Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

Classique - Paru le 4 décembre 2020 | Klarthe

Livret Distinctions 4F de Télérama
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 19 février 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 26 mai 2017 | Klarthe

Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 23 septembre 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 1 décembre 2017 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible
Les œuvres présentées par le ténor Benjamin Alunni, avec au piano Marine Thoreau La Salle, s’échelonnent de 1914 pour les Deux mélodies hébraïques de Ravel jusqu’à 1936 pour les mélodies d’Elsa Barraine, Arthur Honegger et Darius Milhaud – ces trois œuvres en première discographique ! –, avec une petite incursion en 1993 pour Vita e mors de Nicolas Bacri (pour violoncelle solo, soit dit en passant) et 2009 pour Kaddish de Graciane Finzi. On y rencontre quelques superbes raretés comme les Cinq chansons juives de Manuel Rosenthal – un compositeur incroyablement négligé alors qu’il a écrit de nombreuses splendeurs. Le point commun dans cette sélection : une thématique empruntée au monde hébraïque, que les compositeurs eux-mêmes soient d’origine juive ou non n’y changeant rien. Chose singulière, tous les textes ne sont pas chantés en français alors que tous les compositeurs sont français : on entend aussi de l’araméen de l’hébreu (prononciation « à l’ashkénaze ») et du yiddish. Un singulier monde musical (et souvent liturgique) que voilà, qui souligne la conception que l’on avait pendant le premier tiers du XXe siècle de l’apport culturel judaïque. Le ténor Benjamin Alunni, qui a fait ses premières armes dans la sphère baroque de Rousset, Pichon et des Arts Florissants, se penche depuis quelques temps aussi sur le répertoire plus contemporain, du haut de sa voix transparente et légère, très à cheval sur la clarté de la prononciation. © SM/Qobuz

Tango - Paru le 5 mai 2017 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Musique symphonique - Paru le 27 mai 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 7 décembre 2018 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 31 mars 2017 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible
C’est pousser le bouchon un chouïa loin que d’appeler cette version du Chant de la Terre « Schönberg-Riehn » : en effet, si le maître dodécaphoniste avait l’intention, en vue d’exécution par sa Société des concerts privés en 1921, d’établir une version pour petit orchestre d’une quinzaine de musiciens (quintette à cordes, quintette à vents, trompette, clavier et percussion), son travail se borna à marquer quelques indications dans la partition d’orchestre de Mahler, et encore, seulement dans le premier mouvement ! L’écrasante majorité du travail est donc l’œuvre du musicologue Rainer Riehn (1941-2015 ; à ne pas confondre avec Wolfgang Rihm), certes en suivant les inflexions lancées par Schönberg… Cela dit, la partition de Mahler est conçue de telle manière – l’orchestre, énorme, est utilisé comme un immense réservoir de musiciens de chambre, qui ne jouent en grand tutti que très rarement – qu’il n’est pas très compliqué d’établir une version pour quinze musiciens qui reste extraordinairement fidèle non seulement à l’esprit, mais aussi à la sonorité d’origine. Cet enregistrement, signé de l’Orchestre Victor-Hugo de Franche-Comté, offre un nouvel éclairage, plus transparent, de l’œuvre. © SM/Qobuz

Duos - Paru le 2 février 2018 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 6 octobre 2017 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Duos - Paru le 11 mai 2018 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 14 septembre 2018 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 2 décembre 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 15 avril 2016 | Klarthe

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Téléchargement indisponible
« [...] Damien Ventula et Nicolas Bringuier nous proposent une quasi intégrale, puisqu’ils n’ont oublié que le seul Papillon, pièce virtuose que Fauré n’aimait guère. [...] Cette pratique de la musique collective se manifeste dans l’équilibre du duo qu’il forme avec Damien Ventula, capable de concilier l’exigence de bien timbrer le son et de l’alléger. Cette double qualité est particulièrement précieuse dans les passages les plus cantabile comme la "Sicilienne" de Pelléas et Mélisande, le (trop?) célèbre Après un rêve, l’Élégie ou, surtout, le sublime "Andante" de la Sonate n° 2, l’une des plus belles pages de Fauré. Damien Ventula sait dessiner des sons à la pointe sèche et mettre en évidence la complexité rythmique. Nicolas Bringuier, de son côté, possède un style varié volontiers chatoyant [...] Cette nouvelle version se situe donc au plus haut niveau de la discographie.» (Classica, mai 2016 / Jacques Bonnaure)

Classique - Paru le 25 novembre 2016 | Klarthe

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Téléchargement indisponible
[...] « Maya Villanueva est idéale ici par le ton, mais aussi l'atmosphère qu'elle sait créer dans chaque mélodie, d'un timbre aérien et clair, ici désincarné, et l'instant d'après, voluptueusement charnu. Le piano brillant, cristallin, mais aussi mélancolique, de Romain David sert parfaitement ces ambiances variées voguant de la sud-américanité vive à l'impressionnisme des Las horas, et le violoncelle, si cher à Ginastera, est pour moitié du CD un soubassement aussi solide que séduisant.» (Classica, février 2017 / Pierre Flinois)

Classique - Paru le 27 octobre 2017 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 5 février 2016 | Klarthe

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Téléchargement indisponible
« Guillaume Martigné est le nouveau jeune interprète des attractives trois Suites pour violoncelle de Britten, après tant d'autres de sa génération. La grande souplesse de son jeu et la beauté sonore de l'instrument capté avec précision et profondeur constituent ses principaux atouts et lui permettent de figurer en bonne place dans une discographie pléthorique et inégale.» (Classica, septembre 2016)

Classique - Paru le 1 novembre 2019 | Klarthe

Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 12 novembre 2015 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible
Le jeune accordéoniste Vincent Lhermet interprète un Rameau du XXIème siècle. Cet enregistrement en hommage à Jean-Philippe Rameau est le fruit d’un projet original créé le 15 octobre 2014 à l’Opéra de Lille dans le cadre du 250ème anniversaire de la mort du compositeur, et proposé au jeune Vincent Lhermet, étonnant accordéoniste français. Ce projet, issu d’une commande, vise à mettre en miroir des oeuvres de Rameau et la création contemporaine, pour souligner l’universalité d’une musique qui nourrit toujours notre époque.Danses traditionnelles ou pièces de caractère trouvent ici un souffle nouveau, authentique, sans passer par la transcription. Par ailleurs, les compositeurs Tomas Bordalejo, Philippe Hersant, Martin Iddon, Florent Motsch et Mikel Urquiza ont contribué, avec cinq oeuvres originales, à enrichir le répertoire de l’accordéon de Vincent Lhermet.