Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Yes - Close to the Edge

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Close to the Edge

Yes

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Sans dérouler quelques concepts philosophiques à la petite semaine, on peut néanmoins considérer que si Close to the Edge reste comme l’un des plus grands albums de l’histoire du rock progressif (et, prenons des risques, comme le meilleur album du groupe), c’est qu’il a été enregistré dans la douleur, et la pression.

En 1972, Yes vient en effet d’éditer un disque qui a enfin rencontré le succès (Fragile), et, bien que sur une pente ascensionnelle, est donc condamné à faire au moins aussi bien. De plus, le claviériste Rick Wakeman, initialement engagé pour ses compétences techniques et musicales, s’attachent au fil des mois à de plus en plus intervenir dans les options esthétiques du groupe. Enfin, Bill Bruford (dont la batterie – sans nul doute la plus inventive de sa génération dans la scène mondiale de ce genre musical – a énormément fait pour l’essor musical de Yes) supporte de moins en moins les prétentions mystico-littéraires de Jon Anderson.

Il faut donc simplement trois pièces à Yes (dont le morceau-titre) pour écrire la page la plus tourmentée, raffinée, élaborée, construite, et lyrique de son histoire. La suite qui occupe l’ensemble d’une face de l’édition originale constitue également, dans sa perfection formelle, un absolu point de non-retour dans l’histoire du groupe. Close to the Edge, nourri du parcours de Yes depuis sa création, de ses errements et de ses triomphes, est un authentique chef d’œuvre, mais il induit également la fin d’une époque en son sein. L’album atteindra la troisième position des charts.


© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015

Plus d'informations

Close to the Edge

Yes

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Close to the Edge: i. The Solid Time of Change, ii. Total Mass Retain, iii. I Get up I Get Down, iv. Seasons of Man
00:18:40

Jon Anderson, Producer, Lead Vocals, Writer - Yes, MainArtist - Bill Bruford, Producer, Drums, Percussion - Chris Squire, Producer, Bass Guitar, Backing Vocals - Eddie Offord, Producer, Engineer - Rick Wakeman, Producer, Keyboards - Steve Howe, Producer, Electric Guitar, Backing Vocals, Writer, Sitar

© 1972 Atlantic Records ℗ 1972 Atlantic Records

2
And You and I
00:10:11

Jon Anderson, Producer, Lead Vocals, Writer - Yes, MainArtist - Bill Bruford, Producer, Drums, Percussion, Writer - Chris Squire, Producer, Bass Guitar, Backing Vocals, Writer - Eddie Offord, Producer, Engineer - Rick Wakeman, Producer, Keyboards - Steve Howe, Producer, Electric Guitar, Backing Vocals, Sitar

© 1972 Atlantic Records ℗ 1972 Atlantic Records

3
Siberian Khatru
00:08:55

Jon Anderson, Composer, Producer, Lead Vocals, Writer - Yes, MainArtist - Bill Bruford, Producer, Drums, Percussion - Chris Squire, Producer, Bass Guitar, Backing Vocals - Eddie Offord, Producer, Engineer - Rick Wakeman, Composer, Producer, Keyboards, Writer - Steve Howe, Composer, Producer, Electric Guitar, Backing Vocals, Writer, Sitar

© 1972 Atlantic Records ℗ 1972 Atlantic Records

Descriptif de l'album

Sans dérouler quelques concepts philosophiques à la petite semaine, on peut néanmoins considérer que si Close to the Edge reste comme l’un des plus grands albums de l’histoire du rock progressif (et, prenons des risques, comme le meilleur album du groupe), c’est qu’il a été enregistré dans la douleur, et la pression.

En 1972, Yes vient en effet d’éditer un disque qui a enfin rencontré le succès (Fragile), et, bien que sur une pente ascensionnelle, est donc condamné à faire au moins aussi bien. De plus, le claviériste Rick Wakeman, initialement engagé pour ses compétences techniques et musicales, s’attachent au fil des mois à de plus en plus intervenir dans les options esthétiques du groupe. Enfin, Bill Bruford (dont la batterie – sans nul doute la plus inventive de sa génération dans la scène mondiale de ce genre musical – a énormément fait pour l’essor musical de Yes) supporte de moins en moins les prétentions mystico-littéraires de Jon Anderson.

Il faut donc simplement trois pièces à Yes (dont le morceau-titre) pour écrire la page la plus tourmentée, raffinée, élaborée, construite, et lyrique de son histoire. La suite qui occupe l’ensemble d’une face de l’édition originale constitue également, dans sa perfection formelle, un absolu point de non-retour dans l’histoire du groupe. Close to the Edge, nourri du parcours de Yes depuis sa création, de ses errements et de ses triomphes, est un authentique chef d’œuvre, mais il induit également la fin d’une époque en son sein. L’album atteindra la troisième position des charts.


© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Songs In The Key Of Life

Stevie Wonder

Songs In The Key Of Life Stevie Wonder

Innervisions

Stevie Wonder

Innervisions Stevie Wonder

Talking Book

Stevie Wonder

Talking Book Stevie Wonder

What's Going On

Marvin Gaye

What's Going On Marvin Gaye
À découvrir également
Par Yes

The Royal Affair Tour (Live in Las Vegas)

Yes

The Steven Wilson Remixes

Yes

Fragile

Yes

Fragile Yes

90125

Yes

90125 Yes

Imagine (Live)

Yes

Playlists

Dans la même thématique...

Fine Young Cannibals (Remastered & Expanded)

Fine Young Cannibals

An Evening of New York Songs and Stories

Suzanne Vega

Toto IV

Toto

Toto IV Toto

Bridge Over Troubled Water

Simon & Garfunkel

Bridge Over Troubled Water Simon & Garfunkel

Graceland (25th Anniversary Deluxe Edition)

Paul Simon

Les Grands Angles...
Les Black Keys en 10 chansons

Dès 2001, les Black Keys ont rappelé à la Terre entière d’où venait vraiment le blues, virant tout gras apparent et solos superflus. Du sauvage, du brutal, du minimaliste et du cru joué seulement à deux. Un style unique que Dan Auerbach et Patrick Carney ont réussi à faire évoluer sur deux décennies sans jamais vendre leur âme au diable, invariablement posté en embuscade au carrefour du delta du Mississippi. La preuve en dix chansons.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

“Back in Black” : AC/DC en pleine lumière

Avec ses 50 millions d’exemplaires, “Back in Black” est le deuxième album le plus vendu au monde, juste derrière “Thriller” de Michael Jackson ! Qui aurait imaginé que ce septième opus studio d’AC/DC arborerait un tel palmarès alors que son charismatique chanteur Bon Scott est mort prématurément après la sortie de “Highway to Hell”. La fin du tome 1 mais surtout le début du tome 2 dont les fans du gang australien continuent aujourd’hui à tourner les pages…

Dans l'actualité...