Catégories :

Les albums

HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 24 novembre 2017 | Claves Records

Hi-Res Livret
Dans le sillage de la Réforme née au XVIe siècle, Genève devint rapidement un centre intellectuel et religieux avec lequel il fallait compter. En attirant une considérable communauté de nobles étrangers, la ville ne passa jamais à côté des tendances artistiques européennes de tous horizons. Dès le milieu du XVIIe siècle, les grands amateurs genevois et les musiciens étrangers de passage se rassemblaient dans des « concerts de musique », et c’est au cours de l’un d’eux qu’il fut décidé, en 1717, de fonder une société de concerts qui disposerait d’une salle mise à disposition par l’Hôtel de Ville. Dès lors, Genève pouvait compter sur la présence d’un orchestre quasiment permanent, indispensable pour jouer la musique contemporaine. Loin de se limiter à l’aristocratie, la pratique musicale se répandit parmi les classes moyennes et les artisans de haut vol, offrant par truchement du travail à tout une nuée de maîtres de musique, de facteurs d’instruments et même d’éditeurs et graveurs de musique. La situation géographique de Genève, et sa prospérité bien connue, attirèrent bien des musiciens internationaux de renom qui venaient se produire et enseigner, offrant ainsi un large éventail d’influences, qui n’avaient rien à envier aux grands courants artistiques européens. Gaspard Fritz (1716-1783) est sans conteste le plus célèbre des musiciens genevois de son temps. Entre 1742 et 1772 il publia, à Genève, Paris et Londres, cinq volumes de sonates et symphonies qui, avec le soutien de Locatelli et Haendel, lui valurent une renommée internationale. Nicolas Scherrer (1747-1821) venait d’une famille de musiciens particulièrement active dans la vie artistique genevoise au XVIIIe siècle : son père n’était autre que le fameux facteur d’orgues Samson Scherer, son frère Jean-Jacques compositeur et organiste, sa sœur Suzanne éditrice musicale. Friedrich Schwindl (1737-1786), bien que sans doute né à Amsterdam, vécut à Genève entre 1773 et 1778, où il se fit connaître comme maître de musique, compositeur et interprète. Il s’est surtout taillé un nom avec ses symphonies, dont plusieurs eurent les honneurs des Concerts spirituels de Paris. Ces œuvres font preuve d’un grand raffinement, embrassant les esthétiques de la fin du baroque et du début du classicisme. © SM/Qobuz
CD14,99 €

Jazz - Paru le 9 décembre 2013 | Claves Records

Le label

Claves Records dans le magazine
  • Harp attacks !
    Harp attacks ! 170 ans de harpe concertante superbement servies par la jeune Anaïs Gaudemard...