Artistes similaires

Les albums

18,49 €
13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Mercury Records

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
18,49 €
13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 17 décembre 2013 | The Secret Life of Walter Mitty

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
18,49 €
13,49 €

Electro - Paru le 1 janvier 2013 | Verve

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
19,49 €
16,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 février 2013 | Anti - Epitaph

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
9,49 €
6,49 €

Musiques du monde - Paru le 8 avril 2014 | Sony Music Latin

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
19,49 €
16,99 €

Rap - Paru le 17 septembre 2013 | MMG - Atlantic

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
19,49 €
13,99 €

Bandes originales de films - Paru le 9 décembre 2016 | UMGRI Interscope

Hi-Res Livret
On avait compris avec ses deux premiers films, Guy and Madeline on a Park Bench et Whiplash, que la musique était un élément essentiel de l’univers du jeune metteur en scène américain Damien Chazelle. La chose se confirme avec La La Land, brillante comédie-musicale réunissant notamment Ryan Gosling et Emma Stone. Il est bien loin le temps où Hollywood était une impressionnante et géniale usine à comédies-musicales. Tombé en désuétude, le genre pointe régulièrement le bout de son nez (Moulin Rouge, Mamma Mia, Chicago…) avant de s’éclipser. Aussi bien influencé par Stanley Donen que Jacques Demy, Chazelle réalise un vrai tour de magie en rendant hommage à la tradition tout en signant un film de son temps. Il est épaulé ici par le compositeur Justin Hurwitz, ami rencontré sur les bancs d’Harvard et avec lequel il a travaillé sur ses précédents longs-métrages, qui lui aussi rend une copie magistrale, alternant entre séquences romantiques belles, colorées et jamais mièvres et interludes plus vifs. Dans les parties instrumentales comme dans les chansons (interprétées par les acteurs eux-mêmes), cette B.O. de La La Land est un beau feu d’artifice qui peut aussi se déguster sans les images. © CM/Qobuz
5,39 €
4,04 €

Jazz - Paru le 1 février 2019 | ACT Music

Hi-Res
21,49 €
14,99 €

Rock - Paru le 18 janvier 2019 | Blackbird Production Partners LLC

Hi-Res
Aujourd'hui, alors que l'on entre dans la trente-huitième année sans John Lennon, assassiné le 8 décembre 1980, on ne compte plus les concerts hommages et tribute albums qui ont, paradoxalement, autant pour effet de remémorer son absence que de combler le vide qu'il a laissé. Comme l'a souligné avec optimisme Yoko Ono Lennon : "L'art de John continue à transmettre de l'espoir, de la lumière et de la joie de génération en génération partout dans le monde." L'album qui sort aujourd'hui reprend donc la presque intégralité du concert au Theater du Madison Square Garden de New York le 5 décembre 2015, avec un plateau d'artistes peut-être pas aussi dingue qu'on aurait pu l'espérer, mais suffisamment varié, équilibré et surprenant. Pour les voix, ça se bouscule, avec Steven Tyler (Aerosmith), Brandon Flowers (The Killers), Sheryl Crow, Kris Kristofferson, Willie Nelson, Eric Church, Chris Stapleton, Peter Frampton, John Fogerty, Aloe Blacc, Pat Monahan (Train), Tom Morello (Rage Against The Machine, The Watchman, Prophets Of Rage...), Juanes, ou les groupes The Roots et Spoon. Et pour les musiciens, outre la guitare toujours flamboyante de Morello, quelques pointures ont répondu présent, même si elles ne sont guère créditées, de Greg Phillinganes (claviers - Stevie Wonder, Michael Jackson, Eric Clapton...), Leland Sklar (basse - Phil Collins, Véronique Sanson, France Gall, Bee Gees, Dolly Parton, Linda Ronstadt, Rod Stewart, Crosby, Stills & Nash...) à Kenny Aronoff (batterie - Jon Bon Jovi, Meat Loaf, John Mellencamp, Celine Dion, Avril Lavigne, Bob Dylan, Santana, Johnny Cash...), Felicia Collins (guitare, chœurs - Paul Shaffer CBS Orchestra, The Thompson Twins, Al Jarreau, Cindy Lauper, P-Funk, Madonna...), en passant par Sid McGinnis (guitare - Paul Shaffer CBS Orchestra, Peter Gabriel, Dire Straits, Bob Dylan, David Bowie, Leonard Cohen, Simon & Garfunkel...), Boh Cooper (claviers – Peter Cetera, Todd Rundgren, David Foster...), Takuya Hirano (percussions – Tao Of Sound, Fleetwood Mac, Bette Midler, Michael Jackson, Dr. Dre, Lionel Richie...) ou les choristes Jory Steinberg (Michael Jackson, Toto...) et Tyra Juliette (Keith Urban, ELO, Rita Ora, Chic, Ed Sheeran, Jon Bon Jovi...). C'est assez important pour être souligné, dans la mesure où ce ne sont pas tant les vedettes conviées mais bien ce groupe de pros qui rend l'ensemble plus qu'honorable, là où nombre de célébrations de ce genre pèchent par la faiblesse technique des intervenants. Tous ces tributes sont certes pavés de bonnes intentions, mais ils ne sont que rarement dignes des artistes qu'ils célèbrent. Comme le chantait l'intéressé : "A splendid time is guaranteed for all." En gros, vous allez passer un moment merveilleux, même si l'on sent bien que certains étaient plus inspirés que d'autres. Déjà, on pourra s'étonner que la scène country soit venue en force, contrairement au rock'n'roll si cher à Lennon... Tyler est néanmoins royal sur un Come Together qu'il reprenait avec Aerosmith dès les années 70, cela n'étonnera personne. Brandon Flowers est également aussi à l'aise ici qu'il le sera lors du George Fest quelques semaines plus tard (le 26 février 2016), mais la mention "rock costaud" reviendra à Spoon avec son puissant Hey Bulldog. On aurait du reste apprécié que l'excellent Cold Turkey qui a suivi soit également inclus ici... Morello est également parfait pour appuyer sur la facette engagée de Lennon. Et la palme des versions "revisitées" avec audace reviendra, ex aequo, à The Roots et Aloe Blacc (Mother, Steel and Glass). © Jean-Pierre Sabouret/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Chanson française - Paru le 6 avril 2018 | Universal Music Division Polydor

Hi-Res
27,49 €
23,99 €

Bandes originales de films - Paru le 25 septembre 2015 | Atlantic Records

Hi-Res Livret
 
18,49 €
13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 17 février 2015 | Fifty Shades of Grey

Hi-Res
Vous trouverez ici un petit bouquet de chansons d’amour pas tant romantiques que voluptueuses. Au programme, un rencard avec Sinatra le lover, Earned It de The Weeknd, l’éclatante Sia dans un Salted Wound intimiste, mais aussi les célèbres gentlemen à la langue rouge pour un retour en 1978, ou encore l’électro de Vaults dont la chanteuse semble vous murmurer quelque chose à l’oreille. Les tempos varient entre balades calmes et titres plus énergiques, probablement dans un but démocratique de satisfaire le plus grand nombre… A noter que la BO paraît 4 jours avant la Saint Valentin, mais s’écoute en toutes occasions épicuriennes. © HR/Qobuz
18,49 €
13,49 €

Jazz - Paru le 18 novembre 2016 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret
Tout le monde a en tête un air ou une mélodie d’un dessin animé de Walt Disney. Comme autant de madeleines proustiennes qui rappellent l’enfance… C’est un peu de cette émotion, de ce plaisir enfoui, qu’offrent les interprètes de ce Jazz Loves Disney produit par Jay Newland, arrangé et dirigé par Rob Mounsey, et qui voit Gregory Porter, Melody Gardot, China Moses, Hugh Coltman, Stacey Kent, Jamie Cullum et d’autres artistes actuels reprendre en version jazz, avec big-band, des chansons entrées dans le patrimoine intime de tous les (futurs et ex) bambins de la terre. Et comme Walt Disney aimait le jazz et portait un grand soin à la confection des musiques qui accompagnaient ses héros dans leurs aventures, ses équipes concoctaient des merveilles que revisiteront d’ailleurs de grands noms comme Louis Armstrong, Peggy Lee , Johnny Mathis, Bette Middler, Linda Ronstadt, Los Lobos, Robbie Williams …. Enregistré à Paris, Londres et Los Angeles, Jazz Loves Disney, avec son casting étoilé, prolonge cet héritage avec classe et raffinement.
26,99 €
19,49 €

Jazz - Paru le 29 juin 2018 | Verve Reissues

Hi-Res
Pas la peine de revenir sur les 1 548 facettes de Leonard Bernstein, chef, compositeur, pédagogue, animateur, auteur, etc.. Comme Gershwin, Bernstein a tâté de tous les genres musicaux et les a, lui aussi, tous influencés ! Au point que sa musique soit devenue une sorte de BO de l’Amérique, de Broadway à la pop en passant par le jazz. Le jazz justement. En pleine année du centenaire Bernstein, le label Decca propose de compiler l’amour des plus grands musiciens et chanteurs, d’hier et d’aujourd’hui, pour l’art de l’auteur de West Side Story. L’intérêt de ce Jazz Loves Bernstein est surtout de réunir des classiques et des pièces moins connues. De Billie Holiday dans Big Stuff (extrait de Fancy Free) à Diana Krall et Mark Whitfield pour Some Other Time (de la comédie musicale On the Town), le spectre est assez large. On trouve ici des pépites comme le Tonight de West Side Story interprété avec beaucoup de chaleur par Billy Eckstine, ou, extrait de la même œuvre, Maria et I Feel Pretty magnifiés par Sarah Vaughan. D’autres pointures comme Oliver Nelson, Oscar Peterson en trio, Bobby Scott, Eric Reed, Mel Tormé, Carmen McRae, Bill Charlap, Maynard Ferguson et Bob James revisitent à leur manière des chansons et des thèmes entrés dans le patrimoine pour se les approprier. A l’image de Lucky to Be Me chanté par la Suédoise Monica Zetterlund épaulée par le pianiste Bill Evans. © Marc Zisman/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Chanson française - Paru le 16 juin 2017 | Universal Music Division Polydor

Hi-Res
La mode des albums hommage bat son plein. Cette fois, le célébré de la semaine aura au moins le loisir de goûter aux relectures de son répertoire puisqu’il est toujours en vie ! Alain Souchon, dont l’influence sur la chanson française est plus que connue, est ici repris par quatorze chanteurs/chanteuses sous la direction artistique de ses fils Pierre et Charles Souchon (Ours). Comme à l’accoutumée avec ce type de disque, l’exercice peut être casse-gueule mais force est de reconnaitre que la qualité du casting permet d’éviter cela. Car Souchon dans l’air a le mérite de réunir notamment Philippe Katerine, Benjamin Biolay, M, Jeanne Cherhal, Tété, Juliette Armanet (décidément partout !), Vanessa Paradis, Oxmo Puccino ou bien encore les Brigitte. Pas vraiment des seconds couteaux, ni des erreurs de casting… Mention spéciale à Mathieu Boogaerts qui fait des étincelles artisanales fantastiques sur Quand j'serai K.O, à Katerine qui s’approprie véritablement le décalé Y'a d'la rumba dans l'air, à Oxmo qui démonte et remonte chaque pièce du puzzle de Poulaillers' Song, à Gonzales qui chambrise le fameux Foule sentimentale avec l’aide du Kaiser Quartet de Hambourg ou bien encore à Jeanne Cherhal qui déshabille Rame avec beaucoup de délicatesse. © CM/Qobuz
18,49 €
13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 18 septembre 2015 | Hollywood Records

Hi-Res
21,49 €
14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 décembre 2018 | Universal Records

Hi-Res
18,49 €
13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 14 août 2015 | Walt Disney Records

Hi-Res Livret
17,99 €
11,99 €

Electro - Paru le 16 novembre 2018 | Brainfeeder

Hi-Res
Dans le rétro mais surtout loin devant. Pour ses 10 ans, le label californien Brainfeeder, tête de gondole de la Los Angeles beat scene, livre une compilation géante de 36 morceaux dont 22 inédits. Une façon pour le boss Flying Lotus, toujours en mouvement, de ressortir ses tracks préférés et de garder son élan, qui a placé Brainfeeder loin devant tous ses concurrents en matière d’avant-garde.Dans ce traité de psychédélisme contemporain, on retrouve le son abstract hip-hop/IDM développé lors des premières années avec Tokimonsta, Lapalux, Iglooghost, tandis que le virage jazz/instrumental est traité avec les participations du bassiste Thundercat, du pianiste Brandon Coleman et du violoniste Miguel Atwood-Ferguson. Rayon inédits, c’est aussi plutôt bien servi avec des collaborations de luxe entre Thundercat featuring BADBADNOTGOOD et Flying Lotus featuring Busdriver et Ross From Friends, notre ancien Qobuzissime. “C’était important de sortir ce disque aujourd’hui parce qu’on a gagné pas mal de nouveaux fans qui n’étaient pas forcément là depuis le début”, expliquait FlyLo à Rolling Stone pour présenter cette compile. “C’est une bonne façon de les mettre à la page.” En somme, un bon recap en attendant le prochain cliffhanger. © Smaël Bouaici/Qobuz
13,49 €
8,99 €

Trip Hop - Paru le 5 novembre 2018 | Brownswood Recordings

Hi-Res