Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

A partir de :
CD7,99 €

Musiques du monde - À paraître le 25 février 2022 | tak til

Livret
A partir de :
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Free jazz & Avant-garde - Paru le 1 octobre 2021 | tak til

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Free jazz & Avant-garde - Paru le 25 juin 2021 | tak til

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES4,49 €
CD2,99 €

Jazz contemporain - Paru le 31 mars 2021 | tak til

Hi-Res
A partir de :
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Ambient - Paru le 12 février 2021 | tak til

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES4,49 €
CD2,99 €

Free jazz & Avant-garde - Paru le 11 décembre 2020 | tak til

Hi-Res
A partir de :
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Free jazz & Avant-garde - Paru le 27 novembre 2020 | tak til

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Jazz contemporain - Paru le 4 septembre 2020 | tak til

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Jazz contemporain - Paru le 28 février 2020 | tak til

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Jazz contemporain - Paru le 8 novembre 2019 | tak til

Hi-Res
A partir de :
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Musiques du monde - Paru le 30 août 2019 | tak til

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Musiques du monde - Paru le 28 juin 2019 | tak til

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Musiques du monde - Paru le 14 juin 2019 | tak til

Hi-Res Livret
Avec Philos, la Sud-Coréenne Park Jiha nous plonge encore plus profondément dans son univers sensible, onirique et mélancolique que sur son remarquable prédécesseur Ceremony (2018). Seule à bord, elle déploie ses atmosphères fragiles à l’aide de ses instruments de prédilection et de son chant de sirène. Sur le morceau titre Philos, son orgue à bouche de bambou saenghwang respire la même passion triste qu’un bandonéon argentin. Sur Water, sa flûte à double anche en bambou piri évoque le même type de prière qu’une clarinette klezmer. Sur une majorité des autres pièces, les cordes cristallines de sa cithare yanggeum ouvre des horizons sans fin. Sur Arrival ou When I Think of Her, sa voix est un souffle mélodique qui complète l’architecture harmonique de son jeu de cordes ou de vents. A l’inverse, sur Easy, elle affirme avec douceur mais fermeté son incapacité à fermer les yeux sur les dérives malheureuses du monde contemporain. La profondeur de sa musique tient en cette confrontation entre des matières douces et oniriques et le rappel de la réalité. Des sons concrets s’immiscent ça et là comme sur Walker : In Seoul, où le brouhaha de la circulation métropolitaine nous rappelle la fragilité des rêves. Même si elle est empreinte de traditions, d’inspirations jazz ou minimalistes, la musique de Park Jiha est inclassable et envoûtante. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 mai 2019 | tak til

Hi-Res
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Espagne - Paru le 7 décembre 2018 | tak til

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Punk - New Wave - Paru le 18 mai 2018 | tak til

Hi-Res
Israeli guitarist Yonatan Gat seamlessly blended a cornucopia of styles on his 2015 album, Director, which was fully improvised along with regular collaborators Gal Lazer (drums) and Sergio Sayeg (bass). The same trio recorded 2018 follow-up Universalists, but the results are even more ambitious and ecstatic. Gat incorporates vocal samples and guest artists spanning several nations and cultures, all meshing to form an unnamed form of music in the name of universal harmony. It's never an easy, smooth listen, however -- it's jarring and rambunctious, sometimes interrupted by glitches and tape edits reminiscent of some of the Boredoms' later work. Opener "Cue the Machines" dices samples from an Alan Lomax-recorded Italian choir into a choppy wave of surf jazz that would make John Zorn jealous. "Cockfight" submerges gamelan percussion underneath furious thrashing and fluid guitar bending. Less frenetic and more sacred is "Medicine," a joyous song of praise featuring Rhode Island-based powwow ensemble Eastern Medicine Singers. "Fading Casino" and "Sightseer" are also on the peaceful side, but the twilit melodies and echo-soaked vocals are still delivered with euphoric rushes of drums and a general feeling of enrapturement. The trio goes to emotional extremes during the most ambitious piece, "Chronology," which begins as a dizzying splatter attack before a lonesome voice leads into a cloud of uncertainty, ending with harsh, stuttering edits taken from different live recordings of the group, forcing them to cooperate together. While challenging, the album seems to symbolize a struggle to achieve balance and harmony, and the results are frequently exciting. © Paul Simpson /TiVo
A partir de :
CD6,99 €

Musiques du monde - Paru le 2 mars 2018 | tak til

Park Jiha est une artiste clé du renouveau actuel de la musique sud-coréenne, qui réinjecte dans les pratiques d’instruments traditionnels des approches venues d’horizons hétéroclites (post-rock, musique classique européenne, minimalisme américain ou jazz expérimental). Après avoir déjà donné des preuves de son étonnant talent à travers le duo [suːm], qu’elle formait avec sa compatriote Jungmin Seo, Park Jiha signe avec Communion sa première œuvre personnelle. Seule aux commandes de son hautbois de bambou piri, de son orgue à bouche saenghwang ou de sa cithare yanggeum, comme en duo avec le vibraphoniste John Bell ou le souffleur Kim Oki (clarinette basse, saxophone), elle crée des atmosphères dont on pourrait effectivement croire, comme elle le suggère sur un de ses morceaux (Sounds Heard from the Moon), qu’elles ont été cueillies sur l’astre nocturne. Cette communion entre bruissements organiques et résonances majestueuses, à l’invitation de laquelle il serait dommage de ne pas répondre, nous élève au-delà de notre matérialité et nous porte vers une délicieuse sérénité. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz
A partir de :
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Musiques du monde - Paru le 8 septembre 2017 | tak til

Hi-Res Livret Distinctions Songlines Five-star review
A partir de :
CD4,99 €

Musiques du monde - Paru le 8 juillet 2016 | tak til

Livret