Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 23 août 2013 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 6 septembre 2013 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 4 avril 2014 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ce nouvel enregistrement du pianiste hollandais, d'origine chinoise, Seesiang Wong propose des Concertos et des oeuvres pour clavier solo des fils de Bach. Programme passionnant, car il suit l'émergence du style concertant à l'époque charnière du baroque finissant et du classicisme naissant. Passionnant aussi de comparer la personnalité et le style des fils d'un des plus grands génies de l'histoire de la musique occidentale. Ayant chacun reçu en partage une éducation musicale semblable et rigoureuse, ils évoluent ensuite au gré de leur propre personnalité, se détachant plus au moins du joug paternel. Il y a Wilhelm Friedemann, instable et fantasque, Carl Philipp Emanuel, sûrement le plus génial, mélancolique, visionnaire, lié aux écrivains et aux philosophes de son temps, Johann Christian, mondain et voyageur, dépositaire du style galant qu'il cultive assidûment. Des particularités remarquablement observées et rendues par Seesiang Wong et les musiciens de l'Orchestre de Chambre de Bâle sous la direction de Yuki Kasai. FH
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 30 mai 2014 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
" Le projet très intéressant de Giulia Nuti convoque autour d'un instrument exceptionnel — un anonyme français du XVIIe ravalé par Pascal Taskin un siècle plus tard [...] — des auteurs oubliés mais représentatifs d'une courte période [...] La palette sonore captive. On devine à l'écoute une réactivité remarquable du clavier ; on se laisse bluffer par sa propension à chanter. [...] Musicologue très active et professeur réputé, Giulia Nuti est aussi une musicienne accomplie. Son jeu sensible et généreux fait passer la musique au premier plan, qualité fort précieuse et moins courante qu'il n'y paraît." (Diapason, octobre 2014 / Philippe Ramin)
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Extraits d'opéra - Paru le 13 juin 2014 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Diamant d'Opéra - 4 étoiles Classica
Semiramide- La Signora Regale est un opus riche de musiques rares et peu jouées pour la plupart d’entre elles. Ces mélodies opératiques des XVIIIème et XIXème siècles sont parfaitement servies par la légèreté vocale de la mezzo- soprano italienne à la tessiture large et expressive ; Anna Bonitatibus. De Porpora à Rossini, le chef Frederico Ferri, accompagné de l’orchestre de l’Academia deglia Astrusi et du chœur de la Stagione Armonica n’a guère de difficulté à transporter son auditoire vers un passé baroqueux. © TDB/QOBUZ
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 26 septembre 2014 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 26 septembre 2014 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 29 septembre 2014 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Prise de Son d'Exception
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 7 novembre 2014 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
« Prodigieux mystère » en effet que cette histoire du Christ, personnage historique bien réel selon les uns, fils de Dieu selon d’autres, création de toutes pièces par les premiers Chrétiens d’après d’aucuns, et depuis des siècles on s’entretue allègrement à ces sujets. De son côté, la musique, qui adoucit notoirement les mœurs, a chanté la naissance du Christ pour la période de Noël, et depuis qu’existe la notation musicale existent aussi maintes œuvres de la Nativité. Le prodigieux Huelgas Ensemble – ce n’est pas là un mystère prodigieux mais le fruit d’un intense travail musicologique et musical ! – nous propose un éventail de pièces célébrant Noël, en commençant au bas Moyen Âge des années 1350 jusqu’au début de la Renaissance, avec des œuvres soit anonymes, soit signées Jean Mouton. On poursuit avec un large choix de pièces de la Renaissance elle-même, qu’elle soit flamande, française ou espagnole : Sweelinck, Lésbio, Manchicourt, de Weert. A titre quasi-anecdotique, l’Ensemble Huelgas nous offre aussi quelques incursions néo-médiévales, en l’occurrence du côté de l’organiste et musicien d’église britannique Bertram Luard-Selby et, plus singulier encore, de Peter Cornelius, l’auteur de l’opéra comique Le Barbier de Bagdad et d’incroyables quantités de Lieder, mais aussi d’un recueil de chants de Noël, duquel est tiré le présent Trois rois, là aussi écrit dans un style néo-ancien. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 7 novembre 2014 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Extraits d'opéra - Paru le 21 novembre 2014 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 13 mars 2015 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 13 mars 2015 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 3 avril 2015 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Musique vocale profane - Paru le 10 avril 2015 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
"Une nouvelle impératrice en baroquie. Le récital de la mezzo-soprano suédoise Ann Hallenberg incarne le meilleur de ce que peut proposer un programme intelligent et longuement mûri. [...] "Agrippina" : Ann Hallenberg excelle à distiller la noirceur vénéneuse de ce monstre à trois têtes. [...] Les deux arias tirées de Britannico (d'après Racine) de Graun constituent un condensé de son art : notes tenues sur plusieurs mesures sans que le grain de voix s'en trouve altéré, capacité à dramatiser les vocalises grâce notamment à cet acier de l'aigu et à cette manière si personnelle (qui ne singe pas la Bartoli !) de phraser. [...] Un des meilleurs récitals baroques de l'année." (Classica, juillet/août 2015, Jérémie Bigorie)
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 22 mai 2015 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 22 mai 2015 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 19 juin 2015 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
On est au tout début du XVIIe siècle, la musique – en particulier en Italie – est en train de prendre un tournant majeur et radical. Du Stile antico>/i>, empreint de polyphonie à l’ancienne, l’on passe rapidement au Stile nuovo dans lequel le texte prend l’ascendant sur le contenu musical, tandis que l’expressivité de la ligne chantée se substitue à la richesse verticale de l’harmonie. Graduellement, l’on s’orientera vers des pièces vocales confiées à une voix ou deux voix, accompagnée par une ligne de basse sur laquelle viendront se greffer des accords plus simples, harmonisations naturelles sans ajout contrapuntique (pour finir, bien plus tard, avec la mélodie populaire napolitaine ou vénitienne). Voici ce que nous propose ce nouvel enregistrement d’œuvres de la Renaissance italienne, de la plume de Monteverdi, Biagio Marini, Bartolomeo Barbarini ou Sigismondo d’India. Les voix de ténor sont ici accompagnées par des basses continues confiées qui au luth, qui au théorbe, ou encore à l’orgue, au clavecin, à la guitare baroque ou la harpe… tout l’instrumentarium de l’époque dédié à ce genre musical qu’est la mélodie amoureuse, langoureuse et hypnotique. De la pure joie de vivre, irrésistible et encore si moderne malgré ses quatre bons siècles d’âge. L’ensemble Vivante qui nous offre ce collier de perles porte parfaitement son nom ! © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 19 juin 2015 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 17 juillet 2015 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
Entre musique populaire traditionnelle et musique folklorique ancienne (médiévale ou Renaissance) la différence est souvent ténue : en l’absence de partitions précises provenant de ces époques reculées, on ne peut que se reposer… sur la tradition populaire telle qu’elle s’est transmise et modifiée au cours des siècles. L’ensemble Oni Wytars, fondé en 1983, s’est fixé pour objectif de retrouver cette ancienneté populaire et folklorique, des temps médiévaux jusqu’aux époques plus récentes, avec des chansons de la couronne méditerranéenne – Europe, Proche-Orient, Afrique du Nord –, accompagnées par des instruments populaires ou, dans le cas de certains, des instruments « savants » joués un peu comme par des musiciens populaires. Chalumeaux, lyres diverses, cornets, cornemuses, vielles, rebecs, violes en tout genre, guimbardes, percussions, harpe, oud et autres instruments orientaux, tout ce joyeux monde chante ici l’amour comme il a pu le faire résonner depuis des temps immémoriaux. © SM/Qobuz