Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Henri Demarquette|Kaleidoscopic (Rääts, Pärt, Gorecki)

Kaleidoscopic (Rääts, Pärt, Gorecki)

Henri Demarquette, Fabrizio Chiovetta, Patrick Messina

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Des trois compositeurs présentés sur cet album, l’Estonien Jaan Rääts est sans doute moins connu du public ouest-européen que Arvo Pärt et Henryk Górecki – même si ce dernier est célèbre pour une œuvre, la monumentale Troisième Symphonie qui ne représente guère la majorité de sa production. Cela dit, Lerchenmusik – un jeu de mots, puisque « Lerche » est l’alouette en allemand, mais aussi le nom de la dédicataire ! – ne manque pas de points communs avec la symphonie en question : tempo constamment lent, voire très, très lent, longs accords planants et sombres, thématique de considérable ampleur. L’ouvrage pour clarinette, violoncelle et piano, a éventuellement été écrit en cette année 1985 dans un esprit similaire, puisque Górecki avait peut-être conçu ce qui plaisait au public dans son langage, du moins celui de la symphonie, à savoir l’aspect incantatoire quasi-religieux. Alors pourquoi décevoir le public… Pärt, de son côté, avait écrit Mozart-Adagio en mémoire à Oleg Kagan, dans une première version pour violon, violoncelle et piano, mais la présente réécriture a été réalisée exprès pour les musiciens de cet enregistrement. Le compositeur se saisit d’un mouvement lent de Mozart auquel il fait subir quelques métamorphoses harmoniques et thématiques. Enfin, les Études kaléidoscopiques de Jaan Rääts sont présentées en première mondiale discographique. L’aspect kaléidoscopique est obtenu en juxtaposant de courtes cellules thématiques, rythmiques ou instrumentales, comme les mille facettes minimalistes et fermées sur elles-mêmes, comme ce que peut offrir la vision à travers le kaléidoscope. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Kaleidoscopic (Rääts, Pärt, Gorecki)

Henri Demarquette

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

Kaleidoscopic Etudes, Op. 97 (Jaan Raats)

1
Kaleidoscopic Etudes, Op. 97 (World Premiere Recording)
Patrick Messina
00:13:49

Patrick Messina, Clarinet - Henri Demarquette, Cello - Fabrizio Chiovetta, Piano - Jaan Rääts, Composer

France/Little Tribeca France/Little Tribeca

Mozart-Adagio (Arvo Pärt)

2
Mozart-Adagio (Transcription for clarinet, 2017) (First recording)
Patrick Messina
00:06:11

Patrick Messina, Clarinet - Henri Demarquette, Cello - Fabrizio Chiovetta, Piano - Arvo Pärt, Composer

France/Little Tribeca France/Little Tribeca

Lerchenmusik, Recitatives and Ariosos, Op. 53 (Henryk Mikolaj Górecki)

3
I. Lento - Largo
Patrick Messina
00:14:18

Patrick Messina, Clarinet - Henri Demarquette, Cello - Fabrizio Chiovetta, Piano - Henryk Mikolaj Gorecki, Composer

France/Little Tribeca France/Little Tribeca

4
II. Molto lento - Tranquillo cantabile - Dolce
Patrick Messina
00:11:12

Patrick Messina, Clarinet - Henri Demarquette, Cello - Fabrizio Chiovetta, Piano - Henryk Mikolaj Gorecki, Composer

France/Little Tribeca France/Little Tribeca

5
III. Andante moderato - Tranquillo, cantabile
Patrick Messina
00:15:13

Patrick Messina, Clarinet - Henri Demarquette, Cello - Fabrizio Chiovetta, Piano - Henryk Mikolaj Gorecki, Composer

France/Little Tribeca France/Little Tribeca

Descriptif de l'album

Des trois compositeurs présentés sur cet album, l’Estonien Jaan Rääts est sans doute moins connu du public ouest-européen que Arvo Pärt et Henryk Górecki – même si ce dernier est célèbre pour une œuvre, la monumentale Troisième Symphonie qui ne représente guère la majorité de sa production. Cela dit, Lerchenmusik – un jeu de mots, puisque « Lerche » est l’alouette en allemand, mais aussi le nom de la dédicataire ! – ne manque pas de points communs avec la symphonie en question : tempo constamment lent, voire très, très lent, longs accords planants et sombres, thématique de considérable ampleur. L’ouvrage pour clarinette, violoncelle et piano, a éventuellement été écrit en cette année 1985 dans un esprit similaire, puisque Górecki avait peut-être conçu ce qui plaisait au public dans son langage, du moins celui de la symphonie, à savoir l’aspect incantatoire quasi-religieux. Alors pourquoi décevoir le public… Pärt, de son côté, avait écrit Mozart-Adagio en mémoire à Oleg Kagan, dans une première version pour violon, violoncelle et piano, mais la présente réécriture a été réalisée exprès pour les musiciens de cet enregistrement. Le compositeur se saisit d’un mouvement lent de Mozart auquel il fait subir quelques métamorphoses harmoniques et thématiques. Enfin, les Études kaléidoscopiques de Jaan Rääts sont présentées en première mondiale discographique. L’aspect kaléidoscopique est obtenu en juxtaposant de courtes cellules thématiques, rythmiques ou instrumentales, comme les mille facettes minimalistes et fermées sur elles-mêmes, comme ce que peut offrir la vision à travers le kaléidoscope. © SM/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded in December 2017 at the Sala Gustav Mahler di Dobbiaco (Toblach, Italy)

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

John Williams in Vienna

John Williams

John Williams in Vienna John Williams

Orff: Carmina Burana

Gundula Janowitz

Orff: Carmina Burana Gundula Janowitz

Sleep

Max Richter

Sleep Max Richter

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

À découvrir également
Par Henri Demarquette

Cras: Flute, harpe et cordes

Henri Demarquette

Cras: Flute, harpe et cordes Henri Demarquette

Henri Demarquette, violoncelle

Henri Demarquette

Henri Demarquette, violoncelle Henri Demarquette

Vocello (Purcell, Tavener, Ockeghem, Tanguy...)

Henri Demarquette

Echoes (Glass, Rachmaninov)

Henri Demarquette

Echoes (Glass, Rachmaninov) Henri Demarquette

Portrait avec orchestre

Henri Demarquette

Portrait avec orchestre Henri Demarquette

Playlists

Dans la même thématique...

Wagner: Das Rheingold

Wiener Philharmonic Orchestra

Wagner: Das Rheingold Wiener Philharmonic Orchestra

John Williams: The Berlin Concert

John Williams

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann

LETTER

Sofiane Pamart

LETTER Sofiane Pamart
Les Grands Angles...
Max Richter, l’activiste du néo-classique

Avec la sortie de son nouvel album Exiles, une réflexion sur l’exil menée avec le Baltic Sea Orchestra, l’iconoclaste et prolifique pionnier du courant néo-classique Max Richter se positionne une nouvelle fois comme un des artistes les plus engagés toutes scènes musicales confondues. Reliant musiques classique et électroniques, mondes physique et sensible, rarement un artiste aura produit de la musique instrumentale aussi évocatrice.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Giovanni Antonini & Il Giardino Armonico, la liberté retrouvée

A la tête de l’ensemble Il Giardino Armonico, qu’il a fondé avec Luca Pianca en 1985, Giovanni Antonini a commencé l’enregistrement des 107 symphonies de Joseph Haydn. Cette monumentale entreprise en est actuellement à son 8e volume et s’achèvera en 2032, à l’occasion des 300 ans de la naissance du Père de la symphonie. Retour sur le parcours de l’audacieux chef milanais.

Dans l'actualité...