Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Philippe Herreweghe - Beethoven, L. van: Symphony No. 9

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beethoven, L. van: Symphony No. 9

Friedrich von Schiller - Ludwig van Beethoven

Livret numérique

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Dans les années 2000, Philippe Herreweghe enregistrait pour le label Pentatone l’intégrale des symphonies de Beethoven, avec le Royal Flemish Philharmonic, sous la haute direction artistique d’Andreas Neubronner, des studios Tritonus. Enregistré à Anvers en Belgique en octobre 2009, ce dernier volet conviait quelques solistes vocaux dans le finale (Christiane Oelze, Ingeborg Danz ou David Wilson-Johnson), avec lesquels le chef flamand collaborait régulièrement depuis quelques années, à commencer par les cantates de Bach. C’est en quelque sorte un Beethoven en famille qui nous est ici proposé, et pourtant, ce Beethoven-là reste plutôt généralement tranquille, en dépit de couleurs parfois décapantes (mais moins que chez Brüggen ou Gardiner), de textures particulièrement allégées (Adagio molto e cantabile), et de phrasés vifs. Avec Philippe Herreweghe, Beethoven ne quitte pas le XVIIIe siècle, et l’esprit de danse qu’il met à son interprétation (Finale, notamment l’introduction) tisse en filigrane des liens étroits avec les compositeurs des générations précédentes. © Qobuz

Plus d'informations

Beethoven, L. van: Symphony No. 9

Philippe Herreweghe

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Symphony No. 9 in D Minor, Op. 125 "Choral" (Ludwig van Beethoven)

1
Symphony No. 9 in D Minor, Op. 125 "Choral": I. Allegro ma non troppo, un poco maestoso
00:14:05

Philippe Herreweghe, Conductor - David Wilson-Johnson, bass - Ingeborg Danz, mezzo-soprano - Christoph Strehl, tenor - Collegium Vocale Gent, Choir - Royal Flemish Philharmonic Orchestra, Orchestra - Philippe Herreweghe, Conductor - Academia Chigiana Siena, Choir

2010 PentaTone

2
Symphony No. 9 in D Minor, Op. 125 "Choral": II. Molto vivace
00:13:18

Philippe Herreweghe, Conductor - David Wilson-Johnson, bass - Ingeborg Danz, mezzo-soprano - Christoph Strehl, tenor - Collegium Vocale Gent, Choir - Royal Flemish Philharmonic Orchestra, Orchestra - Philippe Herreweghe, Conductor - Academia Chigiana Siena, Choir

2010 PentaTone

3
Symphony No. 9 in D Minor, Op. 125 "Choral": III. Adagio molto e cantabile - Andante moderato
00:11:54

Philippe Herreweghe, Conductor - David Wilson-Johnson, bass - Ingeborg Danz, mezzo-soprano - Christoph Strehl, tenor - Collegium Vocale Gent, Choir - Royal Flemish Philharmonic Orchestra, Orchestra - Philippe Herreweghe, Conductor - Academia Chigiana Siena, Choir

2010 PentaTone

4
Symphony No. 9 in D Minor, Op. 125 "Choral": IV. Finale: Presto
00:21:38

Philippe Herreweghe, Conductor - David Wilson-Johnson, bass - Ingeborg Danz, mezzo-soprano - Christoph Strehl, tenor - Collegium Vocale Gent, Choir - Royal Flemish Philharmonic Orchestra, Orchestra - Philippe Herreweghe, Conductor - Academia Chigiana Siena, Choir

2010 PentaTone

Descriptif de l'album

Dans les années 2000, Philippe Herreweghe enregistrait pour le label Pentatone l’intégrale des symphonies de Beethoven, avec le Royal Flemish Philharmonic, sous la haute direction artistique d’Andreas Neubronner, des studios Tritonus. Enregistré à Anvers en Belgique en octobre 2009, ce dernier volet conviait quelques solistes vocaux dans le finale (Christiane Oelze, Ingeborg Danz ou David Wilson-Johnson), avec lesquels le chef flamand collaborait régulièrement depuis quelques années, à commencer par les cantates de Bach. C’est en quelque sorte un Beethoven en famille qui nous est ici proposé, et pourtant, ce Beethoven-là reste plutôt généralement tranquille, en dépit de couleurs parfois décapantes (mais moins que chez Brüggen ou Gardiner), de textures particulièrement allégées (Adagio molto e cantabile), et de phrasés vifs. Avec Philippe Herreweghe, Beethoven ne quitte pas le XVIIIe siècle, et l’esprit de danse qu’il met à son interprétation (Finale, notamment l’introduction) tisse en filigrane des liens étroits avec les compositeurs des générations précédentes. © Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Philippe Herreweghe

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Peter Thomas en orbite

En Allemagne aussi, ils ont leur Michel Legrand : Peter Thomas ! Ses musiques de film souvent déjantées ont fortement marqué toute une génération de spectateurs, dans les années 1960 et 1970. A tel point qu’il est souvent cité et samplé par de nombreux jeunes groupes pop, depuis les années 1990. Le compositeur culte s'en est allé le 17 mai 2020. Nous l'avions rencontré trois ans plus tôt, à l'aube de ses 92 ans.

Dans l'actualité...