Les albums

8,09 €

Classique - À paraître le 27 juillet 2018 | Brilliant Classics

Livret
8,09 €

Classique - À paraître le 27 juillet 2018 | Brilliant Classics

Livret
10,79 €
8,09 €

Classique - À paraître le 27 juillet 2018 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret
Il est de ces compositeurs qui échappent à toute classification ; souvent, ils sont à égale distance de deux grandes révolutions, tout en n’appartenant à aucune. Ces personnages se voient alors affublés d’un qualificatif précédé de « néo-», le tour est joué, on les range et on les oublie. Ce fut hélas le cas de Ermanno Wolf-Ferrari qui, de surcroît, eut le culot de ne pas même appartenir à un seul et même pays, puisque ses allégeances se partagent entre l’Italie – Venise, plus particulièrement – et l’Allemagne – ou plutôt la Bavière, ce qui n’est pas la même chose. Sa carrière se déroula dans l’un et l’autre pays, avec quelques temps en Suisse pour échapper aux tourments des guerres ; la majeure partie de sa production se situe dans le domaine lyrique, mais il se pencha quelque peu sur la musique de chambre au début et à la toute fin de sa vie. Les deux Trios datent de 1896, l’époque de ses études et de ses premières armes à Munich auprès de Rheinberger, en droite ligne donc de Mendelssohn. Cela dit, on n’entend pas ici du néo-Mendelssohn, et si Brahms n’est pas toujours très loin, le langage mélodique reste singulièrement belcantiste. Le Deuxième Trio, plus particulièrement, ne manque pas d’étonnantes saillies harmoniques et d’une invention qu’un Debussy, à cette même époque, n’aurait pas reniée, mais aussi d’autres traits sans doute observés chez le premier Strauss, celui des grands poèmes symphoniques. Aux manettes, le Trio Archè, fondé à Turin en 2001, et dont le nom n’a rien à voir avec l’archet : il fait référence, en réalité, au mot grec ancien αρχη, l’origine, le principe générateur. Un de ses objectifs principaux est de faire revivre des œuvres originales, génératrices, du répertoire italien, Bossi, Busoni, Casella, Martucci et bien sûr Wolf-Ferrari. © SM/Qobuz
8,09 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Brilliant Classics

10,79 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Brilliant Classics

10,79 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Brilliant Classics

10,79 €
8,09 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret
10,79 €
8,09 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret
10,79 €
8,09 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret
S’il fallait citer le pont entre Beethoven et Schubert, ce serais bien sûr Dussek ; hélas, son manque d’attache nationale – Beethoven, Mozart, Haydn, Schubert, Brahms, tous avaient leur ville d’élection – l’a éloigné des pôles de décision. D’abord la Lituanie, puis Saint-Pétersbourg où il évite de justesse la déportation en Sibérie, puis Paris où il esquive de justesse la Révolution en se réfugiant à Londres, qu’il doit quitter précipitamment pour éviter la prison en s’enfuyant à Hambourg… Ensuite, ce sera Prague et finalement Paris où il s’éteint à l’âge de seulement cinquante-deux ans. Pour ce troisième volume de l’intégrale de ses sonates, Alexei Lubimov – sur un fortepiano Longman-Clementi de 1799 – a choisi deux monuments de la maturité : la 18e Sonate « L’Adieu » de 1800, et l’épatante 28e Sonate « L’Invocation » de 1812. Ces ouvrages nous y montrent un Dussek autant ancré dans le passé, avec la rigueur polyphonique empruntée à Bach et l’élégance d’écriture de Mozart et Haydn, que dans le présent avec la puissance de Beethoven, et dans le futur avec d’impressionnantes hardiesses harmoniques et surtout pianistiques. Ses années auprès du facteur Broadwood à Londres, à qui il souffla bien des innovations, n’y sont pas pour rien. Alexei Lubimov étudia avec rien moins qu’Heinrich Neuhaus – la grande école russe de piano – puis au début de sa carrière se spécialisa dans l’hyper-avant-garde de Boulez, Cage et Stockhausen, avant de se tourner vers les instruments d’époque, qu’il fut le premier à imposer au très conservateur Conservatoire de Moscou. À partir des années 1980 il sut intéresser toute la sphère musicale soviétique au fortepiano, avant de développer sa carrière sur la planète entière. © SM/Qobuz
10,79 €
8,09 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret
8,09 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Brilliant Classics

Livret
8,09 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Brilliant Classics

Livret
10,79 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Brilliant Classics

8,09 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Brilliant Classics

Andrei Kolokolov & Nikolai Kvitko, trompettes - Mikhail Spivak, violon - Nazar Djourine, violoncelle - Andrei Skorobogatko, hautbois - Mikhail Puryenski, clarinette - Orchestre Symphonique de Russie - Mark Gorenstein, direction
8,09 €

Classique - Paru le 15 mars 2017 | Brilliant Classics

4,04 €

Classique - Paru le 15 juin 2018 | Brilliant Classics

4,04 €

Opéra - Paru le 1 mai 2010 | Brilliant Classics

Nikolaï Kurpe (Ikharev), Piotr Glouboki (Gavryushka), Viacheslav Pochapski(Alexei), Alexander Artchipov (Krugel)... - Orchestre du Théâtre du Bolshoi - Andreï Chistiakov, direction
8,09 €

Classique - Paru le 15 juin 2018 | Brilliant Classics

Orchestre et Chœur de l'Etat de Russie - Andreï Chistjakov, direction
13,49 €

Opéra - Paru le 15 juin 2018 | Brilliant Classics

Opéra en 3 actes / Nikolaï Vassiliev (Don Juan), Vyacheslav Pochapsky (Leporello), Tatiana Erastova (Laura), Marina Lapina (Donna Anna)... - Orchestre du Théâtre du Bolshoi - Andreï Chistiakov, direction
8,09 €

Opéra - Paru le 15 juin 2018 | Brilliant Classics

Ekaterina Kudriavchenko (Marfa) - Arkady Mishenkin (Ivan Likov) - Vladislav Verestnikov (Grigory Gryaznoy) - Nina Terentieva (Lyubasha)... / Sveshnikov Russian Academic Choir - Bolshoi Theatre Orchestra - Andrey Chistiakov, direction