Les albums

9,99 €
6,99 €

R&B - Paru le 13 avril 2018 | Blue Note Records

Hi-Res
14,99 €

Jazz - Paru le 7 octobre 1999 | Blue Note Records

14,99 €

Jazz - Paru le 10 février 1998 | Blue Note Records

14,99 €

Jazz - Paru le 11 décembre 2008 | Blue Note Records

21,49 €
14,99 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 26 janvier 2018 | Blue Note Records

Hi-Res
Des musiciens de studio, des bêtes de tournée ou juste « des mecs qu’ont été négligés mais qui sont des tueurs ! » pour reprendre les mots de leur leader, Chris Dave. Voilà qui sont les Drumhedz. Histoire de donner une idée, Chris Dave a été batteur d’Adele et de Justin Bieber, de Dolly Parton et de D'Angelo, de Sonny Rollins et d’A Tribe Called Quest. Juste six noms piochés au hasard pour montrer l’étendue du CV du bonhomme… Mais cette fois, le gang sort de l’ombre pour encaisser de plein fouet et en pleine face la lumière. Leur album est avant tout un no man’s land où la notion de genre n’a plus cours. Où des éléments de funk, de soul, de gospel, de hip-hop et de jazz se mélangent jusqu’à devenir indistincts et former une masse solide de groove bien plus appétissante qu'une indigeste jam-session. Parmi la cinquantaine de musiciens qui constituent ces Drumhedz, on croise entre autre Pino Palladino (basse), Isaiah Sharkey (guitare), Cleo "Pookie" Sample (claviers), Sir Darryl Farris (chant), Keyon Harrold (sax), mais aussi James Poyser (The Roots), Stokley Williams (Mint Condition) et Shafiq Husayn (Sa-Ra), sans oublier Anderson .Paak, Bilal, DJ Jazzy Jeff ou encore Phonte Coleman. Et le résultat – groovy à souhait – est à l’image de cette fusion de noms : une fusion de sons rythmiquement costauds où personne ne cherche à tirer la couverture à lui. Du groove à l’état pur. © MD/Qobuz
10,99 €

Jazz - Paru le 8 octobre 1968 | Blue Note Records

12,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1965 | Blue Note Records

12,49 €

Jazz - Paru le 17 août 1968 | Blue Note Records

12,49 €

Jazz - Paru le 27 septembre 1962 | Blue Note Records

14,99 €

Jazz - Paru le 4 mai 1963 | Blue Note Records

9,99 €

Jazz - Paru le 28 mars 1967 | Blue Note Records

10,99 €

Jazz - Paru le 17 décembre 1959 | Blue Note Records

10,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 février 1959 | Blue Note Records

14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1998 | Blue Note Records

21,49 €
14,99 €

Jazz - Paru le 10 novembre 2017 | Blue Note Records

Hi-Res Distinctions Indispensable JAZZ NEWS
Batteur totalement unique en son genre, musicien d’un raffinement incommensurable et compositeur virtuose, Brian Blade ne sait plus où mettre les superlatifs. Et l’écouter comme le voir piloter sa batterie avec ses doigts de fée est une expérience unique. Guère surprenant que de Joshua Redman à Brad Mehldau en passant par Kenny Garrett, Norah Jones, Daniel Lanois, Joni Mitchell, Wayne Shorter, Bob Dylan, Steve Earle ou Emmylou Harris, on se soit offert ses services… Mais depuis la fin des années 90, Blade revient régulièrement à une source bien à lui : le Fellowship Band. Aux côtés du pianiste Jon Cowherd, du contrebassiste Chris Thomas et des cuivres de Myron Walden et Melvin Butler, il conçoit un jazz totalement autre. Une musique enracinée dans le gospel, le blues et le folk qui s’applique avant tout à raconter des histoires. Le cinquième album de Brian Blade & The Fellowship Band fait ainsi défiler des mélodies on ne peut plus évocatrices. En à peine plus d’une demie heure, Body & Shadow fait se croiser des corps et des ombres au son d’un jazz hautement poétique. Le guitariste Dave Devine est invité à colorier quelques séquences pendant que Blade et sa bande s’appliquent à flouter les frontières entre les genres. L’envoûtement est total. © MZ/Qobuz
14,99 €

Jazz - Paru le 10 novembre 2017 | Blue Note Records

Batteur totalement unique en son genre, musicien d’un raffinement incommensurable et compositeur virtuose, Brian Blade ne sait plus où mettre les superlatifs. Et l’écouter comme le voir piloter sa batterie avec ses doigts de fée est une expérience unique. Guère surprenant que de Joshua Redman à Brad Mehldau en passant par Kenny Garrett, Norah Jones, Daniel Lanois, Joni Mitchell, Wayne Shorter, Bob Dylan, Steve Earle ou Emmylou Harris, on se soit offert ses services… Mais depuis la fin des années 90, Blade revient régulièrement à une source bien à lui : le Fellowship Band. Aux côtés du pianiste Jon Cowherd, du contrebassiste Chris Thomas et des cuivres de Myron Walden et Melvin Butler, il conçoit un jazz totalement autre. Une musique enracinée dans le gospel, le blues et le folk qui s’applique avant tout à raconter des histoires. Le cinquième album de Brian Blade & The Fellowship Band fait ainsi défiler des mélodies on ne peut plus évocatrices. En à peine plus d’une demie heure, Body & Shadow fait se croiser des corps et des ombres au son d’un jazz hautement poétique. Le guitariste Dave Devine est invité à colorier quelques séquences pendant que Blade et sa bande s’appliquent à flouter les frontières entre les genres. L’envoûtement est total. © MZ/Qobuz
10,99 €

Jazz - Paru le 27 février 1998 | Blue Note Records

10,99 €

Jazz - Paru le 1 juillet 1997 | Blue Note Records

17,99 €

Funk - Paru le 15 juin 1972 | Blue Note Records

9,99 €

Jazz - Paru le 27 octobre 1967 | Blue Note Records

Le label

Blue Note Records dans le magazine