Se produire à la Scala de Milan à l’âge de cinq ans n’est pas à la portée de tous. Nina Savary a pourtant eu cette chance, aidée en cela par ses parents, illustres saltimbanques du Grand Magic Circus. Logiquement, l’éducation artistique de la fille de Jérôme Savary, disparu en mars dernier, s’est donc fait à 360°, entre théâtre, chant et danse. Mais cette fois, l’affaire est encore plus personnelle. Intime même. En signant son premier album Tales Of Fire, elle fait le tri dans sa formation classique, le jazz qui l’a bercé, le tango et l'opéra mais aussi le blues, la chanson, le rock psyché et la soul. En français, en anglais et même en espagnol, Nina Savary dompte un répertoire éclectique, de Tom Waits à Rickie Lee Jones en passant par Sly Stone ou bien encore le Velvet Underground de Lou Reed. Des relectures raffinées et épurées qu’elle s’approprie avec élégance pour mieux définir les contours de sa propre voix. Le temps d'une rencontre-podcast, la chanteuse et comédienne évoque la naissance de ce bel album et la manière avec laquelle elle a musicalement grandi.

Écoutez la playlist du podcast de Nina savary

Le site officiel de Nina Savary

Artistes

00:00 00:00