Catégories :

Les albums

HI-RES20,99 €
CD16,79 €

Rap - Paru le 27 avril 2018 | AllPoints

Hi-Res
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Chanson française - Paru le 26 janvier 2018 | AllPoints

Hi-Res Livret
Avec Amour chien fou, Arthur H nous offre non pas un mais deux albums, agencés de la façon suivante : neuf chansons douces se lovent confortablement au recto, tandis que neuf autres, nettement plus rythmées, fulminent au verso. C’est un Arthur H égal à lui-même que l’on retrouve ici, celui qui sait si bien brasser dans un même mouvement généreux le lyrisme, la folie, un certain esprit « cabaret », mais aussi un soupçon de mélancolie et une sensibilité à fleur de peau. Quant à sa voix, elle est certes toujours aussi chaude et rauque, mais cela ne l’empêche pas à l’occasion d’explorer les aigus, en particulier dans La Boxeuse amoureuse, chanson dédiée à sa mère. Car ce double album est rempli de déclarations d'amour : à sa mère donc, mais aussi à sa compagne (Reine de cœur), ainsi qu’à la chanteuse Lhasa, décédée en 2010 (Sous les étoiles à Montréal). L’amour qu’il décrit est principalement doux, nostalgique et langoureux, mais, comme le prouve le concept même de cet album, Arthur H est un homme à multiples facettes, et dévoile aussi le poète « chien fou », celui qui célèbre l’amour survolté, chaotique, voire vampirisant (Nosferatu). ©NM/Qobuz
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Chanson française - Paru le 19 janvier 2018 | AllPoints

Hi-Res
Dans cette version deluxe d’Amour chien fou, on retrouve bien entendu les deux albums d’origine agencés comme un diptyque à la symétrie parfaite : neuf chansons douces dans le premier et neuf chansons rythmées dans le second. Terriblement lyrique et déjanté, ce projet est avant tout dédié aux femmes de sa vie : sa mère (La Boxeuse amoureuse), sa compagne (Reine de cœur), ainsi que la chanteuse Lhasa, décédée en 2010 (Sous les étoiles à Montréal). A l’image de cette dernière chanson, la folie d’Arthur H n’exclut donc pas une petite dose de mélancolie. Quant à la structure schizophrénique de l’album, elle reflète la vision double du chanteur sur l’amour. Certes, les sentiments qu’il décrit sont souvent pétris de nostalgie et de tendresse, mais ils peuvent également être turbulents, voire vampirisants (Nosferatu). Bref, pour reprendre le titre du disque, Arthur H est aussi survolté et câlin qu’un chien fou, ce que vient confirmer le troisième volet de cet album, qui s’ouvre sur des versions live de certains titres. Face au public de La Rochelle, Arthur H donne tout pour défendre ces chansons qui lui tiennent visiblement à cœur. Pour finir, il nous offre des instrumentaux de cinq morceaux, ce qui met naturellement en lumière ses talents de musicien, en particulier son amour des couleurs bigarrées, funky et tendrement psychédéliques. © Nicolas Magenham/Qobuz