Artistes similaires

Les albums

18,49 €
13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
De prime abord, on est tenté d’en faire, vite fait, une Lang Lang en jupon… Elle est jeune, Chinoise, pianiste et virtuose comme jamais… Pourtant, Yuja Wang est tout sauf un singe savant qu’on aura oublié d’ici quelques années… En signant ici cette nouvelle parution Rachmaninov/Prokoviev, elle trouve l'alliance parfaite entre virtuosité et grande énergie musicale sous l'impulsion du déjà grand Gustavo Dudamel !
18,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Choc de Classica - Prise de son d'exception
Après deux albums solos ambitieux (dont le premier Sonates & Études, extraordinaire), la Chinoise Yuja Wang - bourrée de talent - s'immerge avec un réel bonheur dans la musique concertante de Rachmaninov, soutenue avec une tendresse amoureuse par Claudio Abbado et le Mahler Chamber Orchestra. Le mythique Concerto pour piano n°2 trouve ici une version lumineuse, avant tout intimiste et anti-sentimentale, et la Rhapsodie sur un thème de Paganini se distingue par une rigueur imparable.
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 23 novembre 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
Toujours un brin provocante, la star mondiale du piano chinois Yuja Wang donnait en juin 2018 un récital à la Philharmonie de Berlin, avec un programme aux trois-quarts russe et pour un quart hongrois, mais quoi qu’il en soit, ancré dans le XXe siècle. Rachmaninov, dont les Préludes de l’Op. 23 ouvraient le siècle en 1901, encore dans les poétiques nuages à la Chopin. Scriabine et sa Dixième Sonate de 1913, dont les nuages s’éloignent du poétique pour s’aventurer dans le mystère, l’impalpable, l’inquiétant ; ce qui permet à Yuja Wang de nous démontrer combien elle sait aussi caresser le piano de la manière la plus douce qui soit. Prokofiev ensuite, dont la Huitième Sonate de 1944 est sans doute la moins violente des trois « sonates de guerre », mais suffisamment pour exiger des doigts d’acier, et Wang en a à revendre. L’album s’achève cent ans après les Préludes de Rachmaninov, avec quelques Études de Ligeti dont la dernière fut terminée en 2001. Le compositeur hongrois y allie toutes les caractéristiques développées par les trois compositeurs précédents : un certain romantisme tardif, le mystère, la férocité léonine. Voilà un programme d’une grande originalité que Yuja Wang a défendu avec ardeur. © SM/Qobuz
32,99 €
23,49 €

Classique - Paru le 8 avril 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
L’intégrale des œuvres orchestrales de Ravel, enregistrées en concert entre 2014 et 2015 par l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich dirigé par Lionel Bringuier (hormis le Concerto en sol et le Concerto pour la main gauche avec Yuja Wang, tous deux pris en studio), voilà ce que vous trouverez ici. Les grands ballets sont donnés non pas sous leur forme de suites, mais dans leur intégralité : tout Daphnis et Chloé ainsi que tout Ma mère l’oye. Belles prises de son, orchestre impeccable – on est en Suisse, que diable ! –, voilà qui ravira les amateurs d’intégrales. © SM/Qobuz
4,99 €
3,49 €

Classique - Paru le 21 septembre 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
13,49 €

Classique - Paru le 1 mars 2012 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
Yuja Wang déploie un jeu de piano d'une puissance sensuelle. Durant ses concerts, c'est souvent au cours des bis, que la libération autant expressive que pianistique s'opère. Dans ce nouvel opus, intitulé "Fantasia", compilation intelligemment composée de pages virtuoses des XIXe et XXe siècles (dont une transcription inoubliable de l'Apprenti sorcier), elle déploie une enthousiasme irrésistible, un amour réel pour son instrument. Et cet amour, impossible de ne le partager !
14,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2009 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
Chopin: Sonate pour piano n° 2 - Ligeti : Etudes n° 4 et 10 - Scriabine : Sonate pour piano n° 2 - Liszt : Sonate - Mozart : Rondo "alla turca" / Yuja Wang, piano
18,49 €
13,49 €

Classique - Paru le 14 mai 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
18,49 €
13,49 €

Classique - Paru le 2 octobre 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Pour décrire son lien avec la musique de Ravel, la pianiste Yuja Wang fait appel à ce que la Suisse a de meilleur – puisque cet enregistrement se fait avec l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich – : « Cette musique a la précision d’une horloge suisse, et tout à la fois procure un plaisir pur et simple, comme le chocolat. » De Yuja Wang, qui défraye la chronique pianistique planétaire depuis qu’elle a fait ses débuts fracassants à l’âge de dix-neuf ans avec les orchestres de New York, de San Francisco, de Chicago et Houston, la revue britannique Gramophone parle de la « combinaison d'une technique éclatante et d'un instinct poétique rare ». Le San Francisco Chronicle la décrit comme « extraordinairement douée à tous points de vue » tandis qu’après un concert au Carnegie Hall 2009, The New York Times affirmait « elle semble avoir tout : vélocité, flexibilité, orage pianistique et nuances d’interprétation ». Voilà bien ce qu’il faut pour aborder ces deux pages sacrées du répertoire français, auxquelles Wang rajoute la Ballade de Fauré dans sa version originale pour piano seul. © SM/Qobuz
13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
13,49 €

Classique - Paru le 2 octobre 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
23,49 €

Classique - Paru le 8 avril 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
3,49 €

Classique - Paru le 21 septembre 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

14,99 €

Classique - Paru le 23 novembre 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
1,99 €

Classique - Paru le 26 octobre 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

L'interprète

Yuja Wang dans le magazine
  • Yuja Wang et Leonidas Kavakos jouent les sonates de Brahms
    Yuja Wang et Leonidas Kavakos jouent les sonates de Brahms Mercredi 2 avril, le public de la Philharmonie de Luxembourg aura le plaisir d'entendre Leonidas Kavakos et Yuja Wang interpréter les trois Sonates pour violon et piano de Johannes Brahms.
  • La Roque d'Anthéron au sommet
    La Roque d'Anthéron au sommet Véritable Mecque du piano, le Festival de la Roque d’Anthéron se déroulera du 21 juillet au 22 août. L'emblématique parc du château de Florans, ainsi qu’une dizaine d’autres sites de Provence, accu...
  • L’ouragan Yuja Wang
    L’ouragan Yuja Wang La jeune pianiste chinoise Yuja Wang est en récital parisien, Salle Pleyel, le 1er décembre, avec un programme Rachmaninov, Beethoven, Scriabine et Liszt.
  • Yuja Wang – Orchestre de Paris : première rencontre
    Yuja Wang – Orchestre de Paris : première rencontre Les 8 et 9 décembre, la nouvelle étoile du piano chinois fera ses débuts avec l’Orchestre de Paris à la Salle Pleyel.
  • Abbado annule Pleyel
    Abbado annule Pleyel Après ceux de Milan, le grand chef d’orchestre Claudio Abbado annule son concert parisien du 11 juin à la Salle Pleyel.
  • Maestro Abbado et «ses» jeunes
    Maestro Abbado et «ses» jeunes Entouré des jeunes musiciens de l’Orchestra Mozart et de la virtuose chinoise Yuja Wang, le maestro Claudio Abbado est en concert à Paris, Salle Pleyel, le 11 juin.
  • Yuja Wang, l’ascension
    Yuja Wang, l’ascension La jeune pianiste chinoise est là pour durer : la preuve lors de son récital parisien à Pleyel le 16 décembre prochain.
  • Chine nouvelle : rencontre avec Yuja Wang
    Chine nouvelle : rencontre avec Yuja Wang A l’occasion de la sortie de son premier album, la jeune prodige chinoise du piano adoubée par Claudio Abbado, évoque avec lucidité et espièglerie son parcours foudroyant.
  • Le cas Yuja
    Le cas Yuja A 22 ans, la pianiste Yuja Wang livre déjà un superbe premier album très personnel. Encore un énième p’tit génie made in China ?