui, aura donc traversé quatre décennies avec des hauts et des bas. Et surtout beaucoup de malentendus, sans mauvais jeu de mot en rapport avec la puissance sonore dégagée sur scène...

Elvis, toujours roi ?

Quarante-deux ans après sa mort, Elvis Presley demeure un précurseur inégalé. Mais si ses essentielles séances de 1954-1955 pour le label Sun restent la pierre angulaire du rock’n’roll, l’aura du King semble aujourd'hui s’estomper chez les plus jeunes au profit des Beatles, des Stones et autres Beach Boys. Et pourtant…

Woodstock, 50 ans après

Woodstock n’était pas le premier rassemblement dédié à la musique. A l’époque, Newport était déjà un rendez-vous régulier pour les amateurs de ce nouveau rock & folk qui inondait la jeunesse américaine – et d’ailleurs. Et les festivals de Monterey (Californie) ou l’Île de Wight (Royaume-Uni) avaient enflammé les deux étés précédents. Mais Woodstock, avec son côté sauvage et la foule d’artistes mythiques qui y ont défilé, fut bien le plus marquant d’entre tous. Si bien qu’un demi-siècle plus tard, on en parle encore avec les yeux qui brillent.

Dans l'actualité...