Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Antoine Tamestit|Georg Philipp Telemann: Viola Concertos - Overtures - Fantasias

Georg Philipp Telemann: Viola Concertos - Overtures - Fantasias

Antoine Tamestit, Akademie für Alte Musik Berlin, Sabine Fehlandt, Bernhard Forck

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Dimensions indéterminées, répertoire insuffisant, ennuyeux et peu stimulant. Voilà pourquoi, alors que le violon s’imposait comme la coqueluche incontestée du concerto solo et de la sonate en trio dans l’Italie du début du XVIIIe siècle, l’alto resta l’archet qu’aucun exécutant ayant une once d’ambition autre que celle de fournir un remplissage de voix médianes dans l’orchestre ne souhaitait tenir. Ainsi, et même si nous sommes toujours friands de plaisanteries diverses au sujet de l’alto, nous avons une énorme dette envers l’Allemagne du XVIIIe siècle, et en particulier Georg Philipp Telemann, pour avoir repéré son potentiel suffisamment tôt afin que les altistes actuels puissent s’adonner à un répertoire baroque de premier ordre.

On doit d’ailleurs à Telemann le tout premier véritable concerto pour alto solo. Composé entre 1716 et 1721, ce « quadriptyque » en sol majeur TWV 51:G 9 pour viola da braccio sert d’entrée en scène à Antoine Tamestit, après que l’Akademie für Alte Musik Berlin nous a régalés de l’Ouverture burlesque en si bémol majeur faite d’une succession de danses évoquant les personnages de la commedia dell’arte. Même si la lecture chaleureuse et précisément articulée de la formation nous procure déjà des plaisirs certains à chaque tour et détour, le moment phare survient lorsque la douce voix aux tons acajou de l’instrument de Tamestit – un Stradivarius de 1672 joué avec une copie d’archet baroque – se met soudainement à chanter dans le Largo initial du concerto.

À partir de là, on apprécie le programme tant pour le tour d’horizon des possibilités de l’alto du XVIIIe siècle que pour une interprétation digne de tous les superlatifs. Alors que le concerto susmentionné montre les capacités expressives et virtuoses de l’instrument sur l’ensemble de son étendue, l’autre page lui étant expressément destinée est le Concerto pour deux violettes – terme par lequel Telemann pourrait avoir voulu désigner une paire d’altos à peine plus grands que des violons, dont l’absence de registre inférieur expliquerait pourquoi l’écriture ne sollicite pas les graves. Pour cette lecture particulièrement élégante et délicate, Tamestit dialogue avec Sabine Fehlandt, qui le rejoint aussi dans une transcription de la quatrième Sonate en canon initialement prévue pour flûtes, violons ou basses de viole, et où les musiciens jouent la même partie à quelques mesures d'intervalle. Ces partitions sont accompagnées de transpositions des deux premières Fantaisies pour violon seul qui, chez Tamestit, brillent tant sur le plan sonore qu’expressif. Ajoutez à cela un deuxième morceau de choix pour l’Akademie für Alte Musik Berlin – l’étincelante Ouverture « La Changeante », dont chacun des mouvements arbore une nouvelle tonalité – et vous obtenez un album au goût de reviens-y. © Charlotte Gardner/Qobuz

Plus d'informations

Georg Philipp Telemann: Viola Concertos - Overtures - Fantasias

Antoine Tamestit

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

Ouverture burlesque in B-Flat Major, TWV 55:B8 (Georg Philipp Telemann)

1
I. Ouverture. Lentement - Vif - Lentement
Akademie für Alte Musik Berlin
00:04:06

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

2
II. Scaramouches. Vite
Akademie für Alte Musik Berlin
00:01:00

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

3
III. Harlequinade. Plaisant
Akademie für Alte Musik Berlin
00:00:44

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

4
IV. Colombine. Con grazia
Akademie für Alte Musik Berlin
00:01:32

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

5
V. Pierrot. Vite
Akademie für Alte Musik Berlin
00:01:25

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

6
VI. Menuet I - Menuet II. Vivement
Akademie für Alte Musik Berlin
00:02:56

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

7
VII. Mezzetin en Turc. Très vite
Akademie für Alte Musik Berlin
00:01:06

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

Viola Concerto in G major, TWV 51:G9 (Georg Philipp Telemann)

8
I. Largo
Antoine Tamestit
00:02:56

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

9
II. Allegro
Antoine Tamestit
00:02:25

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

10
III. Andante
Antoine Tamestit
00:03:07

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

11
IV. Presto
Antoine Tamestit
00:03:04

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

Canonic Sonata for Two Violas in D Minor, TWV 40:121 (Georg Philipp Telemann)

12
I. Vivace ma moderato
Antoine Tamestit
00:01:30

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Georg Philipp Telemann, Composer - Sabine Fehlandt, Viola, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

13
II. Piacevole non largo
Antoine Tamestit
00:02:55

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Georg Philipp Telemann, Composer - Sabine Fehlandt, Viola, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

14
III. Presto
Antoine Tamestit
00:01:06

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Georg Philipp Telemann, Composer - Sabine Fehlandt, Viola, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

Fantasia for Solo Viola in C Major, TWV 40:15 (Georg Philipp Telemann)

15
I. Largo
Antoine Tamestit
00:01:57

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Georg Philipp Telemann, Composer

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

16
II. Allegro
Antoine Tamestit
00:01:57

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Georg Philipp Telemann, Composer

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

17
III. Allegro
Antoine Tamestit
00:00:48

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Georg Philipp Telemann, Composer

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

Ouverture-suite in G Minor, TWV 55:g2 "La changeante" (Georg Philipp Telemann)

18
I. Overture. Lentement - Vite - Lentement
Akademie für Alte Musik Berlin
00:06:37

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

19
II. Loure
Akademie für Alte Musik Berlin
00:01:10

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

20
III. Les Scaramouches. Vitement
Akademie für Alte Musik Berlin
00:02:18

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

21
IV. Menuet I - Menuet II. Doux
Akademie für Alte Musik Berlin
00:02:29

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

22
V. La Plaisanterie
Akademie für Alte Musik Berlin
00:00:55

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

23
VI. Hornpipe
Akademie für Alte Musik Berlin
00:01:37

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

24
VII. Avec douceur
Akademie für Alte Musik Berlin
00:03:32

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

25
VIII. Canarie
Akademie für Alte Musik Berlin
00:01:41

Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

Fantasia for Solo Viola in E-Flat Major, TWV 40:14 (Georg Philipp Telemann)

26
I. Largo
Antoine Tamestit
00:02:29

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Georg Philipp Telemann, Composer

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

27
II. Allegro
Antoine Tamestit
00:01:47

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Georg Philipp Telemann, Composer

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

28
III. Grave
Antoine Tamestit
00:01:12

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Georg Philipp Telemann, Composer

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

29
IV. Allegro da capo
Antoine Tamestit
00:01:50

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Georg Philipp Telemann, Composer

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

Concerto for Two Violas in G Major, TWV 52:G3 (Georg Philipp Telemann)

30
I. Avec douceur
Antoine Tamestit
00:01:49

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist - Sabine Fehlandt, Viola, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

31
II. Gaÿ
Antoine Tamestit
00:01:37

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist - Sabine Fehlandt, Viola, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

32
III. Largo
Antoine Tamestit
00:01:13

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist - Sabine Fehlandt, Viola, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

33
IV. Vivement
Antoine Tamestit
00:01:20

Antoine Tamestit, Viola, MainArtist - Akademie für Alte Musik Berlin, MainArtist, MusicalEnsemble - Georg Philipp Telemann, Composer - Bernhard Forck, Conductor, MainArtist - Sabine Fehlandt, Viola, MainArtist

2022 harmonia mundi 2022 harmonia mundi

Descriptif de l'album

Dimensions indéterminées, répertoire insuffisant, ennuyeux et peu stimulant. Voilà pourquoi, alors que le violon s’imposait comme la coqueluche incontestée du concerto solo et de la sonate en trio dans l’Italie du début du XVIIIe siècle, l’alto resta l’archet qu’aucun exécutant ayant une once d’ambition autre que celle de fournir un remplissage de voix médianes dans l’orchestre ne souhaitait tenir. Ainsi, et même si nous sommes toujours friands de plaisanteries diverses au sujet de l’alto, nous avons une énorme dette envers l’Allemagne du XVIIIe siècle, et en particulier Georg Philipp Telemann, pour avoir repéré son potentiel suffisamment tôt afin que les altistes actuels puissent s’adonner à un répertoire baroque de premier ordre.

On doit d’ailleurs à Telemann le tout premier véritable concerto pour alto solo. Composé entre 1716 et 1721, ce « quadriptyque » en sol majeur TWV 51:G 9 pour viola da braccio sert d’entrée en scène à Antoine Tamestit, après que l’Akademie für Alte Musik Berlin nous a régalés de l’Ouverture burlesque en si bémol majeur faite d’une succession de danses évoquant les personnages de la commedia dell’arte. Même si la lecture chaleureuse et précisément articulée de la formation nous procure déjà des plaisirs certains à chaque tour et détour, le moment phare survient lorsque la douce voix aux tons acajou de l’instrument de Tamestit – un Stradivarius de 1672 joué avec une copie d’archet baroque – se met soudainement à chanter dans le Largo initial du concerto.

À partir de là, on apprécie le programme tant pour le tour d’horizon des possibilités de l’alto du XVIIIe siècle que pour une interprétation digne de tous les superlatifs. Alors que le concerto susmentionné montre les capacités expressives et virtuoses de l’instrument sur l’ensemble de son étendue, l’autre page lui étant expressément destinée est le Concerto pour deux violettes – terme par lequel Telemann pourrait avoir voulu désigner une paire d’altos à peine plus grands que des violons, dont l’absence de registre inférieur expliquerait pourquoi l’écriture ne sollicite pas les graves. Pour cette lecture particulièrement élégante et délicate, Tamestit dialogue avec Sabine Fehlandt, qui le rejoint aussi dans une transcription de la quatrième Sonate en canon initialement prévue pour flûtes, violons ou basses de viole, et où les musiciens jouent la même partie à quelques mesures d'intervalle. Ces partitions sont accompagnées de transpositions des deux premières Fantaisies pour violon seul qui, chez Tamestit, brillent tant sur le plan sonore qu’expressif. Ajoutez à cela un deuxième morceau de choix pour l’Akademie für Alte Musik Berlin – l’étincelante Ouverture « La Changeante », dont chacun des mouvements arbore une nouvelle tonalité – et vous obtenez un album au goût de reviens-y. © Charlotte Gardner/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Beethoven : 9 Symphonies (1963)

Herbert von Karajan

Beethoven : 9 Symphonies (1963) Herbert von Karajan

Florence Price: Symphonies Nos. 1 & 3

Yannick Nézet-Séguin

Florence Price: Symphonies Nos. 1 & 3 Yannick Nézet-Séguin

John Williams in Vienna

John Williams

John Williams in Vienna John Williams

Delta Kream

The Black Keys

Delta Kream The Black Keys
À découvrir également
Par Antoine Tamestit

Bel Canto. The Voice of the Viola

Antoine Tamestit

Paul Hindemith : Bratsche !

Antoine Tamestit

Paul Hindemith : Bratsche ! Antoine Tamestit

Bach : 3 Sonatas for viola [da gamba] & harpsichord, BWV 1027-1029

Antoine Tamestit

Johann Sebastian Bach : Suites pour violoncelle n° 1, 3, 5 (transcriptions pour alto)

Antoine Tamestit

Brahms : Viola Sonatas, Op. 120 - Zwei Gesänge, Op. 91

Antoine Tamestit

Playlists

Dans la même thématique...

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

BD Music Presents Erik Satie

Various Artists

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
Le Chant de la Terre : Gustav Mahler et l’Ailleurs

Qu’est-ce qui a pu pousser Gustav Mahler, en 1907-1908, à composer une œuvre aussi inclassable que celle-ci ? Écrit à un moment charnière dans la vie de Mahler, Le Chant de la Terre occupe une place à part dans son œuvre et marie l’esprit « fin de siècle » à la fascination pour l’exotisme qui grandissait à l’époque chez ses contemporains. À Vienne, l’heure était alors aux turbulences, et cette pièce qui oscille entre adieu et nouveau départ mérite un examen plus attentif.

Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho en passant par Clara Schumann, plusieurs femmes ont su déjouer les codes machistes du milieu pour passer à la composition. Si le paysage de la musique classique a largement été dominé par les hommes ces derniers siècles, les œuvres de leurs consœurs, pionnières ou contemporaines, sont tout aussi passionnantes. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Blandine Verlet, les années Philips

En vue du 80e anniversaire de la naissance de Blandine Verlet (disparue en décembre 2018), Universal Music France a réédité l’intégralité des enregistrements que la claveciniste réalisa pour la maison Philips entre 1970 et 1982. Une somme longtemps disparue, rééditée en partie en haute définition, à redécouvrir de toute urgence, notamment pour les prises de son Philips de l’époque, souvent miraculeuses. Universal a autorisé Qobuz à reproduire la longue et détaillée notice de présentation du livret, écrite par notre spécialiste classique.

Dans l'actualité...