Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Paavo Järvi|Bruckner: Symphony No. 4 "Romantic"

Bruckner: Symphony No. 4 "Romantic"

Paavo Jarvi Frankfurt Radio Symphony

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Voici paru le quatrième volume de ce projet d’intégrale discographique des Symphonies de Bruckner par Paavo Järvi et l’Orchestre de la Radio de Francfort, un orchestre dont il est le chef émérite après en avoir été le directeur musical de 2006 à 2013. La quatrième est connue sous le nom de « Romantique », une appellation utilisée par le compositeur lui-même qui concevait toutefois le romantisme comme une expression de la romance médiévale plutôt que comme celle de l’amour échevelé au XIXe siècle. Comme pour tant d’autres symphonies, Bruckner révisa maintes fois sa partition au cours des années, et la genèse de la Quatrième (« des » quatrièmes, pourrait-on presque dire) est même l’une des plus tortueuses. De nos jours, c’est la révision de 1878-80, plutôt que le premier jet de 1874, que l’on joue, et c’est celle qu’a enregistré Paavo Järvi – en direct et en public, mais avec quelques corrections puisées de-ci, de-là parmi les concerts de la série, histoire de gommer d’éventuels atchoums ou bruits de papiers de bonbons –, dans l’admirable acoustique du Vieil Opéra de Francfort, un imposant monument de 1880 entièrement détruit lors de la Seconde guerre mondiale, reconstruit après une initiative populaire, et rouvert cent un ans après sa fondation comme salle de concert plutôt que salle d’opéra. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Bruckner: Symphony No. 4 "Romantic"

Paavo Järvi

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

Symphony No. 4 in E-flat Major WAB 104 "Romantic" (Anton Bruckner)

1
I. Bewegt, nicht zu schnell
00:16:56

Paavo Jarvi, MainArtist, AssociatedPerformer - Anton BRUCKNER, Composer - Udo Würstendörfer, Producer - Rüdiger Orth, Recording Engineer - Frankfurt Radio Symphony, MainArtist, AssociatedPerformer - Paavo Jarvi Frankfurt Radio Symphony, AssociatedPerformer

(P) 2013 Frankfurt Radio Symphony under license to Sony Music Labels Inc.

2
II. Andante quasi Allegretto
00:14:14

Paavo Jarvi, MainArtist, AssociatedPerformer - Anton BRUCKNER, Composer - Udo Würstendörfer, Producer - Rüdiger Orth, Recording Engineer - Frankfurt Radio Symphony, MainArtist, AssociatedPerformer - Paavo Jarvi Frankfurt Radio Symphony, AssociatedPerformer

(P) 2013 Frankfurt Radio Symphony under license to Sony Music Labels Inc.

3
III. Scherzo: Bewegt; Trio: Nicht zu schnell, Keinesfalls schleppend
00:10:35

Paavo Jarvi, MainArtist, AssociatedPerformer - Anton BRUCKNER, Composer - Udo Würstendörfer, Producer - Rüdiger Orth, Recording Engineer - Frankfurt Radio Symphony, MainArtist, AssociatedPerformer - Paavo Jarvi Frankfurt Radio Symphony, AssociatedPerformer

(P) 2013 Frankfurt Radio Symphony under license to Sony Music Labels Inc.

4
IV. Finale: Bewegt, doch nicht zu schnel
00:21:10

Paavo Jarvi, MainArtist, AssociatedPerformer - Anton BRUCKNER, Composer - Udo Würstendörfer, Producer - Rüdiger Orth, Recording Engineer - Frankfurt Radio Symphony, MainArtist, AssociatedPerformer - Paavo Jarvi Frankfurt Radio Symphony, AssociatedPerformer

(P) 2013 Frankfurt Radio Symphony under license to Sony Music Labels Inc.

Descriptif de l'album

Voici paru le quatrième volume de ce projet d’intégrale discographique des Symphonies de Bruckner par Paavo Järvi et l’Orchestre de la Radio de Francfort, un orchestre dont il est le chef émérite après en avoir été le directeur musical de 2006 à 2013. La quatrième est connue sous le nom de « Romantique », une appellation utilisée par le compositeur lui-même qui concevait toutefois le romantisme comme une expression de la romance médiévale plutôt que comme celle de l’amour échevelé au XIXe siècle. Comme pour tant d’autres symphonies, Bruckner révisa maintes fois sa partition au cours des années, et la genèse de la Quatrième (« des » quatrièmes, pourrait-on presque dire) est même l’une des plus tortueuses. De nos jours, c’est la révision de 1878-80, plutôt que le premier jet de 1874, que l’on joue, et c’est celle qu’a enregistré Paavo Järvi – en direct et en public, mais avec quelques corrections puisées de-ci, de-là parmi les concerts de la série, histoire de gommer d’éventuels atchoums ou bruits de papiers de bonbons –, dans l’admirable acoustique du Vieil Opéra de Francfort, un imposant monument de 1880 entièrement détruit lors de la Seconde guerre mondiale, reconstruit après une initiative populaire, et rouvert cent un ans après sa fondation comme salle de concert plutôt que salle d’opéra. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Philip Glass: Piano Works

Víkingur Ólafsson

Philip Glass: Piano Works Víkingur Ólafsson

Prokofiev: Piano Concerto No.3 / Ravel: Piano Concerto In G Major

Martha Argerich

Rachmaninov : Piano Concertos 2, 4 - Bach-Rachmaninov : Partita BWV 1006

Daniil Trifonov

Everyday Life

Coldplay

Everyday Life Coldplay
À découvrir également
Par Paavo Järvi

Tchaikovsky: Symphony No. 1, Italian Capriccio, Waltz

Paavo Järvi

Beethoven: Complete Symphonies

Paavo Järvi

Tchaikovsky: Symphony No. 6 'Pathétique' & Romeo and Juliet

Paavo Järvi

Stravinsky: The Rite of Spring

Paavo Järvi

Sibelius : Complete Symphonies

Paavo Järvi

Playlists

Dans la même thématique...

On DSCH

Igor Levit

On DSCH Igor Levit

Schubert: Winterreise

Mark Padmore

Schubert: Winterreise Mark Padmore

Souvenirs d'Italie

Maurice Steger

Souvenirs d'Italie Maurice Steger

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

some kind of peace

Ólafur Arnalds

some kind of peace Ólafur Arnalds
Les Grands Angles...
Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Peter Thomas en orbite

En Allemagne aussi, ils ont leur Michel Legrand : Peter Thomas ! Ses musiques de film souvent déjantées ont fortement marqué toute une génération de spectateurs, dans les années 1960 et 1970. A tel point qu’il est souvent cité et samplé par de nombreux jeunes groupes pop, depuis les années 1990. Le compositeur culte s'en est allé le 17 mai 2020. Nous l'avions rencontré trois ans plus tôt, à l'aube de ses 92 ans.

Le tour du monde choral de Marcus Creed

Marcus Creed incarne, auprès des auditeurs de chant choral, et davantage encore a cappella, un idéal de constance, d'exigence et d'exploration. Cette série chez Hänssler avec l'Ensemble vocal de la Radio de Stuttgart propose un tour du monde de la musique chorale, des Amériques au Japon en passant par les grandes nations vocales d'Europe.

Dans l'actualité...