Polish Baroque – Baroque Polonais Pekiel and his contemporaries

Pekiel and his contemporaries

Polish Baroque – Baroque Polonais

Hi-Res 24-bit – 96.00 kHz

Includes: 1 Digital booklet

Released on August 5, 2014 by Ambronay

Main artist: Ensemble européen William Byrd

Genre: Classical

Distinctions: Hi-Res Audio (March 2012)

Choose your download
Add to basket
Improve this album page

Streaming quality

MP3 (CBR at 320 kbps)

FLAC (16-bit/44.1 kHz)

1.45

Web Player
Display track details

Album : 1 disk - 18 tracks Total length : 01:13:22

    Motet Triumphalis Dies (Marcin Mielczewski)
  1. 1 Motet Triumphalis Dies

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  2. Preludium pour orgue (Jan Podbielski)
  3. 2 Preludium pour orgue

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  4. Missia Concertata 'La Lombardesca' (Bartlomiej Pekiel)
  5. 3 Kyrie

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  6. 4 Gloria

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  7. Motet Tua Jesu dilectio (Franciszek Lilius)
  8. 5 Motet Tua Jesu dilectio

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  9. Missia Concertata 'La Lombardesca' (Bartlomiej Pekiel)
  10. 6 Credo

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  11. 7 Et in carnatus est

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  12. Ave Regina caelorum (Stanislaw Sylwester Szarzynski)
  13. 8 Ave Regina Caelorum

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  14. Missa 'La Lombardesca' (Bartlomiej Pekiel)
  15. 9 Sanctus

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  16. 10 Benedictus

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  17. 11 Agnus Dei

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  18. Canzona à deux violons (Marcin Mielczewski)
  19. 12 Canzona à deux violons

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  20. 'Dialogue' Audite mortales (Bartlomiej Pekiel)
  21. 13 "Dialogue" Audite mortales

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  22. 'Dialogue' O vita ista misera
  23. 14 "Dialogue" O vita ista misera

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  24. Magnificat (Mikołaj Zieleński)
  25. 15 Magnificat

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  26. Motet ad Hymnos, ad cantus (Stanislaw Sylwester Szarzynski)
  27. 16 Motet ad Hymnos, ad cantus

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  28. Motet de San Ignatio Igneum Ignati Jubar (Mikołaj Zieleński)
  29. 17 Motet de San Ignatio Igneum Ignati Jubar

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

  30. Motet Audite et admiramini (Marcin Mielczewski)
  31. 18 Motet Audite et admiramini

    Ensemble européen William Byrd - Ensemble Ventosum - Graham O'Reilly, conductor

About

Hi-Res 24-bit – 96.00 kHz

Marcin Mielczewski
Motet Triumphalis Dies
Jan Podbielski
Preludium pour orgue
Bartlomiej Pekiel
Missia Concertata "La Lombardesca"
Franciszek Lilius
Motet Tua Jesu dilectio
Bartlomiej Pekiel
Missia Concertata "La Lombardesca"
Stanislaw Sylwester Szarzynski
Ave Regina caelorum
Bartlomiej Pekiel
Missa "La Lombardesca"
Marcin Mielczewski
Canzona à deux violons
Bartlomiej Pekiel
"Dialogue" Audite mortales
"Dialogue" O vita ista misera
Mikolaj Zielenski
Magnificat
Stanislaw Sylwester Szarzynski
Motet ad Hymnos, ad cantus
Mikolaj Zielenski
Motet de San Ignatio Igneum Ignati Jubar
Marcin Mielczewski
Motet Audite et admiramini Ensemble européen William Byrd Ensemble Ventosum Graham O'Reilly, conductor
  &nbs; Age d’or du baroque polonais, car en effet, il ne faut pas oublier qu’au cours de la première moitié du XVIIe siècle, la Pologne était un royaume immense et immensément puissant, avant les désastres militaires contre la Russie, la Suède, les Cosaques ukrainiens, le Brandebourg et l’Empire ottoman qui démembrèrent le pays (avec la perte de la Lituanie, de la Livonie, du Duché de Prusse et de l’Ukraine occidentale) au point qu’en 1795, il avait disparu de la carte de l’Europe… Mais de 1600 à 1650, ce fut foison d’artistes en tous genres qui se pressèrent à la cour de Sigismond III, et dans le domaine musical, c’est l’Italie qui fournit le gros des troupes d’assaut : Vicenzo Gigli (rebaptisé Wicenty Lilius !), Luca Marenzio, Giovanni Anerio, Mario Scacchi et tant d’autres, ainsi qu’instrumentistes & chanteurs, débarquent à Cracovie, à Varsovie ou dans les grands centres religieux, et servent de modèle aux musiciens polonais.  &nbs; Oui, modèles et non pas envahisseurs, car le baroque polonais de cette période peut s’enorgueillir d’avoir aussi envoyé en Italie plusieurs musiciens afin d’y apprendre auprès des grands ; tout en intégrant parfaitement les Italiens dont la majorité « firent leur vie » dans le pays – Wicenty Lilius eut sans doute un fils, Franciszek, dont le présent programme propose un motet. Zielenski, lui, exerça à Rome avant de retourner au pays ; ses deux œuvres ici présentées témoignent de sa filiation avec Gabrieli (pèlerinage à Venise pour étudier avec le grand maître ? ce qui expliquerait qu’on le surnomme « le meilleur Vénitien de Pologne »). On notera aussi les œuvres très proches de Gabrieli de Bartolomiej Pekiel, dont la célébrité s’étendit jusqu’en Allemagne ; son Audite mortales est sans doute le premier oratorio polonais à avoir survécu. Les audaces harmoniques de Pekiel dépassent tout ce que l’on attend de cette époque.  &nbs; Par contre, il serait vain de chercher chez ces musiciens du XVIIe siècle la moindre inflexion polonaise « typique », l’incorporation de tournures populaires dans la musique savante n’étant pas encore de mise dans ce pays à l’époque : c’est de la musique polono-italienne que voilà ! Sauf peut-être chez Szarzynski, beaucoup plus tardif (il fut actif au moins de 1692 à 1713), qui incorpore le style nord-allemand dans un langage purement mélodique, charmant, issu de thèmes religieux-populaires. Rien que de belles découvertes.

To discover

On the same theme

Genre

Classical in the magazine

More articles

News

More articles