Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Yonathan Avishai

Installé en France, le pianiste Yonathan Avishai est sans conteste l’un des principaux visages de cette nouvelle scène jazz israélienne émergeante. Le pianiste franco-israélien s'est d’abord fait connaître au sein du quartet Third World Love, dont il était l'un des confondateurs avec le trompettiste Avishai Cohen, le contrebassiste Omer Avital et le batteur Daniel Freedman ; le groupe sort cinq albums et se produit dans le monde entier. Parallèlement à ses projets professionnels, il fait partie de « La rive gauche », un espace associatif ayant pour objectif la promotion de la création musicale à tel Aviv. Après des débuts dans la métropole israélienne, où il a eu l'occasion d'accompagner des musiciens tels que Walter Blanding ou Marcus Printup ainsi que Arnie Lawrence, mentor de nombreux jazzmen israéliens, il s'est installé en France. En 2010, il sort Soledad avec le percussionniste Bachir Mouhali, et monte un spectacle tout public avec la compagnie L’air du Jeu, intitulé Il était une fois un gribouille. Présent sur plusieurs terrains à la fois, Yonathan Avishai forme avec le batteur Bertrand Noël un duo et enregistre l’album The Lost Boys. Membre du quintet d'Omer Avital, il se produit régulièrement avec The Three Cohens, entre autres.


Yonathan Avishai possède un style original qui réactive les éléments principaux du jazz — le swing, le blues, l'improvisation — de manière très personnelle. Marqué par l'influence de musiciens tels que John Lewis, Duke Ellington, Ahmad Jamal ou Bobby Timmons, pianistes de la note juste au jeu économe, le pianiste franco-israélien revient aux fondements et à l'essence du trio avec le contrebassiste Yoni Zelnik et le batteur Donald Kontomanou pour leur album paru début 2015. Yonathan Avishai développe sous le concept de Modern Times une réflexion sur les cycles, le son et le jeu de la musique, qui lui sert à élaborer un univers riche en émotions et en couleurs. Yonathan Avishai suit d’ailleurs une formation de musicothérapie à Bordeaux et intervient dans des écoles, des établissements spécialisés, ou encore des écoles de musique. Qu'il revisite des thèmes anciens de l'histoire du jazz (comme I Got It Bad de Duke Ellington ou Cornet Chop Suey de Louis Armstrong) ou interprète ses propres compositions aux mélodies évocatrices, il accède à un niveau de poésie et de simplicité devenus rares. Adepte du less is more, marqué par l'art du peintre Mark Rothko, le pianiste recherche à travers une épuration de moyens à donner à chaque note une raison d'être et au son toute son ampleur. En parfaite connivence avec ses partenaires, il offre dans ce premier volet en trio de ses explorations musicales, un exemple particulièrement abouti de ce que le jazz permet de faire surgir comme sources d'émotion avec un matériau parfois réduit à sa quintessence. © HR/Qobuz
Lire plus

Discographie

7 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums