Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Faye Webster|Atlanta Millionaires Club

Atlanta Millionaires Club

Faye Webster

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Entre ses photos des pontes de la scène rap d’Atlanta, sa passion pour l’indie folk, sa vénération des Braves, l’équipe de baseball dont elle porte souvent le maillot, sa dégaine normcore et une pochette d’album où sa bouche tartinée de chocolat fondu croque une poignée de pièces d’or, Faye Webster, 21 ans, aligne les décalages plus improbables les uns que les autres. Heureusement, dans les oreilles, aucun calcul. Juste des chansons assez parfaites. Gorgées de soul vintage langoureuse. Comme Natalie Prass à qui l'on pense parfois en ciselle. Mais aussi un peu de cet americana que Webster chérit tant (la pedal steel de What Used to Be Mine et Room Temperature) ou de hip-hop nonchalant (Father vient poser son flow flemmard sur Flowers). On se prélasse dans cet Atlanta Millionaires Club comme dans un bon gros canapé de R&B moelleux. Jouissif. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Atlanta Millionaires Club

Faye Webster

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Room Temperature
00:04:04

Faye Webster, MainArtist - Faye Connell Webster, Composer, Lyricist

2019 Secretly Canadian 2019 Secretly Canadian

2
Right Side of My Neck
00:02:33

Faye Webster, MainArtist - Faye Connell Webster, Composer, Lyricist

2019 Secretly Canadian 2019 Secretly Canadian

3
Hurts Me Too
00:03:21

Faye Webster, MainArtist - Faye Connell Webster, Composer, Lyricist

2019 Secretly Canadian 2019 Secretly Canadian

4
Pigeon
00:02:38

Faye Webster, MainArtist - Faye Connell Webster, Composer, Lyricist

2019 Secretly Canadian 2019 Secretly Canadian

5
Jonny
00:03:46

Faye Webster, MainArtist - Faye Connell Webster, Composer, Lyricist

2019 Secretly Canadian 2019 Secretly Canadian

6
Kingston
00:03:22

Matt Martin, Producer - Faye Webster, Composer, Lyricist, MainArtist

2019 Secretly Canadian 2018 Secretly Canadian

7
Come to Atlanta
00:02:32

Faye Webster, MainArtist - Faye Connell Webster, Composer, Lyricist

2019 Secretly Canadian 2019 Secretly Canadian

8
What Used To Be Mine
00:03:08

Faye Webster, MainArtist - Faye Connell Webster, Composer, Lyricist

2019 Secretly Canadian 2019 Secretly Canadian

9
Flowers (feat. Father)
00:04:21

Faye Webster, MainArtist - Gabriel Lorenzo Garzón-Montano, Composer, Lyricist - Faye Connell Webster, Composer, Lyricist - Centel Orlando Mangum, Composer, Lyricist - Zachary Mac Whitman, Composer, Lyricist

2019 Secretly Canadian 2019 Secretly Canadian

10
Jonny (Reprise)
00:02:00

Faye Webster, MainArtist - Faye Connell Webster, Composer, Lyricist

2019 Secretly Canadian 2019 Secretly Canadian

Descriptif de l'album

Entre ses photos des pontes de la scène rap d’Atlanta, sa passion pour l’indie folk, sa vénération des Braves, l’équipe de baseball dont elle porte souvent le maillot, sa dégaine normcore et une pochette d’album où sa bouche tartinée de chocolat fondu croque une poignée de pièces d’or, Faye Webster, 21 ans, aligne les décalages plus improbables les uns que les autres. Heureusement, dans les oreilles, aucun calcul. Juste des chansons assez parfaites. Gorgées de soul vintage langoureuse. Comme Natalie Prass à qui l'on pense parfois en ciselle. Mais aussi un peu de cet americana que Webster chérit tant (la pedal steel de What Used to Be Mine et Room Temperature) ou de hip-hop nonchalant (Father vient poser son flow flemmard sur Flowers). On se prélasse dans cet Atlanta Millionaires Club comme dans un bon gros canapé de R&B moelleux. Jouissif. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Abba Gold Anniversary Edition

ABBA

Super Trouper

ABBA

The Essential Collection

ABBA

Abba

ABBA

Abba ABBA
À découvrir également
Par Faye Webster

I Know I'm Funny haha

Faye Webster

I Know I'm Funny haha Faye Webster

Better Distractions

Faye Webster

Better Distractions Faye Webster

Faye Webster

Faye Webster

Faye Webster Faye Webster

In A Good Way

Faye Webster

In A Good Way Faye Webster
Dans la même thématique...

The Nearer The Fountain, More Pure The Stream Flows

Damon Albarn

My Universe

Coldplay

My Universe Coldplay

Happier Than Ever (Explicit)

Billie Eilish

WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Billie Eilish

Terra Firma

Tash Sultana

Terra Firma Tash Sultana
Les Grands Angles...
My Bloody Valentine, l’expérience intérieure

Trente ans après sa parution, “Loveless” de My Bloody Valentine reste l’album le plus fou des années 90. Sortie du cerveau dérangé de Kevin Shields, cette sculpture électrique en forme de mur du son a chamboulé l’histoire du rock et reste encore aujourd’hui une source d’influence majeure pour de très nombreux musiciens de tous horizons.

La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Le jazz nordique en 10 albums

Hiver, grands espaces, nature en majesté… On réduit vite la Scandinavie aux éternels mêmes clichés. Le jazz n’échappe pas à la règle. Pourtant, le Danemark marche sur les brisées de la tradition nord-américaine, la Norvège est attirée par l’expérimentation et la Suède préfère ne pas trancher en s’immisçant entre les deux. Malgré ces différences, on parle invariablement de jazz scandinave comme d’une grande famille. Depuis le début des années 70, les musiciens venus du froid ont imposé une singularité perpétuée par la génération actuelle. Coup de zoom sur cette vraie fausse famille en 10 albums choisis avec subjectivité dans une discographie vaste comme un fjord.

Dans l'actualité...