Wolfgang Amadeus Mozart Symphonies (Volume 7)

Symphonies (Volume 7)

Wolfgang Amadeus Mozart

Hi-Res 24-bit – 48.00 kHz

Includes: 1 Digital booklet

Released on August 5, 2014 by Da Capo

Main artist: Adam Fischer

Genre: Classical > Symphonic Music

Distinctions: Hi-Res Audio (January 2014)

Choose your download
Add to basket
Improve this album page

Streaming quality

MP3 (CBR at 320 kbps)

FLAC (16-bit/44.1 kHz)

1.45

Web Player
Display track details

Album : 1 disk - 16 tracks Total length : 01:05:09

    Symphonie n° 27 en sol majeur, KV 199 (Wolfgang Amadeus Mozart)
  1. 1 I. Allegro

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  2. 2 II. Andantino grazioso

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  3. 3 III. Presto

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  4. Symphonie n° 22 en ut majeur, KV 162
  5. 4 I. Allegro assai

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  6. 5 II. Andantino grazioso

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  7. 6 III. Presto assai

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  8. Symphonie n° 23 en ré majeur, KV 181
  9. 7 I. Allegro spiritoso

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  10. 8 II. Andantino grazioso

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  11. 9 III. Presto assai

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  12. Symphonie n° 24 en si bémol majeur, KV 182
  13. 10 I. Allegro spiritoso

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  14. 11 II. Andantino grazioso

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  15. 12 III. Allegro

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  16. Symphonie n° 25 en sol mineur, KV 183
  17. 13 I. Allegro con brio

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  18. 14 II. Andante

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  19. 15 III. Menuet

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

  20. 16 IV. Allegro

    Orchestre National de Chambre danois - Adam Fischer, direction

About

Hi-Res 24-bit – 48.00 kHz

Details of original recording:

65:19 - DDD - Enregistré en février 2008 et janvier 2009 à Copenhague - Notes en anglais, allemand et danois

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Symphonies
N° 27 en sol majeur, KV 199
N° 22 en ut majeur, KV 162
N° 23 en ré majeur, KV 181
N° 24 en si bémol majeur, KV 182
N° 25 en sol mineur, KV 183

Orchestre de chambre national danois
Direction Adam Fischer

Comment peut-on être un si fin musicien et raconter autant de carabistouilles qu’Adam Fischer dans le livret d’accompagnement de ces cinq symphonies de l’année 1773 ? Chacune de ces petites perles se trouve affublée, en allemand, anglais et danois, d’un petit blabla quelque peu descriptif bien personnel. Un exemple ? Symphonie KV199 : « Premier mouvement ; un jeune couple assis sur la plage ; les vagues se brisent autour d’eux ; le soleil étincelle et il souffle une brise fraîche ; les mouettes les survolent en grands arcs, riantes.  » Au troisième mouvement, le jeune couple ne fait que danser (qu’alliez-vous imaginer !), sauvagement, jusqu’à les laisser sur le sable, exténués. Ahum… Idem pour chaque mouvement de chacune des symphonies. Bon, cela dit, il n’y a pas mort d’homme, et Adam Fischer joue là à un jeu bien innocent.    Mais quant à ses interprétations, chapeau : une vision juvénile mais toujours dramatique (dans le sens théâtral du terme), irrésistible d’évidence musicale, on croirait entendre l’orchestre nous parler dans une langue imaginaire inconnue dont l’on comprend pourtant parfaitement chaque parole… voilà le summum de ce qu’est l’exécution musicale, à savoir moins une interprétation qu’un véritable musizieren, comme le disent intraduisiblement les germanophones : « musiquer ». Une telle recherche de l’évidence, de la simplicité, c’est naturellement le plus difficile puisqu’au lieu d’imposer son arbitraire, le chef fait éclore la partition dans sa vérité. Magnifique.    De la sorte, ces cinq symphonies écrites par un jeune provincial de dix-sept ans apparaissent vraiment comme les chefs-d’œuvre qu’elles sont. En particulier la sombre Symphonie en sol mineur – déjà sol mineur, une tonalité à laquelle il reviendra pour sa déchirante Quarantième –. 1773, en plein Sturm und Drang, Mozart fait exploser le genre.

To discover

On the same theme

The sub-genre

Classical in the magazine

More articles

News

More articles