Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Bad Company - Bad Company (Remastered)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Bad Company (Remastered)

Bad Company

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Dès les premières mesures de « Can't Get Enough » et le « one, two, three » de Paul Rodgers, l'affaire est entendue, un nouveau phénomène du rock vient de naître.



Les ruines de Free sont encore fumantes, mais Paul Rodgers est déterminé à ne pas en rester là. La guitare de Mick Ralphs apporte une touche plus glam et plus pop dans le blues rock qu'il affectionne.



Alléché par les sonorités du festin, Bill Grant le manager de Led Zeppelin les prends en main. L'enregistrement du futur chef d'œuvre commence en novembre 1973.



Le nom du groupe, la pochette sobre, tout prépare l'auditeur à affronter un déluge de rock poisseux. « Rock Steady », « Ready For Love », tous les titres ont le potentiel pour devenir des classiques. La voix de Paul Rodgers atteint des sommets de lyrisme et d'émotion, la guitare est d'une finesse exemplaire, la section rythmique souligne le rythme et sait le durcir à bon escient.



La sortie de Bad Co en juin 1974 s'apparente à un raz de marée, No 1 aux Etats Unis et No 3 en Grande Bretagne, l'été leur appartient avec le slow « Bad Co » véritable déclaration d'intention de ces outlaws du rock qui vont bientôt dévaster les scènes (et les hôtels) du monde entier.



Bad Co est un des plus grands albums de blues rock jamais sortis, le sommet et le summum d'une époque où le genre faisait la loi sur la planète musique.




© ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015

Plus d'informations

Bad Company (Remastered)

Bad Company

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Can't Get Enough
00:04:17

RON NEVISON, Mixing Engineers, Recording Engineer - Simon Kirke, Drums - Bad Company, Producer, MainArtist - Mick Ralphs, Guitar, Writer - Boz Burrell, Bass - Paul Rodgers, Vocals - Ron Fawcus, Tape

1974 Swan Song 1974 Swan Song Inc.

2
Rock Steady 2015 Remaster
00:03:47

Mel Collins, Saxophone - George Marino, Mastering Engineer - RON NEVISON, Mixing Engineer, Audio Recording Engineer - Simon Kirke, Drums - Bad Company, MainArtist - Boz Burrell, Bass Guitar - Paul Rodgers, Guitar, Vocals, Writer

1974 Swan Song 1974 Swan Song Inc.

3
Ready for Love 2009 Remaster
00:05:03

George Marino, Mastering Engineer - RON NEVISON, Mixing Engineer, Recording Engineer - Simon Kirke, Drums - Bad Company, MainArtist - Mick Ralphs, Guitar, Keyboards, Writer - Boz Burrell, Bass Guitar - Paul Rodgers, Lead Vocals - Ron Fawcus, Engineer

1974 Swan Song 1974 Swan Song Inc.

4
Don't Let Me Down 2015 Remaster
00:04:22

George Marino, Mastering Engineer - RON NEVISON, Mixing Engineer, Recording Engineer - Simon Kirke, Drums - Bad Company, MainArtist - Mick Ralphs, Guitar, Writer - Boz Burrell, Bass Guitar - Paul Rodgers, Guitar, Piano, Vocals, Writer - Ron Fawcus, Engineer - Sue and Sunny, Background Vocals

1974 Swan Song 1974 Swan Song Inc.

5
Bad Company 2015 Remaster
00:04:51

RON NEVISON, Mixing Engineer, Audio Recording Engineer - Simon Kirke, Drums, Writer - Bad Company, MainArtist - Mick Ralphs, Guitar - Boz Burrell, Bass Guitar - Paul Rodgers, Piano, Lead Vocals, Writer - Ron Fawcus, Engineer

1974 Swan Song 1974 Swan Song Inc.

6
The Way I Choose 2015 Remaster
00:05:06

Mel Collins, Saxophone - George Marino, Mastering Engineer - RON NEVISON, Mixing Engineer, Audio Recording Engineer - Simon Kirke, Drums - Bad Company, MainArtist - Mick Ralphs, Keyboards - Paul Rodgers, Guitar, Bass Guitar, Writer - Ron Fawcus, Engineer

1974 Swan Song 1974 Swan Song Inc.

7
Movin' On 2015 Remaster
00:03:24

RON NEVISON, Mixing Engineer, Audio Recording Engineer - Simon Kirke, Drums - Bad Company, MainArtist - Mick Ralphs, Guitar, Writer - Boz Burrell, Bass Guitar - Paul Rodgers, Lead Vocals - Ron Fawcus, Engineer

1974 Swan Song 1974 Swan Song Inc.

8
Seagull 2015 Remaster
00:04:03

George Marino, Mastering Engineer - RON NEVISON, Mixing Engineer, Audio Recording Engineer - Bad Company, Writer, MainArtist - Mick Ralphs, Guitar, Writer - Boz Burrell, Bass Guitar - Paul Rodgers, Acoustic Guitar, Tambourine, Writer - Ron Fawcus, Engineer

1974 Swan Song 1974 Swan Song Inc.

Descriptif de l'album

Dès les premières mesures de « Can't Get Enough » et le « one, two, three » de Paul Rodgers, l'affaire est entendue, un nouveau phénomène du rock vient de naître.



Les ruines de Free sont encore fumantes, mais Paul Rodgers est déterminé à ne pas en rester là. La guitare de Mick Ralphs apporte une touche plus glam et plus pop dans le blues rock qu'il affectionne.



Alléché par les sonorités du festin, Bill Grant le manager de Led Zeppelin les prends en main. L'enregistrement du futur chef d'œuvre commence en novembre 1973.



Le nom du groupe, la pochette sobre, tout prépare l'auditeur à affronter un déluge de rock poisseux. « Rock Steady », « Ready For Love », tous les titres ont le potentiel pour devenir des classiques. La voix de Paul Rodgers atteint des sommets de lyrisme et d'émotion, la guitare est d'une finesse exemplaire, la section rythmique souligne le rythme et sait le durcir à bon escient.



La sortie de Bad Co en juin 1974 s'apparente à un raz de marée, No 1 aux Etats Unis et No 3 en Grande Bretagne, l'été leur appartient avec le slow « Bad Co » véritable déclaration d'intention de ces outlaws du rock qui vont bientôt dévaster les scènes (et les hôtels) du monde entier.



Bad Co est un des plus grands albums de blues rock jamais sortis, le sommet et le summum d'une époque où le genre faisait la loi sur la planète musique.




© ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Bad Company
Dans la même thématique...
Holy Ground The Dead Daisies
Whoosh! Deep Purple
The Symbol Remains Blue Öyster Cult
1984 Van Halen
Les Grands Angles...
La naissance du death metal suédois

Berceau d’une quantité incalculable de groupes de metal, la Suède s’est illustrée au niveau international au début des années 90 avec l’apparition soudaine d’une scène death metal féconde et dynamique. Petit retour en arrière pour comprendre comment s’est développée cette chapelle musicale et ce qui fait son originalité.

Diabolus in musica – 50 ans de Black Sabbath

A l’automne 1969, quatre jeunes de Birmingham s’entassent dans un studio de Londres pour ce qui ressemble à leur dernière chance de faire carrière dans la musique. Ils ont 24 heures pour enregistrer et faire basculer leur destin. Ils en ressortiront avec “Black Sabbath”, premier album du combo du même nom mené par Ozzy Osbourne et le guitariste Tony Iommi, qui convertira toute une génération au heavy metal. Retour sur une révolution sonique.

Alice Cooper n’évite pas le danger

Le parcours d’Alice Cooper est avant un cas exceptionnel de dédoublement de personnalité. Comme dans “L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de Mister Hyde”, le chanteur Vincent Furnier s’est abandonné à la domination du showman Alice Cooper. Mais de son propre aveu, celui qui parle toujours d’Alice à la troisième personne dans les interviews reste un homme tout à fait simple et normal en privé, loin de cette scène où il a multiplié excès et provocations. Tout au long de ses cinquante-quatre ans de carrière, on pourra en outre déceler une certaine schizophrénie dans ses nombreux changements de style. Si on lui attribue l’invention du shock rock, il a touché à tout, ou presque, avec plus ou moins de réussite, de la pop aux prémices du hard-rock en passant par le heavy metal, la new wave ou l’indus…

Dans l'actualité...