Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

Classique - Paru le 18 mai 2015 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 1 octobre 2015 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible
Il en faut, des inspirations, pour jouer des instruments à vent ! C’est précisément le cas du hautboïste Frédéric Tardy et du bassoniste Julien Hardy, qui ont joint leurs souffles pour fonder l’ensemble Inspirations, auquel se joignent ici les doigts du pianiste Simon Zaoui et le souffle du clarinettiste Nicolas Baldeyrou pour égrener quelques-uns des chefs-d’œuvre du répertoire de la première moitié du XXe siècle français. Poulenc et Françaix, naturellement, qui ont tous deux consacré des ouvrages à la formation hautbois-basson-piano, mais aussi le Duo pour hautbois et basson (sans piano donc) de Jolivet, un bien bel ouvrage, plus léger que ce que l’on attend généralement de ce compositeur ; sans oublier le quatuor pour hautbois, clarinette, basson et piano de Florent Schmitt, un délicieux moment d’esprit et d’invention que l’on aimerait entendre plus souvent sur scène. Les compères terminent leur enregistrement avec un Trio de Robert Planel (1908 – 1994), bien oublié de nos jours malgré son glorieux Prix de Rome cuvée 1933. Sic transit gloria mundi… © SM/Qobuz

Classique - Paru le 15 octobre 2015 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 29 octobre 2015 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 12 novembre 2015 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible
Le jeune accordéoniste Vincent Lhermet interprète un Rameau du XXIème siècle. Cet enregistrement en hommage à Jean-Philippe Rameau est le fruit d’un projet original créé le 15 octobre 2014 à l’Opéra de Lille dans le cadre du 250ème anniversaire de la mort du compositeur, et proposé au jeune Vincent Lhermet, étonnant accordéoniste français. Ce projet, issu d’une commande, vise à mettre en miroir des oeuvres de Rameau et la création contemporaine, pour souligner l’universalité d’une musique qui nourrit toujours notre époque.Danses traditionnelles ou pièces de caractère trouvent ici un souffle nouveau, authentique, sans passer par la transcription. Par ailleurs, les compositeurs Tomas Bordalejo, Philippe Hersant, Martin Iddon, Florent Motsch et Mikel Urquiza ont contribué, avec cinq oeuvres originales, à enrichir le répertoire de l’accordéon de Vincent Lhermet.

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Klarthe

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 5 février 2016 | Klarthe

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Téléchargement indisponible
« Guillaume Martigné est le nouveau jeune interprète des attractives trois Suites pour violoncelle de Britten, après tant d'autres de sa génération. La grande souplesse de son jeu et la beauté sonore de l'instrument capté avec précision et profondeur constituent ses principaux atouts et lui permettent de figurer en bonne place dans une discographie pléthorique et inégale.» (Classica, septembre 2016)

Classique - Paru le 19 février 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 15 avril 2016 | Klarthe

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Téléchargement indisponible
« [...] Damien Ventula et Nicolas Bringuier nous proposent une quasi intégrale, puisqu’ils n’ont oublié que le seul Papillon, pièce virtuose que Fauré n’aimait guère. [...] Cette pratique de la musique collective se manifeste dans l’équilibre du duo qu’il forme avec Damien Ventula, capable de concilier l’exigence de bien timbrer le son et de l’alléger. Cette double qualité est particulièrement précieuse dans les passages les plus cantabile comme la "Sicilienne" de Pelléas et Mélisande, le (trop?) célèbre Après un rêve, l’Élégie ou, surtout, le sublime "Andante" de la Sonate n° 2, l’une des plus belles pages de Fauré. Damien Ventula sait dessiner des sons à la pointe sèche et mettre en évidence la complexité rythmique. Nicolas Bringuier, de son côté, possède un style varié volontiers chatoyant [...] Cette nouvelle version se situe donc au plus haut niveau de la discographie.» (Classica, mai 2016 / Jacques Bonnaure)

Musique symphonique - Paru le 29 avril 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Musique symphonique - Paru le 29 avril 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible
« De tous les compositeurs français «néo» [...], Nicolas Bacri n’est pas le moins doué, ni le moins savant, ni le moins sincère. Dédié à François Leleux, un des meilleurs hautboïstes au monde, son cycle des Quatre Saisons oppose en quatre brefs concertos le hautbois et un instrument différent à l’orchestre à cordes. [...] L’énergie interrogative et la gravité réflexive propres aux meilleures partitions de Bacri semblent avoir fait place à un propos aimable [...] Lorsque Bacri propose une palette moins superficielle, plus riche et plus exigeante, il intéresse et parfois captive. Comme dans L’Eté [...] plus dense et anguleux, et plus encore dans L’Automne [...] le plus inspiré du cycle, où la qualité de l’écriture reprend ses droits, défendue par des solistes (hautbois et violoncelle) de haut vol.» (Diapason, juin 2016 / Patrick Szersnovicz)

Musique symphonique - Paru le 27 mai 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 23 septembre 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 21 octobre 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 25 novembre 2016 | Klarthe

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Téléchargement indisponible
[...] « Maya Villanueva est idéale ici par le ton, mais aussi l'atmosphère qu'elle sait créer dans chaque mélodie, d'un timbre aérien et clair, ici désincarné, et l'instant d'après, voluptueusement charnu. Le piano brillant, cristallin, mais aussi mélancolique, de Romain David sert parfaitement ces ambiances variées voguant de la sud-américanité vive à l'impressionnisme des Las horas, et le violoncelle, si cher à Ginastera, est pour moitié du CD un soubassement aussi solide que séduisant.» (Classica, février 2017 / Pierre Flinois)

Classique - Paru le 2 décembre 2016 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible

Classique - Paru le 31 mars 2017 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible
C’est pousser le bouchon un chouïa loin que d’appeler cette version du Chant de la Terre « Schönberg-Riehn » : en effet, si le maître dodécaphoniste avait l’intention, en vue d’exécution par sa Société des concerts privés en 1921, d’établir une version pour petit orchestre d’une quinzaine de musiciens (quintette à cordes, quintette à vents, trompette, clavier et percussion), son travail se borna à marquer quelques indications dans la partition d’orchestre de Mahler, et encore, seulement dans le premier mouvement ! L’écrasante majorité du travail est donc l’œuvre du musicologue Rainer Riehn (1941-2015 ; à ne pas confondre avec Wolfgang Rihm), certes en suivant les inflexions lancées par Schönberg… Cela dit, la partition de Mahler est conçue de telle manière – l’orchestre, énorme, est utilisé comme un immense réservoir de musiciens de chambre, qui ne jouent en grand tutti que très rarement – qu’il n’est pas très compliqué d’établir une version pour quinze musiciens qui reste extraordinairement fidèle non seulement à l’esprit, mais aussi à la sonorité d’origine. Cet enregistrement, signé de l’Orchestre Victor-Hugo de Franche-Comté, offre un nouvel éclairage, plus transparent, de l’œuvre. © SM/Qobuz

Classique - Paru le 14 avril 2017 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible
La hautboïste française Hélène Devilleneuve, célèbre dans le monde entier comme soliste mais aussi Premier hautbois solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France dès 1995, a choisi quelques œuvres du répertoire français dont une belle proportion sort de l’habituel. Car si l’on donne assez souvent la Sonate de Poulenc, parfois celle de Dutilleux, on n’entend strictement jamais celles d’Eugène Bozza, de Pierre Sancan et encore moins – ce qui n’est pas peu dire – le Trio pour hautbois, clarinette et piano d’Edouard Destenay. Bozza, pourtant, fut couronné d’un Premier Grand Prix de Rome, et son style accepte avec bonheur toutes les influences de son temps, de Stravinski à Milhaud en passant par le jazz ainsi que, bien plus loin, la rigueur polyphonique de Bach ; Pierre Sancan, il est vrai plus connu comme grand pianiste et pédagogue, nous livre ici une délicieuse Sonate, avec des touches à la Debussy et quelques incursions modernistes peut-être facétieuses. Quant à Edouard Destenay (1850-1924), on ne sait pas grand’chose de sa vie de musicien, d’autant qu’il fit surtout carrière dans les plus hauts rangs de l’Armée française. Hélène Devilleneuve est accompagnée au piano par Rikako Murata, lauréate du Concours Maria Canals de Barcelone. © SM/Qobuz

Classique - Paru le 21 avril 2017 | Klarthe

Livret
Téléchargement indisponible