Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Brandt Brauer Frick|Joy

Joy

Brandt Brauer Frick

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Avec Joy, le trio berlinois qui s’est fait connaître par ses productions électro à base d’instruments classiques poursuit son cocktail totalement unique. Mais cette fois, leur approche s’avère plus pop, avec la participation du chanteur canadien Beaver Sheppard, présent sur tous les titres. Daniel Brandt, Jan Brauer et Paul Frick qui se sont aussi fait remarquer pour leurs collaborations tant avec des orchestres de musique classique qu’avec Jamie Lidell ou Nina Kraviz, signent un quatrième album qui slalome entre funk sombre, électro poétique et pop urbaine. © CM/Qobuz

Plus d'informations

Joy

Brandt Brauer Frick

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
You Can Buy My Love (feat. Beaver Sheppard)
00:04:37

Brandt Brauer Frick, Composer, Performer

K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186 K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186

2
City Chicken (feat. Beaver Sheppard)
00:04:33

Brandt Brauer Frick, Composer, Performer

K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186 K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186

3
Poor Magic (feat. Beaver Sheppard)
00:04:05

Brandt Brauer Frick, Composer, Performer

K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186 K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186

4
Blackout 94 (feat. Beaver Sheppard)
00:03:19

Brandt Brauer Frick, Composer, Performer

K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186 K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186

5
Society Saved Me (feat. Beaver Sheppard)
00:04:13

Brandt Brauer Frick, Composer, Performer

K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186 K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186

6
Keep Changing (feat. Beaver Sheppard)
00:03:45

Brandt Brauer Frick, Composer, Performer

K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186 K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186

7
Holy Night (feat. Beaver Sheppard)
00:04:14

Brandt Brauer Frick, Composer, Performer

K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186 K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186

8
Oblivious (feat. Beaver Sheppard)
00:02:44

Brandt Brauer Frick, Composer, Performer

K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186 K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186

9
Facetime (feat. Beaver Sheppard)
00:04:19

Brandt Brauer Frick, Composer, Performer

K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186 K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186

10
Away From My Body (feat. Beaver Sheppard)
00:05:33

Brandt Brauer Frick, Composer, Performer

K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186 K7! Records under exclusive license to Because Music LC33186

Descriptif de l'album

Avec Joy, le trio berlinois qui s’est fait connaître par ses productions électro à base d’instruments classiques poursuit son cocktail totalement unique. Mais cette fois, leur approche s’avère plus pop, avec la participation du chanteur canadien Beaver Sheppard, présent sur tous les titres. Daniel Brandt, Jan Brauer et Paul Frick qui se sont aussi fait remarquer pour leurs collaborations tant avec des orchestres de musique classique qu’avec Jamie Lidell ou Nina Kraviz, signent un quatrième album qui slalome entre funk sombre, électro poétique et pop urbaine. © CM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par Brandt Brauer Frick

Step

Brandt Brauer Frick

Step Brandt Brauer Frick

Mr. Machine

Brandt Brauer Frick

Mr. Machine Brandt Brauer Frick

3535 MEMORY

Brandt Brauer Frick

3535 MEMORY Brandt Brauer Frick

Echo

Brandt Brauer Frick

Echo Brandt Brauer Frick

You Make Me Real

Brandt Brauer Frick

You Make Me Real Brandt Brauer Frick

Playlists

Dans la même thématique...

Reprise - Remixes

Moby

Random Access Memories

Daft Punk

Fragments

Bonobo

Fragments Bonobo

Before I Die

박혜진 park hye jin

Before I Die 박혜진 park hye jin

Loving In Stereo

Jungle

Les Grands Angles...
Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Fabric, l’histoire d’une institution anglaise

Cœur battant de la scène électronique britannique, le label/club Fabric s’est fait un nom à travers des soirées épiques et des séries de compilations mythiques, qui rythment la vie des disquaires et des amateurs de musique de qualité depuis 1999. Retour sur l’histoire d’une institution anglaise.

Dans l'actualité...