Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

422 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Classique et Ludwig van Beethoven
15,99 €
13,49 €

Classique - À paraître le 12 octobre 2018 | Warner Classics

Hi-Res Livret
17,99 €
13,49 €

Classique - À paraître le 5 octobre 2018 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 21 septembre 2018 | Wiener Symphoniker

Hi-Res Livret
À chaque nouvelle intégrale des symphonies de Beethoven revient la lancinante question de son utilité, d’autant que Philippe Jordan a déjà enregistré, en DVD il est vrai, une intégrale avec son Orchestre de l’Opéra National de Paris. Il recommence ici avec son autre orchestre, les Wiener Symphoniker qu’il va quitter pour devenir directeur musical de l’Opéra de Vienne en 2020. Enregistrée au cours de concerts donnés dans la grande salle du Musikverein de Vienne en 2016 et 2017, cette nouvelle intégrale est d’emblée fascinante par l’irrépressible jeunesse qui en découle, dès les premières mesures de la Deuxième Symphonie. Précision des cordes, qualité des vents, rythmes endiablés, dynamisme des contrastes, tout cela confère à cette interprétation une fougue qui emporte aussitôt l’adhésion. La prise de son, précise et aérée, dans l’acoustique de rêve de cette célèbre salle, complète le plaisir évident éprouvé dès la première écoute. Si Philippe Jordan ne sacrifie rien à la clarté, il atteint le tour de force de concilier la modernité de son approche beethovénienne au classicisme d’un orchestre viennois qui sonne avec une légèreté et un plaisir de jouer évident. Nul doute que ce troisième album prendra le chemin des deux premiers couronnés par divers prix décernés par des magazines comme « Gramophone » qui a nommé les Wiener Symphoniker « Orchestra of the Year 2018 ». © François Hudry/Qobuz
29,99 €
19,99 €

Musique de chambre - Paru le 21 septembre 2018 | OnClassical

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 21 septembre 2018 | Groupe Analekta, Inc

Hi-Res
11,99 €18,00 €
11,99 €

Musique symphonique - Paru le 10 septembre 2018 | Channel Classics Records

Hi-Res Livret
Ludwig van Beethoven : Symphony No. 4 in B-Flat Major & Symphony No. 6 in F Major - "Pastoral" / Budapest Festival Orchestra - Dir. Iván Fischer
18,00 €
11,99 €

Classique - Paru le 10 septembre 2018 | Channel Classics Records

Hi-Res Livret
29,99 €
19,99 €

Classique - Paru le 7 septembre 2018 | AMC Amchara Classical

Hi-Res
21,99 €
18,99 €

Classique - Paru le 7 septembre 2018 | Sony Classical

Hi-Res
16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 24 août 2018 | Sony Classical

Hi-Res
16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 17 août 2018 | RCA Red Seal

Hi-Res
16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 17 août 2018 | RCA Red Seal

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Duos - Paru le 10 août 2018 | Alpha

Hi-Res Livret
Deux jeunes solistes belges – y compris Lorenzo Gatto, malgré la consonance transalpine du nom – se rassemblent depuis plusieurs années autour de Beethoven, voici leur lecture de trois sonates de Beethoven : la Première écrite avant même la fin du XVIIIe siècle – 1798 –, suivie de la toute dernière qu’est la Dixième Op. 96 de 1812 – créée par le fameux Pierre Rode au violon, l’archiduc Rodolphe d’Autriche qui, soit dit au passage, devait être un sacré pianiste –, pour finir avec l’une des plus célèbres, la Cinquième dite « Le Printemps » (le nom n’est pas de Beethoven). Bien que ne datant « que » de 1801, cette sonate se distingue considérablement de la Première par sa maturité architecturale, son intense lyrisme et ses hardiesses en tout genre. Gatto, lauréat du Concours Reine Elisabeth, joue rien moins que le Stradivarius « Joachim », tandis que Libeer, chambriste passionné, s’en donne à cœur joie sur un grand piano de concert aux cordes parallèles, d’une sonorité quasi-orchestrale. Leur premier volume, sorti en 2016, avait été plus que remarqué par la critique et le public – et un grand succès d’écoute sur Qobuz. © SM/Qobuz
16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 27 juillet 2018 | Sony Classical

Hi-Res
16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 27 juillet 2018 | Sony Classical

Hi-Res
4,47 €
2,97 €

Musique concertante - Paru le 20 juillet 2018 | Walter Fischli, Allschwil

Hi-Res
13,49 €
8,99 €

Classique - Paru le 20 juillet 2018 | Alpha

Hi-Res Livret
Un « Gassenhauer » est, à proprement parler, une scie, un tube, une rengaine, qui se chante dans les ruelles – en allemand : Gasse –, tant que possible en pleine nuit pour mieux embêter le brave bourgeois. L’un des trios de Beethoven porte le surnom de « Gassenhauer Trio » car le troisième mouvement est une série de variations sur un de ces thèmes, tiré en l’occurrence d’un opéra de Weigl alors très, très populaire. Écrit pour violon ou clarinette, violoncelle et piano, il nous est ici donné dans la formation la plus fréquemment jouée, avec clarinette donc, puisque les clarinettistes n’ont pas tant de musique de chambre de cette époque à se mettre sous la dent, du moins pas autant que les violonistes. Et lorsqu’il s’agit d’un clarinettiste de la trempe de Paul Meyer, on ne peut que s’en réjouir. Rappelons que l’ouvrage, de 1797, appartient à la première grande période du compositeur, mais on l’y reconnaît déjà dès les premières notes, et ce jusqu’à l’accord final de la série de variations qui a donné son appellation à l’ouvrage. Pour compléter ce programme, Paul Meyer, Eric Le Sage et Claudio Bohórquez nous proposent la propre réécriture pour trio qu’a réalisée Beethoven en 1802 de son Septuor de 1799-1800, réécriture sans doute destinée au florissant marché des instrumentistes amateurs – plus aisément réunis en trio qu’en septuor, il faut le dire ! L’œuvrer se présente un peu comme une sérénade, avec ses sept mouvements. © SM/Qobuz
16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 20 juillet 2018 | Sony Classical

Hi-Res
22,49 €
14,99 €

Musique de chambre - Paru le 13 juillet 2018 | Wigmore Hall Live

Hi-Res
16,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 13 juillet 2018 | Sony Classical

Hi-Res