Les albums

10,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 2017 | Musicales Actes Sud

10,99 €

Classique - Paru le 18 novembre 2016 | Musicales Actes Sud

10,99 €

Classique - Paru le 23 septembre 2016 | Musicales Actes Sud

Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama - 5 Sterne Fono Forum Klassik
C’est autour du Concerto de chambre (« Kammerkonzert ») de 1970 qu’est construit cet album ; à moins que ce ne soit un enregistrement d’œuvres pour quintette à vents de Ligeti – les Six Bagatelles de 1953 puis les Dix pièces pour quintette à vent de 1968 – avec, au milieu, le Concerto de chambre. Quoi qu’il en soit ledit concerto, conçu pour flûte, clarinette, cor, trombone, clavecin (prenant aussi l’orgue Hammond), piano (prenant aussi le célesta) et quintette à cordes solo, est lui aussi un ouvrage de musique de chambre, quand bien même étendu à onze musiciens, dans lequel chacun tient un rôle soliste. On y retrouve le Ligeti par moments le plus lyrique, alternant avec l’expression la plus « mécanique », en particulier dans le troisième mouvement où chacun joue, mordicus, dans son rythme et son tempo personnel, comme autant d’horloges confinées dans un seul lieu mais tic-tacant obstinément chacune dans son coin. Quant aux deux cycles pour quintette à vents, ils présentent le compositeur dans sa veine intimiste, exploratoire, de vrais grands moments qui ont largement enrichi le répertoire pour quintette à vents contemporain. © SM/Qobuz
10,99 €

Classique - Paru le 9 septembre 2016 | Musicales Actes Sud

La musique anglaise du temps de Shakespeare, c’est avant tout William Byrd, ne serait-ce qu’en raison de l’incroyable quantité d’œuvres qui nous sont parvenues ; c’est donc ce digne musicien que met à l’honneur Jérôme Hantaï et son consort Spes Nostra, pour des pièces destinées au consort de violes. Parmi les autres représentants de l’époque, Hantaï a surtout choisi des compositeurs plus anciens, tels que Christopher Tye ou Osbert Parsley, Robert Parsons ou Thomas Preston, plus ou moins tous actifs une ou deux générations avant le divin barde de Stratford… on ne peut que demander, alors, pourquoi Thomas Tallis n’est pas représenté – si ce n’est qu’il n’a presque rien écrit pour consort de violes, en fait. Parmi les raretés, on découvre un singulier In Nomine d’un certain Pickford – pas de prénom, et on ignore absolument tout de ce personnage ; seul cet In Nomine nous est parvenu, dans un manuscrit de l’époque qui n’en dit pas plus. Par contre, la pièce ne manque pas d’éveiller la curiosité : chacun des cinq instruments se voit confier une ligne exclusivement écrite dans une seule valeur rythmique. Trois de ces valeurs sont tout à fait « normales » pour quiconque a fait quelques exercices de grand mélange lors de ses classes de contrepoint : une ligne en rondes, une en blanches, une en noires, pas de quoi fouetter un archet. Par contre, les deux dernières sont écrites respectivement en blanches pointées et en noires pointées, donc décalées de manière totalement bancale, inhabituelle et surtout très risquée en termes harmoniques, car les rencontres sont rien moins qu’explosives. Une sorte de série rythmique, en quelque sorte, mais datant des années 1585 ! © SM/Qobuz
10,99 €

Classique - Paru le 15 octobre 2015 | Musicales Actes Sud

La seconde symphonie de Sibelius, marquée par l’héritage romantique avec des excursions sur les rivages de l’atonalité. Ami de Mahler, fasciné par l'art de Wagner, Debussy et Bruckner, ébloui par les audaces de Schönberg ou Busoni, Johan Sibelius n'a pas 30 ans lorsqu'il se passionne pour les mythes finlandais, et notamment lesChants du Kalavela. De ce cycle, il tire l'inspiration des Légendes de Lemminkaïnen, composées entre 1893 et 1895. Six ans plus tard, il séjourneen Italie à l'invitation du baron Axel Capelan et médite à un poème symphonique autour du personnage de Don Juan. Mais sa philosophie d'écriture change au fil des mois et la partition se transforme bientôt en Symphonie nº2, laquelle voit le jour le 8 mars 1802 à Helsinki. Marquée par l'héritage romantique et fidèle au système tonal, la musique de Sibelius privilégie cependant la sobriété, parfois l'ascèse, et s'autorise volontiers des excursions aux rivages de l'atonalité. S'en dégage un univers unique aux couleurs limpides et froides, profondes et envoûtantes, insatiablement poétiques. Et c'est à ce "chant" aux reflets septentrionaux que donne vie l'ONBA sous la baguette boréale de Paul Daniel.
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 3 septembre 2015 | Musicales Actes Sud

Hi-Res
Cet album présente le travail de création du photographe Julien Taylor et du compositeur Arthur Lavandier, lauréats de la première édition du Prix Swiss Life à 4 mains. Créé en 2014, ce prix est une initiative artistique ambitieuse, développée par la Fondation Swiss Life, favorisant le dialogue entre deux arts : la musique et la photographie. Pour cette première édition, les artistes ont travaillé sur le thème « Chagall et la musique », en lien avec la grande exposition présentée au musée La Piscine de Roubaix et à la Philharmonie de Paris à l’automne 2015.Leurs créations photographique et musicale prennent la forme d’un spectacle illustrant la vie dans un shtetl, village juif d’Europe de l’Est qui fut une grande source d’inspiration de Marc Chagall. Rythmée par cinq tableaux, elles ont pour base narrative des récits issus de la littérature yiddish. Les deux lauréats associent leur art respectif afin de créer un théâtre astucieux où ces derniers s’accordent sur les principes de l’illusion et du surréalisme et s’interrogent sur la relation entre le réel et l’imaginaire.
10,99 €

Musique symphonique - Paru le 20 avril 2015 | Musicales Actes Sud

Distinctions Choc de Classica
10,99 €

Classique - Paru le 23 février 2015 | Musicales Actes Sud

10,99 €

Classique - Paru le 2 juin 2014 | Musicales Actes Sud

Paul Daniel met ici sa baguette au service de Richard Wagner pour célébrer le bicentenaire de la naissance du compositeur né le 22 mai 1813. Ce superbe opus expose la magie de l’art du maître allemand à travers la fabuleuse ouverture de Tannhaüser, la page emplie de lyrisme amoureux dans Tristan et Isolde, et l’émerveillement suscité par le Crépuscule des Dieux. L’enregistrement de Wagner est tout en subtils équilibres et ne se morfond jamais dans un pathos inutile. Le chef britannique de l’Opéra de Bordeaux emmène ses musiciens avec poésie dans un mélange de simplicité sobre emplie de clarté, auquel s’unie la voix généreuse de la soprano Heidi Melton dont le souffle et l’émotion servent avec intensité ces magnifiques pages de musique. Un disque envoûtant pour un bel hommage au Maître de Bayreuth ! ©TDB/QOBUZ
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 5 mai 2014 | Musicales Actes Sud

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Après un Oiseau de feu d'anthologie, François-Xavier Roth s'attaque maintenant au Sacre du Printemps et à Petrouchka achevant ainsi ses enregistrements de la trilogie prodigieuse du jeune Stravinsky qui a changé le cours de l'histoire de la musique. Reproduisant fidèlement l'instrumentarium de l'époque, François-Xavier Roth donne des versions colorées et explosives à souhait de ces deux ballets, mais sa scrupuleuse reconstitution sonore ne semble pas tenir compte des tempi de la danse, tels que Monteux et Ansermet, créateurs historiques de ces oeuvres, nous l'avaient enseigné. Les mouvements, vifs et virtuoses, pour lesquels il a opté sont ceux des standards d'aujourd'hui et on se demande bien comment Nijinsky ou Massine auraient pu calquer leur pas dessus. FH
10,99 €

Musique symphonique - Paru le 2 décembre 2013 | Musicales Actes Sud

Livret
10,99 €

Classique - Paru le 19 novembre 2013 | Musicales Actes Sud

Une révélation que cette cantate Velléda, œuvre de jeunesse que Paul Dukas composa pour le Prix de Rome 1888, mais jamais jouée dans sa version originale pour voix et orchestre. Une œuvre riche et dense qui laisse bien augurer du talent de Dukas, non reconnu à l'époque par le jury du fameux prix qui lui décerne seulement un second prix. Profondément vexé, Dukas quitte alors le Conservatoire pour voler de ses propres ailes. La Fondation Bru-Zane est ici dans son cœur de cible en exhumant cette partition, créée en 2011, à Venise. François-Xavier Roth dirige cet ouvrage avec la passion qu'on lui connaît. Le couplage est habilement choisi avec L'Apprenti sorcier (aux sonorités "d'époque" fruitées et puissantes) et l'ouverture de Polyeucte, deux chefs-d'œuvre qui encadrent cette intéressante découverte. FH
10,99 €

Classique - Paru le 7 octobre 2013 | Musicales Actes Sud

Distinctions Diapason d'or
10,99 €

Classique - Paru le 6 mai 2013 | Musicales Actes Sud

10,99 €

Musique symphonique - Paru le 25 mars 2013 | Musicales Actes Sud

Livret Distinctions 5 de Diapason