Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Iggy Pop - Free

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Free

Iggy Pop

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

James Osterberg alias Iggy Pop est-il libre (Free) ? Son costard du plus rock’n’roll des reptiles, sa couronne de punk originel et son statut de mythe vivant n’ont-ils pas été des carcans plus qu’autre chose ? À 72 ans, l’Iguane entame son 18e album studio par cette simple phrase : « I wanna be free » (« je veux être libre»). En 2016, son Post Pop Depression, conçu avec Josh Homme de Queens Of The Stone Age, le montrait sombre et mystérieux, loin de son habituelle image de Nijinski destroy désormais accro au taï-chi et au qi gong… Avec ce court Free (33 minutes), Iggy se veut encore plus introverti, contemplatif et surtout intimiste. Un opus atypique étroitement réalisé avec le trompettiste de jazz Leron Thomas, qui lui a façonné une ambiance feutrée et on ne peut plus atmosphérique, mais aussi la guitariste Sarah Lipstate. « C'est un album où les autres artistes parlent pour moi, je prête ma voix. Après la fin des tournées qui ont suivi Post Pop Depression, je me suis dit qu’il fallait que je me débarrasse de ce problème d’insécurité chronique qui m’a pourri la vie et ma carrière pendant trop longtemps. Je me suis aussi senti vidé. Je voulais mettre des lunettes de soleil, tourner les talons et partir. Je voulais être libre. Je sais que c’est une illusion et que la liberté est un simple sentiment, mais j’ai vécu suffisamment longtemps pour savoir que ce sentiment en vaut la peine. C’est tout ce qu’il faut, pas forcément le bonheur ou l’amour, mais le sentiment d'être libre. Cet album est venu à moi, en quelque sorte, et je l’ai laissé venir. » Entre art rock, jazz climatique et spoken word – il récite des poèmes de Lou Reed (We Are the People) et Dylan Thomas (Do Not Go Gentle Into That Good Night) –, Iggy laisse son envoûtant organe de crooner de fin du monde caresser tous les types de mots, toutes les formes de pensées. Au point que Free fait parfois de l’œil à The Idiot, son chef-d’œuvre synthétique et anthracite concocté à Berlin en 1977 avec David Bowie… Quarante ans plus tard, Iggy Pop a surtout pris la liberté de dérouter ses amis comme ses ennemis, et de signer l’un de ses disques les plus ovnis et personnels. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Free

Iggy Pop

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Free 00:01:48

Iggy Pop, Author, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Sarah Lipstate, Composer, Producer

℗ 2019 Thousand Mile Inc., under exclusive licence to Caroline International Ltd.

2
Loves Missing 00:04:19

Iggy Pop, Author, Vocalist, MainArtist, AssociatedPerformer - Leron Thomas, Composer, Producer

℗ 2019 Thousand Mile Inc., under exclusive license to Caroline International Ltd.

3
Sonali 00:03:30

Iggy Pop, Vocalist, MainArtist, AssociatedPerformer - Leron Thomas, Author, Producer - Ruby Sylvain, Composer

℗ 2019 Thousand Mile Inc., under exclusive license to Caroline International Ltd.

4
James Bond 00:04:31

Iggy Pop, Vocalist, MainArtist, AssociatedPerformer - Leron Thomas, Producer, ComposerLyricist

℗ 2019 Thousand Mile Inc., under exclusive license to Caroline International Ltd.

5
Dirty Sanchez 00:04:21

Iggy Pop, Vocalist, MainArtist, AssociatedPerformer - Leron Thomas, Producer, ComposerLyricist

℗ 2019 Thousand Mile Inc., under exclusive license to Caroline International Ltd.

6
Glow In The Dark 00:03:57

Iggy Pop, Vocalist, MainArtist, AssociatedPerformer - Leron Thomas, Producer, ComposerLyricist

℗ 2019 Thousand Mile Inc., under exclusive license to Caroline International Ltd.

7
Page 00:04:08

Iggy Pop, Vocalist, MainArtist, AssociatedPerformer - Leron Thomas, Producer, ComposerLyricist

℗ 2019 Thousand Mile Inc., under exclusive license to Caroline International Ltd.

8
We Are The People 00:03:13

Iggy Pop, Vocalist, MainArtist, AssociatedPerformer - Lou Reed, Author - Leron Thomas, Composer, Producer

℗ 2019 Thousand Mile Inc., under exclusive license to Caroline International Ltd.

9
Do Not Go Gentle Into That Good Night 00:01:48

Iggy Pop, Vocalist, MainArtist, AssociatedPerformer - Dylan Thomas, Author - Noveller, Producer - Sarah Lipstate, Composer

℗ 2019 Thousand Mile Inc., under exclusive license to Caroline International Ltd.

10
The Dawn 00:02:08

Iggy Pop, Author, Vocalist, MainArtist, AssociatedPerformer - Noveller, Producer - Sarah Lipstate, Composer

℗ 2019 Thousand Mile Inc., under exclusive license to Caroline International Ltd.

Descriptif de l'album

James Osterberg alias Iggy Pop est-il libre (Free) ? Son costard du plus rock’n’roll des reptiles, sa couronne de punk originel et son statut de mythe vivant n’ont-ils pas été des carcans plus qu’autre chose ? À 72 ans, l’Iguane entame son 18e album studio par cette simple phrase : « I wanna be free » (« je veux être libre»). En 2016, son Post Pop Depression, conçu avec Josh Homme de Queens Of The Stone Age, le montrait sombre et mystérieux, loin de son habituelle image de Nijinski destroy désormais accro au taï-chi et au qi gong… Avec ce court Free (33 minutes), Iggy se veut encore plus introverti, contemplatif et surtout intimiste. Un opus atypique étroitement réalisé avec le trompettiste de jazz Leron Thomas, qui lui a façonné une ambiance feutrée et on ne peut plus atmosphérique, mais aussi la guitariste Sarah Lipstate. « C'est un album où les autres artistes parlent pour moi, je prête ma voix. Après la fin des tournées qui ont suivi Post Pop Depression, je me suis dit qu’il fallait que je me débarrasse de ce problème d’insécurité chronique qui m’a pourri la vie et ma carrière pendant trop longtemps. Je me suis aussi senti vidé. Je voulais mettre des lunettes de soleil, tourner les talons et partir. Je voulais être libre. Je sais que c’est une illusion et que la liberté est un simple sentiment, mais j’ai vécu suffisamment longtemps pour savoir que ce sentiment en vaut la peine. C’est tout ce qu’il faut, pas forcément le bonheur ou l’amour, mais le sentiment d'être libre. Cet album est venu à moi, en quelque sorte, et je l’ai laissé venir. » Entre art rock, jazz climatique et spoken word – il récite des poèmes de Lou Reed (We Are the People) et Dylan Thomas (Do Not Go Gentle Into That Good Night) –, Iggy laisse son envoûtant organe de crooner de fin du monde caresser tous les types de mots, toutes les formes de pensées. Au point que Free fait parfois de l’œil à The Idiot, son chef-d’œuvre synthétique et anthracite concocté à Berlin en 1977 avec David Bowie… Quarante ans plus tard, Iggy Pop a surtout pris la liberté de dérouter ses amis comme ses ennemis, et de signer l’un de ses disques les plus ovnis et personnels. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Iggy Pop

Playlists

Dans la même thématique...
Welcome To The Vault Steve Miller Band
Abbey Road The Beatles
Paul Is Live Paul McCartney
Live im Tempodrom Element Of Crime
Les Grands Angles...
Blues touareg, l’oasis du rock

Depuis la sortie en 2002 du premier album officiel du groupe touareg Tinariwen, “The Radio Tisdas Sessions”, leur musique électrique dominée par les guitares est devenue une catégorie de rock, reconnue et respectée de Bamako à Los Angeles. Ce succès international a permis à de nombreux musiciens originaires du Sahara de se faire connaître. Ces poètes électriques des dunes de sable et des étendues rocailleuses ne cessent d’attirer les rockers occidentaux en quête d’authenticité rebelle.

Daniel Johnston, icône troublée et troublante

Personne ne sonne comme Daniel Johnston. Artiste dépressif et méconnu devenu culte grâce à la reconnaissance de ses pairs, l’Américain, mort le 11 septembre 2019 à l’âge de 58 ans, est le symbole d’une musique naïve, lo-fi mais débordant d’émotions. Il n’est pas trop tard pour (re)découvrir cet authentique génie underground qui ne rate jamais le cœur de l’auditeur.

Iggy et les Stooges, l'aube punk

En 1969, une bande d’auto-proclamés crétins dynamite le rock’n’roll à coup de distorsion et de textes nihilistes. A la tête de ces Stooges, Iggy Pop, une sorte de Nijinski habité et révolté, destiné à devenir le parrain du punk rock à venir.

Dans l'actualité...