Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

CD13,49 €

Rock - À paraître le 6 novembre 2020 | Reprise

HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - À paraître le 6 novembre 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 25 septembre 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 septembre 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Rock - Paru le 18 septembre 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 septembre 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Rock - Paru le 11 septembre 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Hard Rock - Paru le 11 septembre 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 28 août 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Rock - Paru le 21 août 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Rock - Paru le 31 juillet 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Rock - Paru le 31 juillet 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 juillet 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Blues - Paru le 26 juin 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 26 juin 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Rock - Paru le 19 juin 2020 | Reprise

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Reissue
Un trimestre sans une nouvelle livraison de Neil Young n’est pas un vrai trimestre. Mais pour une fois, le Loner ne déterre pas une énième archive inédite mais un trésor, considéré comme culte par ses fans. A l’origine, Homegrown, qui réunit des titres enregistrés entre juin 1974 et janvier 1975, devait être publié en 1975. Une pépite essentiellement acoustique qu’il a lui-même décrite par la suite comme une sorte de pont entre Harvest, Comes a Time, Old Ways et Harvest Moon. A l’époque, Young préfèrera finalement sortir Tonight’s the Night dont il aimait « la puissance dans sa performance et son feeling », trouvant que ce Homegrown « n'était qu'un disque très déprimant. »Quarante-cinq ans après, chacun peut enfin se faire son opinion. Sept des 12 chansons ne sont sorties sur aucun album, tandis que plusieurs versions des cinq autres ont été publiées sur des opus plus tardifs comme Decade, Hawks & Doves ou American Stars ‘n Bars. Pour l’occasion, Neil Young qui est aussi bien à la guitare qu’au piano et à l’harmonica, est entouré de Levon Helm, Ben Keith, Karl T. Himmel, Stan Szelest, Tim Drummond, Emmylou Harris et Robbie Robertson. Tout ceci date évidemment de son âge d’or, durant lequel sa productivité était devenue délirante. Homegrown s’avère assez grandiose et surtout très personnel tant le songwriter met ici à nu sa séparation avec la comédienne Carrie Snodgress, mère de son premier fils, Zeke. Une souffrance intime qui éclate dès la sublime ballade d’ouverture, la bien nommée Separate Ways. Rarement le Loner n’aura été aussi autobiographique dans un album à l’esprit général musicalement très proche du country-rock hippie de son mythique Harvest ; même si certaines compos comme Vacancy sont un brin plus uptempo. Bref, l’attente valait la peine. © Marc Zisman/Qobuz
CD16,99 €

Rock - Paru le 19 juin 2020 | Reprise

Un trimestre sans une nouvelle livraison de Neil Young n’est pas un vrai trimestre. Mais pour une fois, le Loner ne déterre pas une énième archive inédite mais un trésor, considéré comme culte par ses fans. A l’origine, Homegrown, qui réunit des titres enregistrés entre juin 1974 et janvier 1975, devait être publié en 1975. Une pépite essentiellement acoustique qu’il a lui-même décrite par la suite comme une sorte de pont entre Harvest, Comes a Time, Old Ways et Harvest Moon. A l’époque, Young préfèrera finalement sortir Tonight’s the Night dont il aimait « la puissance dans sa performance et son feeling », trouvant que ce Homegrown « n'était qu'un disque très déprimant. »Quarante-cinq ans après, chacun peut enfin se faire son opinion. Sept des 12 chansons ne sont sorties sur aucun album, tandis que plusieurs versions des cinq autres ont été publiées sur des opus plus tardifs comme Decade, Hawks & Doves ou American Stars ‘n Bars. Pour l’occasion, Neil Young qui est aussi bien à la guitare qu’au piano et à l’harmonica, est entouré de Levon Helm, Ben Keith, Karl T. Himmel, Stan Szelest, Tim Drummond, Emmylou Harris et Robbie Robertson. Tout ceci date évidemment de son âge d’or, durant lequel sa productivité était devenue délirante. Homegrown s’avère assez grandiose et surtout très personnel tant le songwriter met ici à nu sa séparation avec la comédienne Carrie Snodgress, mère de son premier fils, Zeke. Une souffrance intime qui éclate dès la sublime ballade d’ouverture, la bien nommée Separate Ways. Rarement le Loner n’aura été aussi autobiographique dans un album à l’esprit général musicalement très proche du country-rock hippie de son mythique Harvest ; même si certaines compos comme Vacancy sont un brin plus uptempo. Bref, l’attente valait la peine. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Rock - Paru le 12 juin 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES22,49 €
CD19,49 €

Pop - Paru le 11 juin 2020 | Reprise

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 29 mai 2020 | Reprise

Hi-Res

Le label

Reprise dans le magazine