Les albums

9,99 €

Folk - Paru le 15 février 2019 | Axster Bingham Records

Depuis 2007 et son album Mescalito, Ryan Bingham est un attachant troubadour de l’americana. Un songwriter mêlant les influences de Steve Earle, du rock sudiste, des cow-boys du mouvement Outlaw, sans oublier, en vrac, Bob Dylan, John Hiatt, les Stones et Jerry Jeff Walker… En 2009, en décrochant un Oscar et un Golden Globe pour The Weary Kind, sa chanson pour le film Crazy Heart avec Jeff Bridges, il attirait quelques projecteurs sur sa belle gueule de cow-boy hype du Nouveau-Mexique mais n’abusait pas de ces statuettes pour viser le très grand public et couper sa néo-country à la flotte ou au lait. Pas le genre du bonhomme… Puis la mouise a assombri le décor. L’alcool a eu raison de sa mère et son père s’est suicidé. Avec l’aide de sa dulcinée et de ses fans hardcore, Bingham a refait progressivement surface, donnant de ses nouvelles régulièrement. Celles d’American Love Song sont plutôt excellentes. Un sixième album studio pour lequel il reste droit dans ses boots. Coproduit par le grand Charlie Sexton, guitariste de Dylan les jours pairs, rocker invétéré made in Austin les jours impairs, American Love Song possède la chaleur d’un disque de country très rock des 70's sans jamais sonner rétro. Quelques effluves blues ou soul viennent envelopper une production efficace et assez classique qui fait la part belle aux guitares. Dans les ballades comme dans les chansons uptempo, Bingham parle avec sincérité de lui, de ceux qui zonent sur la bande d’arrêt d’urgence et esquisse à l’arrivée un beau portrait éclectique de l’Amérique contemporaine de plus d’une heure. Aussi classe que sa pochette. © Marc Zisman/Qobuz
0,99 €

Country - Paru le 1 février 2019 | Axster Bingham Records

0,99 €

Country - Paru le 9 janvier 2019 | Axster Bingham Records

0,99 €

Country - Paru le 30 novembre 2018 | Axster Bingham Records