Catégories :

Les albums

CD34,97 €

Classique - Paru le 8 décembre 2017 | Claves Records

Livret
HI-RES13,41 €
CD8,91 €

Concertos pour violoncelle - Paru le 16 mars 2018 | Claves Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama
La violoncelliste française Astrig Siranossian, diplômée du CNSM de Lyon puis de la prestigieuse Hochschule de Bale, a ensuite remporté le Premier Prix et les prix spéciaux du concours Krzysztof Penderecki : on ne s’étonnera donc pas que pour ce premier album en soliste, elle ait choisi un programme couplant le Second Concerto du même Penderecki, écrit en 1982 et dédié à Rostropovitch, avec le Concerto de Khatchaturian – musicien arménien, et il n’aura échappé à personne que le nom de Siranossian est lui-même d’origine arménienne. La jeune soliste est déjà fort recherchée, elle est notamment l’invitée la saison prochaine de Daniel Barenboim à la nouvelle salle Pierre Boulez à Berlin sous la direction de Zubin Mehta, Simon Rattle et Antonio Pappano. Elle compte parmi ses partenaires musicaux Yo-Yo Ma, Daniel Barenboim, Sol Gabetta, Bertrand Chamayou ou encore Daniel Ottensamer, et se produit déjà sur les plus grandes scènes telles que la Philharmonie de Paris, le Musikverein de Vienne, la Salle Flagey à Bruxelles, le Teatro Cólon de Buenos Aires, le Kennedy Center Washington… Précisons également que depuis 2015, elle est artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Voilà donc une musicienne très prometteuses et dont la carrière mérite d’être suivie de près. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 8 avril 2016 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 31 janvier 2019 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 24 novembre 2017 | Claves Records

Hi-Res Livret
Dans le sillage de la Réforme née au XVIe siècle, Genève devint rapidement un centre intellectuel et religieux avec lequel il fallait compter. En attirant une considérable communauté de nobles étrangers, la ville ne passa jamais à côté des tendances artistiques européennes de tous horizons. Dès le milieu du XVIIe siècle, les grands amateurs genevois et les musiciens étrangers de passage se rassemblaient dans des « concerts de musique », et c’est au cours de l’un d’eux qu’il fut décidé, en 1717, de fonder une société de concerts qui disposerait d’une salle mise à disposition par l’Hôtel de Ville. Dès lors, Genève pouvait compter sur la présence d’un orchestre quasiment permanent, indispensable pour jouer la musique contemporaine. Loin de se limiter à l’aristocratie, la pratique musicale se répandit parmi les classes moyennes et les artisans de haut vol, offrant par truchement du travail à tout une nuée de maîtres de musique, de facteurs d’instruments et même d’éditeurs et graveurs de musique. La situation géographique de Genève, et sa prospérité bien connue, attirèrent bien des musiciens internationaux de renom qui venaient se produire et enseigner, offrant ainsi un large éventail d’influences, qui n’avaient rien à envier aux grands courants artistiques européens. Gaspard Fritz (1716-1783) est sans conteste le plus célèbre des musiciens genevois de son temps. Entre 1742 et 1772 il publia, à Genève, Paris et Londres, cinq volumes de sonates et symphonies qui, avec le soutien de Locatelli et Haendel, lui valurent une renommée internationale. Nicolas Scherrer (1747-1821) venait d’une famille de musiciens particulièrement active dans la vie artistique genevoise au XVIIIe siècle : son père n’était autre que le fameux facteur d’orgues Samson Scherer, son frère Jean-Jacques compositeur et organiste, sa sœur Suzanne éditrice musicale. Friedrich Schwindl (1737-1786), bien que sans doute né à Amsterdam, vécut à Genève entre 1773 et 1778, où il se fit connaître comme maître de musique, compositeur et interprète. Il s’est surtout taillé un nom avec ses symphonies, dont plusieurs eurent les honneurs des Concerts spirituels de Paris. Ces œuvres font preuve d’un grand raffinement, embrassant les esthétiques de la fin du baroque et du début du classicisme. © SM/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 18 octobre 2019 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 18 octobre 2019 | Claves Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 20 septembre 2019 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 7 juin 2019 | Claves Records

Hi-Res Livret
HI-RES8,94 €
CD5,94 €

Musique concertante - Paru le 5 avril 2019 | Claves Records

Hi-Res Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2012 | Claves Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Marcello Viotti aurait eu 60 ans en cet été 2014. Mais son destin a soudainement basculé le 16 février 2005, alors qu'il dirigeait une répétition de Manon de Jules Massenet, à l'Opéra de Munich. Une attaque cérébrale eut raison de lui, alors qu'il était l'heureux directeur musical de la Fenice de Venise avec de nombreux projets dans sa tête. Si l'opéra était sa vocation (Viotti était italien d'origine et descendant du célèbre violoniste-compositeur), il était avant tout un passionné de musique française et, spécialement de la musique de Francis Poulenc qu'il vénérait particulièrement. Parmi ses partitions préférées il y avait, bien sûr, Dialogues des Carmélites, mais encore Les Animaux modèles et Les Biches, deux ballets qu'il dirige ici avec fougue et enthousiasme, réussissant à faire passer l'esprit de Paris sur les musiciens de Baden-Baden habitués à une toute autre musique. Un régal ! FH
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 10 mai 2019 | Claves Records

Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 26 janvier 2018 | Claves Records

Hi-Res Livret
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 1996 | Claves Records

Distinctions 5 de Diapason
CD9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 1 janvier 1998 | Claves Records

CD9,99 €

Classique - Paru le 15 décembre 2017 | Claves Records

Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 14 octobre 2016 | Claves Records

Hi-Res Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1993 | Claves Records

CD5,94 €

Musique concertante - Paru le 1 février 2008 | Claves Records

Distinctions Diapason découverte
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1998 | Claves Records

Hartmann : Sérénade, op. 43 - Berger : Sérénade, op. 102 - Strauss : Suite pour 13 instruments à vent / Orchestre de chambre suisse - Christian Siegmann, direction

Le label

Claves Records dans le magazine
  • Harp attacks !
    Harp attacks ! 170 ans de harpe concertante superbement servies par la jeune Anaïs Gaudemard...