Grande soprano du renouveau baroque, l'Américaine Judith Nelson est morte…

Elle fut l’une des voix majeure du renouveau baroque. Une voix que la maladie d’Alzheimer avait déjà mise en sourdine depuis plusieurs années et qui s’est définitivement tue le 28 mai à Albany. L’Américaine Judith Nelson qui s’est éteinte à l’âge de 72 ans fut l’une des très grandes sopranos de la sphère baroque. En 1972, elle découvre l’Europe et embarque quelques années plus tard à bord de cette aventure artistique unique où les pilotes et les passagers ont pour noms Christopher Hogwood, William Christie, René Jacobs, John Eliot Gardiner… Les enregistrements auxquels Judith Nelson participa aux côtés de Hogwood et Gardiner notamment furent essentiels dans l’histoire du baroque. Le Messie de Haendel dirigé par Hogwood à l’abbaye de Westminster en 1980, auquel elle participe en tant que première soprano, est une référence. Sa discographie comprend plus de 70 albums, un grand nombre pour Harmonia Mundi et L’Oiseau-Lyre. Ici, Judith Nelson chante dans ce fameux Messie de Hogwood, en compagnie de Simon Preston, Emma Kirby, Carolyn Watkinson, Paul Elliott et David Thomas :