Catégories :

Les albums

HI-RES17,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 5 juin 2020 | Matador

Hi-Res
Composé de quelques vétérans de la scène post-punk new-yorkaise, le supergroupe Muzz réunit Paul Banks (leader du groupe Interpol), Matt Barrick (entendu chez The Walkmen ou Jonathan Fire*Eater) et Josh Kaufman (passé chez Bonny Light Horseman, The National et The War On Drugs). On ne sait pas ce qui les a poussés à choisir ce nom qui, malheureusement, risque de créer confusion avec un autre groupe, plutôt populaire, Muse. A part cette anecdote malheureuse, l’album est extrêmement plaisant, et on ne s’étonne pas qu’il ait séduit le prestigieux label Matador. On retrouve cette mélancolie si singulière qui traversait les mélopées électriques d’Interpol, mais ici, c’est la douceur qui prédomine, comme sur le très beau Bad Feeling ouvrant l’aventure, le majestueux Broken Tambourine ou l’aérien Chubby Checker. Au final, ce premier album est une ballade douce-amère terriblement addictive. © Yan Ceh/Qobuz
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 5 juin 2020 | Matador

HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 28 mai 2020 | Matador

Hi-Res
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 28 mai 2020 | Matador

HI-RES17,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 mai 2020 | Matador

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Music
Au début, Mike Hadreas alias Perfume Genius a été taxé de cousin/cousine d’Anohni/Antony Hegarty (Antony & The Johnsons). Mais au fil de ses albums, on a vite compris que l’univers de l’Américain était bien plus complexe que cette parenté balancée à la va-vite… En 2014, Too Bright (coproduit par Adrian Utley de Portishead) proposait un kaléidoscope avec séquence minimaliste électro sombre à la Suicide, grandiloquence luxuriante et ballade à la R.E.M.. Trois ans plus tard, No Shape renfermait aussi cet éclectisme très personnel, androgynie musicale façon Bowie 2.0. Avec Set My Heart on Fire Immediately, Perfume Genius dit avoir été influencé par son travail avec la chorégraphe Kate Wallich. Une réflexion dans laquelle son corps était en conflit avec la danse. « Au point que la danse a fait exploser cette séparation entre mon travail et le monde. » Des questionnements qui lui ont surtout fait repenser son écriture, désormais plus ancrée dans la réalité et le quotidien des vraies gens, et influencée par des artistes aussi divers que Townes Van Zandt, Enya et les Cocteau Twins ! Divers comme ce cinquième album qui alterne, sans prévenir, entre ballade quasi baroque et séquence noise. Sa voix aussi passe par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, du falsetto angélique au gémissement guttural. Violoncelle, glockenspiel, Wurlitzer, saxophone et harmonium étoffent la palette sonore d’un disque assez insaisissable mais très riche. © Max Dembo/Qobuz
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 mai 2020 | Matador

Au début, Mike Hadreas alias Perfume Genius a été taxé de cousin/cousine d’Anohni/Antony Hegarty (Antony & The Johnsons). Mais au fil de ses albums, on a vite compris que l’univers de l’Américain était bien plus complexe que cette parenté balancée à la va-vite… En 2014, Too Bright (coproduit par Adrian Utley de Portishead) proposait un kaléidoscope avec séquence minimaliste électro sombre à la Suicide, grandiloquence luxuriante et ballade à la R.E.M.. Trois ans plus tard, No Shape renfermait aussi cet éclectisme très personnel, androgynie musicale façon Bowie 2.0. Avec Set My Heart on Fire Immediately, Perfume Genius dit avoir été influencé par son travail avec la chorégraphe Kate Wallich. Une réflexion dans laquelle son corps était en conflit avec la danse. « Au point que la danse a fait exploser cette séparation entre mon travail et le monde. » Des questionnements qui lui ont surtout fait repenser son écriture, désormais plus ancrée dans la réalité et le quotidien des vraies gens, et influencée par des artistes aussi divers que Townes Van Zandt, Enya et les Cocteau Twins ! Divers comme ce cinquième album qui alterne, sans prévenir, entre ballade quasi baroque et séquence noise. Sa voix aussi passe par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, du falsetto angélique au gémissement guttural. Violoncelle, glockenspiel, Wurlitzer, saxophone et harmonium étoffent la palette sonore d’un disque assez insaisissable mais très riche. © Max Dembo/Qobuz
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 mai 2020 | Matador

Depuis sa formation en 2010, Car Seat Headrest a aligné une bonne dizaine d’albums. A l’origine, derrière ce vrai faux groupe se cachait surtout le jeune Will Toledo, né en 1992. Au fil des ans, des complices divers ont rejoint le petit génie de l’indie rock US pour l’aider à faire du Pavement avec la voix de Beck. Avec Making a Door Less Open, l’ambiance n’est plus totalement la même. Fini l’esthétique lo-fi pure et dure, place aux expériences commencées par Toledo et son pote Andrew Katz avec 1 Trait Danger, leur side-project électronique lancé en 2018. « Les chansons de l’album contiennent des éléments d’EDM, de hip-hop, de futurisme, de doo-wop, de soul et bien sûr de rock’n’roll. Mais derrière tout ça, ce sont aussi des chansons folk, car elles peuvent être jouées et chantées de différentes manières et concernent des sujets qui sont importants pour beaucoup de gens comme la colère contre la société, la maladie, la solitude et l'amour. » Car Seat Headrest a enregistré l’album deux fois. Une première avec les classiques guitare, basse, batterie. Une seconde en pilotant des synthés en MIDI. Le résultat laisse entrevoir cette approche bicéphale. Mais dans le fond comme dans la forme, la bande de Toledo déroute. Difficile en effet de trouver un fil conducteur à ces 11 titres disparates mais parfois assez catchy, voire carrément attachants. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 28 avril 2020 | Matador

Hi-Res
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 28 avril 2020 | Matador

CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 avril 2020 | Matador

CD3,24 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 avril 2020 | Matador

CD2,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 avril 2020 | Matador

HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 avril 2020 | Matador

Hi-Res
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 avril 2020 | Matador

HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 mars 2020 | Matador

Hi-Res
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 mars 2020 | Matador

CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 mars 2020 | Matador

CD2,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 mars 2020 | Matador

HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 12 mars 2020 | Matador

Hi-Res
CD1,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 12 mars 2020 | Matador

Le label

Matador dans le magazine