Le cultissime producteur et pianiste de Memphis qui travailla avec les Rolling Stones, Aretha Franklin, les Cramps, Big Star et tant d’autres était âgé de 67 ans.

James Luther Dickinson est décédé le 15 août. Producteur et musicien phare de la scène de Memphis, il était âgé de 67 ans. Le CV de ce personnage haut en couleurs est impressionnant : d’Aretha Franklin aux Replacements, en passant par Bob Dylan, Big Star, les Rolling Stones, Green On Red, Ry Cooder, les Cramps, Bob Dylan, Calvin Russell, Screamin' Jay Hawkins, Mudhoney, Petula Clark, Tav Falco, Arlo Guthrie, les Flamin' Groovies, Primal Scream, Jon Spencer Blues Explosion et bien d’autres, le vieux sorcier fou croisa la route d’un nombre impressionnant de musiciens.

Mais avant de se faire un nom derrière la console, Jim Dickinson se tenait debout, face au micro, avec les Jesters. Nous sommes en 1966 et le single Cadillac Man de ce groupe oublié est publié par l’un des plus prestigieux labels de l’histoire du rock : Sun Records, l’écurie de Sam Philips, découvreur d’Elvis Presley.

Pianiste doué, Jim Dickinson deviendra rapidement l’un des pianistes de sessions les plus recherchés des années 60. Il forme les Dixie Flyers qui devient le « groupe maison » d’une autre prestigieuse maison de disques : Atlantic Records. Des Dixie Flyers qui assurent derrière des stars comme Aretha Franklin ou Little Richard.

En 1969, Dickinson se retrouve même à jouer les partie de piano d’un des plus gros tubes des Stones : Wild Horses.

Côté production, le bonhomme signera des disques marquant tant pour l’histoire du rock que pour leurs auteurs. C’est lui qui est derrière Third/ Sister Lovers, troisième album ovni de Big Star, ou bien encore de Pleased To Meet me, le meilleur disque des Replacements. On retrouve Dickinson au hasard, ça et là. Comme sur l’album Time Out Of Mind de Dylan, ce dernier qualifiant même Dickinson de « frère » lorsqu’il recevra un Grammy pour cet album de 1997.

Peu d’albums personnels par contre. Dixie Fried en 1972, Dinosaurs Run In Circles cette année. Quelques autres, anecdotiques, ça et là…