Résultats 1 à 20 sur un total de 88162
16,99 €
11,49 €

Electro - Paru le 17 mai 2013 | Columbia

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - 5 étoiles Rock and Folk - Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Music - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Virage à 180° pour Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo ! Avec leur quatrième album, les Daft semblent boucler l'ère de la musique électronique faite sur un simple laptop dans une chambre de 10m² pour revenir à la bonne vieille méthode à l'ancienne. Célébration du beau son et hymne grandiose au mythe du studio d'enregistrement perçu comme une Mecque de la musique, ce Random Access Memories semble avoir été conçu à la fin des années 70, avec les moyens et l'hédonisme de cette époque où régnaient notamment le disco et le rock californien. Les influences on ne peut plus éclectiques s'entrecroisent comme par magie sur ce nouveau Daft : Chic, Steely Dan, Alan Parsons Project, Todd Rundgren, Pink Floyd, etc. Pour épauler le tandem francilien dans sa démarche rétro-futuriste, un impressionnant casting de stars, lui aussi éclectique, a fait le déplacement : du pape de l'italo-disco Giorgio Moroder (dont la B.O. du film Midnight Express est entrée dans la légende) à Nile Rodgers (cerveau guitariste du groupe Chic) en passant par Paul Williams (Monsieur Phantom of the Paradise en personne !), Pharrell Williams, Todd Edwards, DJ Falcon, Gonzales, Panda Bear d'Animal Collective et Julian Casablancas des Strokes, difficile de rivaliser. Au final, Random Access Memories ne lorgne pas uniquement dans le rétroviseur car le travail des deux musiciens français les plus populaires à l'étranger est bel et bien ancré dans son temps. Entre disco-futuriste et pop ovni, le résultat est impressionnant. © MD/Qobuz
17,49 €
14,99 €

Pop - Paru le 30 juin 2014 | Pink Floyd Records

Hi-Res Distinctions Prise de Son d'Exception
Que reste-t-il de Pink Floyd en 1994 lorsque paraît The Division Bell ? Plus grand chose diront certains fans de la première heure… Mais si, pour ce deuxième album post-Roger Waters, le désormais leader David Gilmour ne brille pas par une originalité débordante, il réussit toutefois à faire rayonner son lyrisme guitaristique dans des compositions nostalgiques comme plus modernes. À l'arrivée, un disque qui se bonifie au fil des années. © CM/Qobuz
18,49 €
13,49 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 31 mars 2017 | Virgin

Hi-Res
Un quart de siècle après sa naissance, Jamiroquai est toujours au centre du dancefloor. La bande de Jay Kay n’avait pourtant pas donné de ses nouvelles depuis Rock Dust Light Star, dernier album studio en date publié en 2010. Avec Automaton, le son Jamiroquai, toujours aussi joliment lové dans le groove du Stevie Wonder des seventies, n’a pas perdu de sa superbe et s’est même étoffé de textures plus électroniques. Le succès intergalactique de Daft Punk est passé par là et le groupe britannique veut aussi apporter sa pierre à l’édifice électro-funk du troisième millénaire… Composées par le tandem Jay Kay/Matt Johnson, les chansons de ce huitième album renferment toutes ce gimmick 100% Jamiroquai, ce savoir-faire groovy à souhait qui demeure intact. Une valeur sûre. © MD/Qobuz
14,99 €
11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 12 août 2016 | XL Recordings

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Pitchfork: Best New Music
Après les parenthèses expérimentales en solo de son chanteur Thom Yorke mais aussi de son batteur Phil Selway, et les bandes originales de films de son guitariste Jonny Greenwood, Radiohead sort des buissons avec ce neuvième album studio assez magistral, preuve que l’inspiration est toujours au rendez-vous, plus de trente ans après la naissance du groupe. Mais la grosse surprise de A Moon Shaped Pool c’est finalement qu’il n’y en a pas ! Le quintet d’Oxford signe sans doute ici son disque le plus classique. Les yeux fermés, l’organe de Yorke est apprivoisé, comme la structure des compositions est elle aussi immédiatement cernée. On est donc en terrain connu sans jamais pourtant avoir la sensation de réentendre la copie d’un ancien titre. Radiohead met en veilleuse ses velléités expérimentales voire même électroniques au profit d’arrangement tantôt minimalistes, tantôt luxuriants. Même dans ses arrangements pour cordes réellement renversants, Jonny Greenwood semble viser l’épure, le trait ultime, dénué d’artifice superflu (Daydreaming). Ses divers travaux pour le 7e Art et notamment pour le metteur en scène Paul Thomas Anderson (Greenwood a signé les partitions de ses films There Will Be Blood, The Master et Inherent Vice) lui ont apportés une vision neuve et ample qui survole tout le disque. Même dans les séquences plus intimistes (Desert Island Disk), Radiohead conserve une certaine majesté. Et lorsqu’ils abattent la carte du post-rock voire du répétitif (Full Stop et Present Tense), leur musique se visualise grandement. Avec un tel album, Radiohead renforce un peu plus sa légende, son approche toujours aussi singulière et tout simplement sa propre discographie. © CM/Qobuz
20,49 €
17,49 €

Pop - Paru le 3 avril 2006 | Rhino - Elektra

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Paru en décembre 1976, ce cinquième album des Eagles restera comme leur plus grand succès. Emmené par son tubesque single éponyme, Hotel California marquera un tournant dans la carrière du groupe américain. Bernie Leadon, le plus country de la bande, a quitté le navire et Joe Walsh entre ici en jeu. De son côté, Don Henley semble lui aussi prendre davantage le contrôle des affaires. En résulte un disque plus mainstream que ses prédécesseurs et qui trouve surtout un son en cinémascope à la hauteur de ses chansons. Tout est XXL ici ! La production, les solos, les mélodies, tout ! Chef d’œuvre de classic rock aux cambrures FM, voilà surtout un album qui traverse les décennies et fait toujours autant lever les foules. Glenn Frey, Don Felder, Joe Walsh, Randy Meisner et Don Henley ne retrouveront jamais une complicité et une efficacité aussi impressionnantes. © CM/Qobuz
17,49 €
14,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 5 juin 2015 | Warner Bros.

Hi-Res Livret Distinctions Grammy Awards
Et de sept pour les Britanniques de Muse ! Produit par Robert Lange (qui a notamment travaillé avec AC/DC), écrit entre Londres et Los Angeles et enregistré en octobre 2014 au Warehouse Studio de Vancouver au Canada ainsi qu’à Milan, Drones représente un retour aux sources pour le groupe. Matthew Bellamy, Christopher Wolstenholme et Dominic Howard l’avaient en effet promis : l’album opère un revirement de style, s’éloignant des productions et orchestrations ambitieuses des précédents opus et adoptant un son plus simple, plus heavy et tout simplement plus rock ‘n’ roll ! Les riffs de guitare saturés et les lourdes lignes de basse dominent les compositions du disque, rappelant les sonorités qui avaient fait le succès du groupe à ses débuts. Bien sûr, la voix de Bellamy est toujours au cœur de la musique et est toujours aussi puissante et maitrisée qu’à son habitude, entrainant l’auditeur dans un univers fortement inspiré de 1984 de George Orwell. Drones a en effet été pensé comme un album-concept, peignant un monde sombre dans lequel les hommes sont dominés par les machines. L’ambiance pesante et les instrumentations brutales du disque s’associent en toute cohérence avec les textes écrits pour l’occasion. La créativité du trio anglais semble ne jamais se fatiguer et Drones vient s’ajouter à une discographie qui s’avère être encore irréprochable. © LG/Qobuz
15,99 €
13,49 €

Rock - Paru le 29 janvier 2016 | Rhino

Hi-Res
Alors qu’il est encore leader du groupe de rock progressif Genesis, Phil Collins se lance une carrière solo et publie, en 1981, Face Value. Une reconversion qui se révèle rapidement être l’une des plus grandes surprises musicales de l’année et qui permet à l’artiste britannique de démarrer son ascension comme l’une des plus grandes stars des années 80. Grâce à la voix profonde et passionnée du chanteur, ses ballades pop/soul et son rock hargneux, le disque se vend encore mieux que n’importe quel opus de Genesis. Les sessions d’enregistrements au studio Town House de Londres ont visiblement grandement inspiré Collins qui, contre toute attente, expérimente de nombreuses techniques studio et laisse une grande place aux boites à rythmes alors qu’il est unanimement admiré pour ses talents de batteur. Il profite également de son indépendance pour rendre hommage à la musique noire américaine qui lui est si chère en invitant sur l’album les Phenix Horns, la prestigieuse section de cuivre des Earth, Wind & Fire. In the Air Tonight et I Missed Again restent parmi les titres les plus emblématiques de cet unique artiste. © LG/Qobuz
20,49 €
17,49 €

Rock - Paru le 23 janvier 2012 | Rhino - Elektra

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Dernier album avec Jim Morrison, L.A. Woman est de loin l'album le plus empreint de blues des Doors et l'ardeur poétique du chanteur y est intacte, même si sa voix semble de plus en plus fatiguée sur certains titres. Le morceau titre de sept minutes est un classique californien typique, taillé pour la route, ode aux forts contrastes de Los Angeles. Autre titre long, le troublant et jazzy "Riders on the Storm" voit le groupe au sommet de sa maîtrise mélodique et en pleine possession de ses moyens. Si ce dernier et le bien plus enlevé "Love Her Madly" furent tous les deux des tubes, "The Changeling" et "L'America" figurent parmi les pépites moins connues du groupe. Au bout du compte, L.A. Woman est le chant du cygne certes inégal mais indispensable de la formation originelle. ~ Richie Unterberger
20,49 €
17,49 €

Rock - Paru le 4 janvier 1967 | Rhino - Elektra

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Indéniablement l’un des meilleurs premiers albums de l’histoire du rock. Le monde a pu découvrir grâce à ce disque le charisme inégalable du poète torturé Jim Morrison. Propulsés en haut des charts par le single Light My Fire, les quatre musiciens de Los Angeles se posent tel un ovni sur le paysage musical des années 60 et parviennent à faire un peu d’ombre aux Beatles. Leur style est unique et immédiatement reconnaissable : une fusion de rock, de blues, de classique et de jazz, le tout sublimé par les textes inspirés de Jim. Le clavier de Ray Manzarek devient également une marque de fabrique du groupe, et le guitariste Robby Krieger qui compose la majorité des chansons ne cessera ensuite d’étonner par son jeu de guitare sans cesse renouvelé. Un impressionnant début pour l’un des groupes les plus mythiques de ces dernières années. L'édition studio master offre un son de qualité inégalable © LG/Qobuz
17,49 €
14,99 €

Electro - Paru le 25 juin 2012 | Parlophone France

Hi-Res Distinctions Victoire de la musique - Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Non seulement le deuxième album de Ludovic Navarre alias St Germain paru en 2001 n’a pas pris une seule ride mais il rappelle la manière avec laquelle le musicien français était en avance sur son temps. Depuis, ce Tourist et son alliage d’electro light, de vapeur jazz, de soul raffinée et d’effluves dub ont fait école, maintes fois copiés, rarement égalés. A (re)découvrir d’urgence avec cette réédition en version remasterisée disponible aussi en Qualité Studio Masters 24 bits / 96.0 kHz !
20,49 €
17,49 €

Pop - Paru le 14 mai 2013 | Rhino - Warner Bros.

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
A la sortie de Eliminator en 1983, les ZZ Top étaient déjà des habitués des sommets des charts, ce qui n’a tout de même pas empêché l’immense succès de cet album d’être légèrement surprenant. Débarquant en pleine période new wave dans laquelle les synthés font la loi, les barbus de ZZ Top se fichent pas mal de la tendance et restent fidèles à eux-mêmes : la guitare de Billy Gibbons et la basse de Dusty Hill combinent leur puissance pour former un blues/rock typique du power trio texan. Seule la batterie de Frank Beard semble être légèrement influencée par les sonorités du moment et rappelle parfois les boites à rythme de l’époque. L’album n’est pas avare en hits et contient des créations irrésistibles telles que Gimme All Your Lovin’, Sharp Dressed Man et Legs. La cohésion entre les trois membres du groupe est à son paroxysme et fait d’Eliminator un incontournable classique. © LG/Qobuz
17,49 €
14,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 mai 1993 | Parlophone UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
20,49 €
17,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 octobre 2000 | Warner Bros.

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Le mélange de métal, rock industriel et rap de Linkin Park s'inscrit parfaitement dans la tendance créée par des groupes tels que Kid Rock, Korn et Limp Bizkit. L'ouverture, "Papercut", est tout aussi saccadée et inéluctable que son titre. "With You" démarre avec des couinements électroniques aigus avant de plonger dans un mélange de riffs de guitare lourde et de rythmes hip-hop. Le ton de "Crawling" est beaucoup plus calme, avec des synthétiseurs atmosphériques qui offrent un répit après les riffs destructeurs et les rythmes écrasants qui caractérisent Hybrid Theory, mais même cette chanson relativement posée est pleine de tension et d'angoisse sonique. Les cinq jeunes hommes de Linkin Park ont une mission : communiquer leur confusion intérieure à travers un déluge ininterrompu de paroles conflictuelles et de constructions auditives agressives, et leur premier opus fait passer le message avec zèle.
20,49 €
17,49 €

Pop - Paru le 23 janvier 2007 | Rhino - Warner Bros.

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
15,99 €
13,99 €

Rock - Paru le 8 octobre 2013 | Rhino

Hi-Res
Avec son deuxième album solo qui parait en novembre 1982, l’ex-Genesis métisse un peu plus sa pop en lorgnant vers la soul music et le R&B. On retrouve ainsi en plein cœur de ce Hello, I Must Be Going, une belle reprise du You Can’t Hurry Love des Supremes de Diana Ross, single qui se retrouvera d’ailleurs à la première place des charts britanniques. Mais cet album brillamment produit par Phil Collins lui-même (le son, 100% années 80, vieillit plutôt bien et, enfin remasterisé en Hi-Res 24-Bit, fait de vraies étincelles) est surtout la montée en puissance de son chant si singulier et de sa capacité à signer de tubesques chansons au cœur desquelles le rythme est toujours central. Pour un batteur, rien d’étonnant… © CM/Qobuz
17,49 €
14,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 22 mars 1993 | Parlophone UK

Hi-Res
22,49 €
19,49 €

Rock - Paru le 12 octobre 1979 | Rhino - Warner Bros.

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Détails Honey Hi
20,49 €
17,49 €

Pop - Paru le 8 octobre 1980 | Rhino - Warner Bros.

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
En embarquant avec eux Brian Eno, les Talking Heads jouent gros en cette aube des années 80. Mais le bluffant post-punk-funk rigide des New-yorkais trouve chez le musicien et producteur avant-gardiste britannique matière à faire évoluer leur rock atypique. Et rythmes ethniques, guitares minimalistes, basses élastiques et percussions extra-terrestres copulent ici avec génie. Egalement de la partie, le guitariste Adrian Belew, le trompettiste Jon Hassell et la chanteuse Nona Hendryx apportent leur pierre à cet édifice de funk blanc produit avec génie par Eno. © MZ/Qobuz
22,49 €
19,49 €

Pop - Paru le 11 décembre 2012 | Atlantic Records

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
19,49 €
16,99 €

Disco - Paru le 30 septembre 2013 | Rhino Atlantic

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
L’année 1978 est en pleine folie disco et ce deuxième album de Chic va devenir l’une des pierres angulaires du genre. Mais comme Bernard Edwards et Nile Rodgers sont loin d’être des musiciens/producteurs lambda, leur approche est évidemment bien au-dessus de la mêlée. Porté par les tubesques Le Freak et I Want Your Love, C’est Chic est assez proche de son prédécesseur – l’album éponyme Chic – mais cette fois la production est encore plus léchée, plus soignée et plus efficace. Alternant entre slows imparables et compositions groovy comme jamais, voilà un disque qui propose une vision enrichie du disco avec parties instrumentales soignées comme le somptueux solo de guitare sur Savoir Faire. Un indispensable – indémodable – du dancefloor. © CM/Qobuz