Pierre Robert (ca 1625-1699) Grands Motets

Grands Motets

Pierre Robert (ca 1625-1699)

Includes: 1 Digital booklet

Released on September 22, 2009 by K617

Main artist: Olivier Schneebeli

Genre: Classical > Sacred Vocal Music

Subscribe to Qobuz Hi-Fi"> This album is only available for unlimited streaming in True CD Quality as part of the Qobuz Hi-Fi subscription! Subscribe to Qobuz Hi-Fi

Choose your download
Add to basket
Improve this album page

Streaming quality

MP3 (CBR at 320 kbps)

FLAC (16-bit/44.1 kHz)

1.45

Web Player
Having problems using the html-based Hi-Fi Player? Click here to use our Flash Player (MP3 only)
Display track details

Album : 1 disk - 8 tracks Total length : 01:08:53

    De profundis clamavit (Pierre Robert)
  1. 1 De profundis clamavi

    Les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles - Olivier Schneebeli, conductor - Musica Florea - Marek Stryncl, conductor

  2. Requiem Aeternam
  3. 2 Requiem aeternam

    Les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles - Olivier Schneebeli, conductor - Musica Florea - Marek Stryncl, conductor

  4. Quare fremuerunt gentes
  5. 3 Quare fremuerunt gentes

    Les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles - Olivier Schneebeli, conductor - Musica Florea - Marek Stryncl, conductor

  6. Reges eos in virga ferrea
  7. 4 Reges eos in virga ferrea

    Les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles - Olivier Schneebeli, conductor - Musica Florea - Marek Stryncl, conductor

  8. Te decet hymnus Deus
  9. 5 Te decet hymnus Deus

    Les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles - Olivier Schneebeli, conductor - Musica Florea - Marek Stryncl, conductor

  10. Praeparans montes
  11. 6 Praeparans montes

    Les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles - Olivier Schneebeli, conductor - Musica Florea - Marek Stryncl, conductor

  12. Rivos ejus inebria
  13. 7 Rivos ejus inebria

    Les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles - Olivier Schneebeli, conductor - Musica Florea - Marek Stryncl, conductor

  14. Nisi Dominus
  15. 8 Nisi Dominus

    Les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles - Olivier Schneebeli, conductor - Musica Florea - Marek Stryncl, conductor

About

Pierre Robert (ca. 1625-1699)
De profundis clamavit
Requiem Aeternam
Quare fremuerunt gentes
Reges eos in virga ferrea
Te decet hymnus Deus
Praeparans montes
Rivos ejus inebria
Nisi Dominus Les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles
Olivier Schneebeli, direction
Musica Florea (Marek Stryncl, direction)
    Choisi en 1663 par Louis XIV pour diriger la Musique de sa Chapelle, Pierre Robert (ca. 1625-1699) composa durant vingt ans, en alternance avec Henry Du Mont, les œuvres destinées à accompagner les offices quotidiens de la Cour de France. Créateur, avec Du Mont et Lully, du grand motet, genre emblématique d'un "style français" admiré par l'Europe entière, Pierre Robert fut l'un des derniers héritiers de la grande polyphonie française, qu'il porta à un haut degré de complexité contrapuntique et de raffinement rhétorique, dont témoignent ses Motets pour la Chapelle du Roy publiés en 1684. Par l'alternance de récits inouïs et résolument modernes, ponctués de chœurs puissants et de symphonies éloquentes, ces fresques somptueuses et poignantes, empreintes d'une foi profonde, révèlent l'un des plus grands compositeurs du Grand Siècle.    Aux grands motets les grands remèdes ! Le grand style du motet, c’est celui de Pierre Robert, choisi en 1663 par Louis XVI pour occuper le poste très convoité de Big Boss de sa Chapelle. Un document d’époque précise qu’il fut choisi « par mérite et non par bon-heur [i.e. ni par sa naissance, ni par hasard] » ; et que « le Roy, dont l’oreille est sçavante/En cette science charmante/Par un vray jugement d’Expert/A choizi Dumont et Robert », puisque le poste était en effet détenu conjointement par Du Mont et Robert, ainsi que d’Expilly et Gobert déjà en place. Lully, lui, était uniquement responsable de l’Extraordinaire quand il lui arrivait rarement d’écrire de la musique liturgique – le reste de son œuvre couvrant le ballet, l’opéra-ballet et l’opéra –, son nom n’entre donc pas dans le cadre de ces attributions.    Chacun des quatre compositeurs était en charge d’un trimestre ; leurs œuvres devaient accompagner les offices quotidiens de la cour, en particulier les messes basses du souverain, et ils devaient également s’occuper de l’éducation morale des enfants de chœur. A la démission de Gobert et d’Expilly, Robert et Du Mont se partagèrent l’année liturgique à eux deux jusqu’en 1683, l’année de leur propre démission – trop d’innovations avec l’installation de la cour à Versailles. Robert partit avec une solide retraite (pensions plus bénéfices d’abbayes) de laquelle il profita encore pendant une quinzaine années jusqu’à sa mort en 99. De son œuvre nous sont parvenus vingt-quatre motets pour le service royal (soit moins de sa production, hélas) imprimés en 84 sur ordre du roi, ainsi que quelques hymnes et des motets épars légués sous forme de manuscrit.    En termes de forme, ces motets adoptent les principes de la musique à deux chœurs à la française, dans le très grand style. Les deux ensembles, d’effectif délibérément inégal, offrent de multiples reliefs saisissants et des plans sonores contrastés à l’extrême ; l’écriture, volontiers conçue à six voix réelles dans les grands ensembles, alterne avec des passages solistes « de récits » de toute beauté. Un immense compositeur donc…    Ensuite, les grands remèdes. Car il faut avouer que l’œuvre de Pierre Robert souffre, il souffre même cruellement. Et de quoi souffre-t-il ? D’une négligence totale. Le grand remède, c’est ici l’excellent ensemble du Centre de musique baroque de Versailles, ses chantres, son grand chœur, ses pages, soutenus par l’ensemble Musica Florea qui nous vient droit de République Tchèque. Un excellent remède qui devrait remettre Robert sur pied en un éclair !

To discover

On the same theme

Genre

Classical in the magazine

More articles

News

More articles