Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

A partir de :
CD8,99 €

Musiques du monde - Paru le 1 janvier 2014 | Nouvelle Donne Music

A partir de :
CD8,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 26 janvier 2010 | Nouvelle Donne Music

De l’opinion de ses fans, Kamnouze est l’un des écrivains les plus doués du hip-hop francophones. Certes, ce sont ses fans et leur opinion en est altérée, mais force est de reconnaître que l’écriture de Pavilla junior est aussi exigeante que créative. Si La Technique du Globule Noir et Entends Mes Images étaient des albums vraiment personnels, Sensations Suprêmes, lui, est un album de copains. Rares sont les morceaux sur lesquels l’artiste n’invite pas l’un ou l’une de ses collègues rappeurs à poser son flow sur ses rythmiques. S’ouvrant sur une reprise soul du titre fétiche de l’artiste, « J’accuse mes mots », l’album se déroule au fil des duos avec Jah Iro, Peeda, Daddy Mory, Valérie Degado ou Jango Jack, son complice du Factor X. « Comme eux », « Juste nous »... autant de titres particulièrement détonants dans un monde de hip-hop standardisé. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2015
A partir de :
CD8,99 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 16 mars 2009 | Nouvelle Donne Music

Comme son pseudo l’indique clairement, Kamelancien est un old timer, l'un de ces soldats du micro qui ont usé leurs cordes vocales lors de nuits sans fin, dans des studios mal chauffés ou des salles munies du même confort. Ancien partenaire privilégié de Rohff, il a partagé des morceaux avec Seyfu, IAM, Kery James, Alibi Montana et quelques autres. Auteur d’une paire de street CD et d’autant d’albums, ce deuxième frisson est en fait la réédition augmentée de son album de 2008, augmenté de cinq inédits et d’une quinzaine de clips et de teasers, qui ont permis, à travers internet, à l’artiste du 94 de mener carrière par le biais de la culture virtuelle. Aujourd’hui qu’il est solidement établi par ce marketing viral intelligemment (et professionnellement) mené, Kamelancien propose cet objet à la vente, plus complet, pour ses fans les plus consommateurs. L’homme est armé d’un flow technique, d’une voix évidemment faite pour le hardcore et de rimes affûtées. À cela il ajoute des titres calibrés pour les radios, qui finiront bien par se laisser faire, « T’étais où », avec son complice de Nouvelle Donne Jango Jack, à la production luxuriante, ou le déjà accepté par les grands réseaux « Quand ils vont partir » avec Zaho. Mais on peut bien sûr préférer les chansons moins diluées au R&B, comme l’abrasif « Y’a qu’la vérité qui blesse », résumé carré de son discours sur fond d’orgues d’église. Le Deuxième Frisson de la Vérité est une vitrine recommandable du rap indépendant français d’aujourd’hui : débrouillard, autonome, voire autarcique, mais globalement honnête. © ©Copyright Music Story Jean-Eric Perrin 2015