Torrie Zito est décédé le 3 décembre. Pianiste et arrangeur versatile qui travailla avec des crooners comme Frank Sinatra, Tony Bennett et Bobby Darin mais aussi des stars du rock et de la pop telles que John Lennon, Sinead O’Connor ou bien encore Clay Aiken, Zito était âgé de 76 ans.

Torrie Zito qui débuta comme pianiste de jazz dans la lignée des Bud Powell se réorienta rapidement comme arrangeur, avec une affection particulière pour les cordes.

Après avoir travaillé avec Perry Como sur son album Lightly Latin (1966) et le flûtiste Herbie Mann sur The Herbie Mann String Album (1967), pour ne prendre que deux exemples d’albums emblématiques de son début de carrière d’arrangeur, il s’occupa tout bonnement de la section cordes de l’album Imagine de Lennon.

L’éclectisme de Zito en fit un arrangeur très demandé par des artistes aussi divers que Billie Holiday, Stan Getz, Nana Mouskouri, Barbra Streisand, Johnny Mathis, Quincy Jones, le saxophoniste James Moody, Morgana King, Liza Minnelli, Carly Simon, le baryton Samuel Ramey ou bien encore George Michael.

Mais c’est avec Tony Bennett que Torrie Zito travailla le plus régulièrement. Le crooner l’embaucha d’abord comme pianiste, chef d’orchestre et arrangeur dès 1967. Et durant sept ans, il l’accompagnera sur toutes ses tournées. Cette collaboration figure d’ailleurs sur une bonne douzaine d’albums de Bennett. Une complicité qui dura jusqu’à l’an passé sur l’album A Swingin’ Christmas. Dans un communiqué, Tony Bennett a déclaré que Zito « lui a donné la meilleure éducation musicale qui soit ».

Né le 12 octobre 1933 à Utica dans l’état de New York, Torrie Zito était également le mari de la grande chanteuse de jazz Helen Merrill.